menu
Partager

Mon chien fait un bruit de cochon - Causes et que faire

 
Par Cristina Pascual. 15 décembre 2022
Mon chien fait un bruit de cochon - Causes et que faire

Voir les fiches de Chiens

Face à certains problèmes respiratoires, les chiens peuvent faire des bruits anormaux qui ressemblent fortement aux bruits que peuvent faire les cochons. L'apparition de ce type de "ronflement" peut être associée à différentes affections, certaines étant peu graves et d'autres étant vraiment plus dangereuses car elles mettent en danger la vie de notre meilleur ami.

Vous vous demandez "pourquoi mon chien fait un bruit de cochon ?" Si tel est votre cas, vous avez cliqué sur le bon lien car dans cet article de PlanèteAnimal on prend le temps de vous présenter toutes les causes qui peuvent faire que votre chien respire comme un cochon !

Bonne lecture !

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Mon chat fait du bruit en respirant - Causes et risques

Pourquoi mon chien fait un bruit de cochon ?

Voici les 3 principales raisons pour lesquelles un chien fait un bruit de cochon :

  • Éternuement inversé
  • Syndrome brachycéphale
  • Rhinite

Éternuement inversé

Même si les éternuements inversés suscitent souvent une grande inquiétude chez les tuteurs, ce n'est généralement pas une affection vraiment grave.

Ce qui se passe lorsque les chiens souffrent d'un épisode d'éternuement inversé, c'est que l'air, au lieu d'être expulsé par le nez comme dans le cas d'un éternuement normal, est aspiré fortement dans les voies respiratoires. Lorsqu'un chien a un éternuement inversé, les chiens sont immobiles, la bouche fermée et le cou tendu, et ils émettent un bruit dit "inspiratoire" qui peut ressembler à un bruit de cochon.

Même si ce n'est pas vraiment alarmant, il est important de préciser que les chiens qui souffrent d'éternuements inversés ne sont pas en train de s'étouffer, car rien n'empêche l'air de pénétrer dans les voies respiratoires. Le bruit produit est juste dû à l'aspiration rapide et énergique de l'air et ce n'est en aucun cas dangereux pour l'animal.

Les éternuements inversés sont généralement causés par un spasme musculaire des voies respiratoires supérieures. Ce spasme est généralement généré par la présence d'agents qui irritent la muqueuse respiratoire (comme la poussière, les odeurs fortes, les vapeurs de certains produits chimiques, les corps étrangers ou même les cols très serrés). Les chiens brachycéphales (tête plate), en raison de leur particularité anatomique, sont plus susceptibles d'avoir des éternuements inversés.

Ces épisodes durent généralement entre 30 secondes et quelques minutes, et une fois que l'animal a avalé, la respiration revient à la normale. En règle générale, aucun traitement n'est nécessaire, mais on peut quand même aider l'animal à avaler sa salive pour qu'il retrouve une respiration plus normale :

  • Bouchez lui délicatement les narines : cela obligera l'animal à ouvrir la bouche et à avaler.
  • Massez lui le cou au niveau de la gorge pour stimuler la déglutition.

Toutefois, si vous remarquez que vous stress votre chien en essayant de l'aider, il vaut mieux que vous arrêtiez de suite ce que vous êtes en train de faire. chien devient stressé en effectuant l'une de ces manœuvres, il est préférable d'arrêter de les faire et d'attendre simplement que l'épisode d'éternuement se termine spontanément.

De même, si vous remarquez que votre chien souffre de ce type d'épisodes de façon récurrente, ou s'ils durent longtemps, il est important de vous rendre chez votre vétérinaire afin qu'il puisse l'ausculter et voir s'il ne souffre pas d'une cause pathologique sous-jacente.

Mon chien fait un bruit de cochon - Causes et que faire - Éternuement inversé

Syndrome brachycéphale

Chez les chiens brachycéphales (à tête plate), il est particulièrement fréquent que les tuteurs viennent à la clinique en disant : " mon chien fait des bruits de cochon, c'est grave docteur ?".

Dans ces cas, la cause de ces bruits respiratoires anormaux est généralement le syndrome brachiocéphalique. Ce syndrome est un ensemble d'altérations respiratoires qui se produisent chez les races brachycéphales en raison de la conformation de leur tête (en particulier de leur museau) et de leurs voies respiratoires supérieures.

Les chiens souffrants du syndrome brachycéphale peuvent présenter un ou plusieurs des troubles respiratoires suivants :

  • Sténose des narines : c'est-à-dire des narines très petites.
  • Allongement du palais mou : le palais mou est si long que son extrémité fait saillie dans les voies respiratoires et rend difficile l'entrée de l'air. Il s'agit de l'anomalie la plus fréquemment rencontrée chez les chiens brachycéphales.
  • Effondrement du larynx : la rigidité et le soutien fournis par le cartilage du larynx sont perdus, ce qui entraîne le repli et l'effondrement du larynx.
  • Hypoplasie trachéale.
  • Hyperplasie du pharynx.
  • Plis de la muqueuse nasale sont exubérants et gênent l'entrée de l'air.

Toutes ces anomalies provoquent une résistance accrue au passage de l'air inspiré, ce qui entraîne des bruits inspiratoires et des ronflements semblables à ceux des cochons. En outre, ces chiens souffrent généralement de e détresse respiratoire, d'intolérance à l'exercice et à la chaleur, de cyanose, de syncope, ainsi que de vomissements et de régurgitations.

Il convient de souligner que l'apparition d'un ronflement continu ou d'un essoufflement lors d'un léger effort ne doit jamais être considérée comme normale (même chez les chiens brachycéphales), car ces altérations compromettent fortement le bien-être des animaux.

Par conséquent, si votre chien est brachycéphale et que vous avez l'impression qu'il a l'un des symptômes compatibles avec ce syndrome, il est important que vous consultiez votre vétérinaire afin que ce processus puisse être traité le plus tôt possible. Normalement, après avoir évalué les anomalies spécifiques présentées par l'animal, une intervention chirurgicale peut être envisagée, car le seul traitement qui marche dans ce cas est chirurgical.

Enfin, il est important de rappeler l'importance des éleveurs de chiens car la reproduction aveugle et incontrôlée conduit souvent à la perpétuation, voire à l'aggravation, de ce type de malformation congénitale, ce qui compromet le bien-être de certaines de nos races de chiens. Il est donc crucial que les tuteurs, vétérinaires et éleveurs, s'engagent toujours à pratiquer un élevage qui soit prudent et responsable.

 

Mon chien fait un bruit de cochon - Causes et que faire - Syndrome brachycéphale

Rhinite

La rhinite est une autre raison qui peut amener les chiens à respirer d'une manière bizarre. La rhinite est un processus inflammatoire de la muqueuse nasale qui survient lorsqu'un agent altère ou blesse la muqueuse nasale.

La muqueuse nasale répond à l'agression qu'elle subit en produisant une sécrétion nasale qui obstrue le passage de l'air et qui génère des turbulences qui se traduisent par l'apparition de bruits respiratoires semblables à ceux des porcs.

Les causes de la rhinite sont très variées, notamment :

  • Processus infectieux : par des virus (comme la maladie de Carré), des bactéries (comme Bordetella ou Streptococcus) ou des champignons (comme Aspergillus ou Penicillium).
  • Irritation : à cause de la poussière, la fumée, la pollution ou les vapeurs générées par des produits chimiques (tels que les nettoyants ou les vernis).
  • Corps étrangers : comme des épines, des petites pierres ou bâtons, etc.
  • Tumeurs : bénignes et malignes.
  • Allergènes : tels que le pollen ou les acariens.

Selon la cause, l'écoulement nasal peut varier en couleur et en densité (il peut être séreux, muqueux, purulent ou sanglant). Dans tous les cas, l'apparition de bruits respiratoires anormaux et d'un écoulement nasal implique l'existence d'un processus pathologique au niveau des voies respiratoires supérieures. Par conséquent, lorsque ces symptômes sont observés, il est important de se rendre dans un centre vétérinaire afin de déterminer la cause du processus et ainsi établir le traitement le plus approprié.

Le traitement de la rhinite doit être établi en fonction de la cause qui a déclenché le processus. Pour exemple, dans le cas des processus infectieux, un traitement antimicrobien sera prescrit, tandis que dans le cas des rhinites tumorales, un traitement chirurgical et/ou chimiothérapeutique peut être envisagé. Par ailleurs, indépendamment du traitement spécifique, un traitement de soutien peut être mis en place pour faciliter la guérison de l'animal (avec des humidificateurs qui permettent de fluidifier la sécrétion nasale, des mucolytiques, des expectorants...).

 

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Mon chien fait un bruit de cochon - Causes et que faire, nous vous recommandons de consulter la section Maladies respiratoires.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Mon chien fait un bruit de cochon - Causes et que faire
1 sur 3
Mon chien fait un bruit de cochon - Causes et que faire

Retour en haut