menu
Partager

Mon chien suffoque de temps en temps - Causes et que faire

 
Par Cristina Pascual. 7 décembre 2022
Mon chien suffoque de temps en temps - Causes et que faire

Voir les fiches de Chiens

Un chien qui respire vite ou l'apparition de bruits respiratoires anormaux est un phénomène relativement courant chez les chiens. Les causes qui peuvent donner lieu à ce signe clinique sont très variées ; certaines ne causent aucun dommage à l'animal, tandis que d'autres peuvent avoir de graves conséquences sur sa santé et doivent être traitées d'urgence. Connaître les différentes raisons qui peuvent provoquer cette altération respiratoire est essentiel pour évaluer correctement chaque situation et prendre la bonne décision dans chaque cas. Dans cette optique, chez PlanèteAnimal, nous vous expliquons les principales raisons pour lesquelles votre chien émet des bruits comme s'il ne pouvait pas respirer.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Éternuement inversé chez le chien - Causes et que faire ?

Pourquoi mon chien fait des bruits comme s'il s'étouffait

Votre chien peut faire du bruit quand il respire à cause :

  • De la rhinite
  • Du syndrome brachycéphale
  • De l'éternuement inversé
  • D'un collapsus trachéal
  • De la bronchopneumonie
  • De l'Œdème pulmonaire.

Dans tous ces cas, ne vous affolez surtout pas ! Continuez la lecture de votre article de PlanèteAnimal pour savoir de quoi il s'agit exactement et comment réagir dans chacun des cas.

Rhinite

En tout premier lieu, un chien qui respire vite ou qui fait du bruit en respirant souffrirait de la rhinite. Il s'agit d'une inflammation de la muqueuse nasale. Lorsque, pour diverses raisons que nous expliquerons plus loin, la muqueuse nasale est atteinte, elle réagit en produisant une sécrétion (le mucus nasal) qui :

  • D'une part, obstrue le passage de l'air et rend la respiration difficile.
  • D'autre part, cette muqueuse génère des pétulances lors du passage de l'air, ce qui entraîne l'apparition de bruits respiratoires anormaux.

Les causes qui peuvent provoquer ce processus sont très variées, et incluent :

  • Processus infectieux : virus (comme la maladie de carré), bactéries (comme Bordetella ou Streptococcus) ou champignons (comme Aspergillus ou Penicillium).
  • Irritants : tels que la poussière, la fumée, la pollution ou les vapeurs générées par des produits chimiques (à l'instar des nettoyants ou des vernis).
  • Corps étrangers : tels que des épis, de petites pierres ou bâtons, etc.
  • Tumeurs : bénignes et malignes. Nous vous disons tout sur la Tumeur du chien - Symptômes et traitement.
  • Allergènes :le pollen ou les acariens peuvent déclencher l'allergie respiratoire chez le chien.

Selon la cause, l'écoulement nasal peut varier en couleur et en densité (il peut être séreux, muqueux, purulent ou sanglant). En fonction de cela, le degré d'obstruction des voies respiratoires sera plus ou moins important et, par conséquent, les bruits respiratoires seront plus ou moins évidents.

Dans tous les cas, la cause doit être bien diagnostiquée afin d'établir le traitement approprié. Par exemple, dans les processus infectieux, un traitement antimicrobien sera prescrit. S'il s'agit des rhinites tumorales, il faudra alors enlever la tumeur ou combiner le traitement avec d'autres thérapies telles que la chimiothérapie ou la radiothérapie.

Cependant, en plus du traitement spécifique, un traitement de soutien peut être mis en place pour faciliter la guérison de l'animal (avec des humidificateurs qui permettent de fluidifier la sécrétion nasale, des mucolytiques, des expectorants...).

Nous vous donnons plus de détails sur la Rhinite chez le chien - Causes, symptômes et traitement.

Mon chien suffoque de temps en temps - Causes et que faire - Rhinite

Syndrome brachycéphale

Votre chien respire fort par le nez ou fait du bruit comme s'il ne pouvait pas respirer ? C'est le cas typique des chiens de races brachycéphales. En effet, les propriétaires de ces chiens se rendent souvent à la clinique vétérinaire avec la plainte suivante : " mon chien respire bizarrement ".

Chez ces races, l'apparition de bruits respiratoires anormaux est généralement due au syndrome brachycéphale. Il s'agit d'un ensemble d'anomalies respiratoires qui apparaissent chez les races brachycéphales en raison de la conformation de leur tête (en particulier de leur museau) et de leurs voies aériennes supérieures.

Plus précisément, les anomalies qui peuvent se produire dans les voies respiratoires des chiens atteints du syndrome brachycéphale sont les suivantes :

  • Sténose des narines : c'est-à-dire des narines très petites.
  • Allongement du palais mou : le palais mou est si long que son extrémité fait saillie dans les voies respiratoires, ce qui rend difficile l'entrée de l'air. C'est l'anomalie la plus fréquemment rencontrée chez les chiens brachycéphales.
  • Effondrement du larynx : la rigidité et le soutien fournis par le cartilage du larynx sont perdus, ce qui entraîne le repli et l'effondrement du larynx.
  • Hypoplasie trachéale.
  • Hyperplasie du pharynx.
  • Cornets nasaux aberrant : les plis de la muqueuse nasale sont exubérants et empêchent l'entrée normale de l'air.

Toutes ces anomalies entraînent une résistance accrue au passage de l'air inspiré, ce qui provoque des bruits inspiratoires, des ronflements (de jour comme de nuit), un essoufflement, une intolérance à l'exercice et à la chaleur, une cyanose, voire une syncope. Les symptômes digestifs tels que les vomissements et les régurgitations sont également fréquents.

Le traitement des troubles respiratoires associés au syndrome brachiocéphalique est éminemment chirurgical. Il est important de souligner qu'en aucun cas, il ne faut considérer comme normal qu'un chien, même brachycéphale, ronfle continuellement et présente des difficultés respiratoires au moindre effort, car ces altérations compromettent grandement le bien-être de l'animal et doivent être traitées le plus tôt possible.

Il convient de rappeler l'importance d'un élevage responsable de nos animaux de compagnie. La reproduction sans discernement et sans contrôle conduit souvent à la perpétuation, voire à l'aggravation, de ces types de malformations congénitales, qui compromettent le bien-être de certaines de nos races de chiens. Il est donc essentiel que les soignants, les vétérinaires et les éleveurs s'engagent toujours à pratiquer un élevage sélectif, prudent et responsable.

Mon chien suffoque de temps en temps - Causes et que faire - Syndrome brachycéphale

Éternuement inversé

L'éternuement inversé, le rétroéternument ou encore l'internument (en anglais Reverse Sneezing) est sans doute l'une des causes les plus préoccupantes pour les propriétaires mais, contrairement à ce que l'on pourrait penser, c'est la moins grave de toutes celles décrites dans cet article.

C'est bien normal que les propriétaires ne savent pas exactement ce qui se passe, et se rendent de toute urgence chez le vétérinaire en disant : "mon chien respire vite", "mon chien respire fort", " mon chien respire comme s'il s'étouffait, mais après quelques secondes, cela passe ".

En réalité, lorsque les chiens souffrent d'éternuement inversé, l'air, au lieu d'être expulsé par le nez comme dans un éternuement normal, est fortement aspiré dans les voies respiratoires. Les chiens émettent alors un fort bruit inspiratoire (parfois sous la forme d'un ronflement), qui est souvent très inquiétant.

En outre, il est caractéristique que les chiens restent immobiles, la bouche fermée et le cou tendu. Il est important de préciser que les chiens souffrant d'éternuements inversés ne s'étouffent pas, car rien n'empêche l'air de pénétrer dans les voies respiratoires. Le bruit produit est simplement dû à l'aspiration rapide et énergique de l'air et n'est pas dangereux pour l'animal.

Les éternuements inversés sont généralement causés par un spasme musculaire dans les voies respiratoires supérieures. Ce spasme est généré en présence d'agents qui irritent la muqueuse respiratoire (comme la poussière, les odeurs fortes, les vapeurs de certains produits chimiques, les corps étrangers ou même les cols très serrés). Chez les chiens brachycéphales, les éternuements inversés sont plus fréquents en raison de la conformation anatomique de leurs voies respiratoires supérieures.

Ces épisodes peuvent durer entre 30 secondes et quelques minutes, et une fois que l'animal a avalé, la respiration revient à la normale. de façon générale, aucun traitement n'est nécessaire, même s'il est vrai que l'on peut faire durer l'épisode le moins longtemps possible en effectuant quelques manœuvres qui amènent l'animal à avaler de la salive et à retrouver ainsi une respiration normale :

  • Bouchez délicatement les narines : cela obligera l'animal à ouvrir la bouche et à avaler.
  • Massez le cou : dans la zone de la gorge pour stimuler la déglutition.

Toutefois, si vous remarquez que votre chien devient stressé en effectuant l'une de ces manœuvres, il est préférable d'arrêter de les faire et d'attendre simplement que l'épisode d'éternuement se termine spontanément.

Nous vous laissons plus d'informations sur les causes et ce que vous devez faire si votre chien éternue beaucoup.

Mon chien suffoque de temps en temps - Causes et que faire - Éternuement inversé

Collapsus trachéal

Pour comprendre en quoi consiste ce processus, il est utile de faire quelques remarques sur la conformation anatomique de la trachée. La trachée est un tube flexible formé par des "anneaux" cartilagineux. Ces anneaux n'ont pas la forme d'une circonférence complète, mais ont la forme d'un "C", et la partie ouverte de ce "C" est maintenue par une membrane, la membrane dorsale.

Chez les chiens souffrant de collapsus trachéal, on observe une dégénérescence progressive et irréversible de la trachée (d'abord de la membrane dorsale, puis des anneaux trachéaux), de sorte que ces derniers deviennent de plus en plus plats, jusqu'à ce que la lumière de la trachée s'effondre complètement.

Le signe clinique le plus caractéristique des chiens atteints (généralement de petites races, d'âge moyen et en surpoids) est une toux sèche et rauque qui ressemble au cri d'une oie. En outre, ces chiens présentent souvent un sifflement quand ils respirent, avec d'autres signes tels que l'essoufflement et l'intolérance à l'effort.

Le traitement peut être abordé d'un point de vue médical (avec des anti-inflammatoires, des bronchodilatateurs, des antitussifs, des corticostéroïdes et une bonne gestion diététique pour favoriser la perte de poids) ou d'un point de vue chirurgical (avec la pose de prothèses à l'intérieur ou à l'extérieur de la lumière de la trachée, ou d'autres techniques chirurgicales).

Vous trouverez ci-après de plus amples informations sur le Collapsus trachéal chez le chien - Symptômes et traitement.

Bronchopneumonie

Une autre pathologie qui peut provoquer des bruits respiratoires anormaux chez le chien est la bronchopneumonie ou la pneumonie bronchite. Il s'agit d'un processus inflammatoire qui affecte les voies respiratoires inférieures et qui peut être causé par une multitude d'agents infectieux :

  • Bactéries : telles que Pasteurella, Klebsiella, Bordetella, etc.
  • Virus : tels que la maladie de carré, l'adénovirus, le parainfluenza, etc.
  • Champignons : Aspergillus, par exemple.
  • Parasites : à savoir les Filaroides, Paragonimus, Capillaria, etc.

Habituellement, les animaux atteints de bronchopneumonie commence par des signes non spécifiques (tels que léthargie, inappétence, fièvre et fatigue); puis apparaissent des signes respiratoires tels que toux, bruits respiratoires anormaux (à l'inspiration et/ou à l'expiration), augmentation de la fréquence respiratoire, détresse respiratoire, écoulement nasal, etc.

Le traitement de la bronchopneumonie repose sur la mise en place d'une thérapie antimicrobienne spécifique contre l'agent responsable de l'infection. Pour ce faire, il est nécessaire d'obtenir un échantillon par lavage trachéal et de réaliser une culture et un antibiogramme, afin d'établir une thérapie avec un antibiotique efficace contre l'agent causal en question.

Mon chien suffoque de temps en temps - Causes et que faire - Bronchopneumonie

Œdème pulmonaire

L'œdème pulmonaire est l'accumulation anormale de liquide dans l'interstitium et les alvéoles pulmonaires, ce qui empêche les échanges gazeux dans les poumons (absorption d'oxygène et élimination de dioxyde de carbone).

Son origine peut être cardiogénique (due à une pathologie cardiaque) ou non cardiogénique (due à d'autres causes telles qu'une vascularite, une électrocution, une maladie du foie, un traumatisme, des convulsions, etc.) Dans les deux cas, les chiens atteints d'œdème pulmonaire présentent une détresse respiratoire (dyspnée) avec une augmentation de la fréquence respiratoire (tachypnée), et dans les cas avancés, une asphyxie, une agitation et une nervosité.

L'œdème pulmonaire est un processus très grave qui peut entraîner la mort de l'animal, c'est pourquoi lorsqu'il survient, il est indispensable de mettre en place un traitement d'urgence pour améliorer l'oxygénation (avec oxygénothérapie, diurétiques et tranquillisants) et, en parallèle, traiter la cause primaire, qu'il s'agisse d'un œdème cardiogénique (inotropes positifs, vasodilatateurs, antiarythmiques, etc.) ou d'un œdème non cardiogénique (antibiotiques, anti-inflammatoires, etc.).

En définitive, si votre chien respire vite et fort, ou s'il fait du bruit comme s'il s'étouffait, vous savez maintenant les causes et les traitements qu'il faut appliquer. Dans les cas compliqués, une consultation chez le vétérinaire est indispensable. Si vous avez aimé la lecture cet article de PlanèteAnimal, vous pouvez aussi être intéressé par Mon chien respire mal et a du mucus - Causes et que faire.

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Mon chien suffoque de temps en temps - Causes et que faire, nous vous recommandons de consulter la section Maladies respiratoires.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Mon chien suffoque de temps en temps - Causes et que faire
1 sur 5
Mon chien suffoque de temps en temps - Causes et que faire

Retour en haut