Partager

Pourquoi mon chien boite ?

 
Par Pauline Bonnet. Actualisé: 4 juillet 2018
Pourquoi mon chien boite ?

Voir les fiches de Chiens

Parfois, il est possible que vous remarquiez que votre chien boîte quelques instants et recommence à marcher normalement. Mais il est également possible qu'il boîte plus longtemps, à intensité variable, ce qui peut grandement limiter la mobilité de notre chien.

Que ce soit le cas chez votre chien ou que vous ayez remarqué un chien lever la patte arrière après avoir couru dans un parc, dans cet article de PlanèteAnimal, nous allons vous présenter les différentes causes possibles expliquant pourquoi votre chien boîte.

C'est parti ! Bonne lecture.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Pourquoi mon chien boit beaucoup ?

Rupture du ligament croisé antérieur

Connue comme étant la "lésion du footballeur", cette rupture du ligament peut également affecter nos chiens. Il s'agit de l'une des pathologies les plus communes en traumatologie canine, entraînant une claudication de la patte arrière.

Qu'est-ce que le ligament croisé antérieur ?

Il s'agit d'un tissu fibreux qui part du fémur jusqu'au tibia, ancrant solidement ce dernier afin qu'il ne se déplace pas vers l'avant ou l'intérieur lorsque le genou bouge. Il y a également un autre ligament croisé qui l'aide dans cette mission : le ligament croisé interne. Mais celui qui a généralement tendance à souffrir de ruptures est l'externe. Ces ligaments, avec les ménisques et autres structures, contrôlent la mobilité du genou et les structures annexes (fémur, tibia, rotule...).

Y'a t-il des races prédisposées à souffrir de rupture du ligament croisé antérieur ?

L'on peut considérer que ce trauma affecte surtout deux groupes de chiens différents :

  • Les chiens de petite et moyenne taille, d'âge moyen et aux pattes courtes. Exemples : le shih tzu ou le carlin. De plus, ces races ont l'inconvénient d'être prédisposées aux problèmes de dégénération du collagène articulaire qui prédispose encore plus à ces problèmes.
  • Les chiens de grande-géante taille comme le labrador, le rottweiler ou le mâtin de Naples.

Néanmoins, n'importe quel chien peut un jour souffrir de claudication de la patte arrière due à une rupture du ligament croisé antérieur. Tout particulièrement les chiens qui font de l'exercice brusquement sans s'être "échauffés" avant en sautillant et tournant sur eux-mêmes ou grimpant sur le sofa par exemple.

Comment distinguer ce boitement d'un autre ?

Généralement, ce boitement de la patte arrière du à une rupture du ligament croisé antérieur se présente de manière brutale. Il est très douloureux pour le chien et il marche sans appuyer sa patte par terre ou alors de manière extrêmement légère. Lorsqu'il est à l'arrêt, il a tendance à étendre la patte postérieure affectée en externe. Plus simplement, il éloigne sa patte douloureuse de son corps afin d'éviter de ressentir son poids. En général, il étendra la patte vers l'avant ou vers l'extérieur selon sa morphologie. C'est une façon pour lui de soulager la tension de son genou.

Le chien peut souffrir d'une inflammation du genou qui n'est pas toujours visible. Tous les symptômes seront plus ou moins intenses selon l'état du ligament, s'il est complètement cassé ou partiellement.

Comment se diagnostique la rupture du ligament croisé antérieur ?

Les façons de diagnostiquer dépendront du cas mais notre vétérinaire pourrait devoir endormir notre chien afin de faire le "test du tiroir" durant lequel, le vétérinaire essaye de déplacer le tibia vers l'avant tout en maintenant le fémur à sa place. Si le ligament est brisé, le tibia partira beaucoup trop vers l'avant. Endormir le chien est nécessaire car s'il était éveillé, il résisterait et se ferait encore plus mal.

La radio ne confirme pas la rupture mais elle montre des signes évidents d'arthrose qui apparaissent durant les premières semaines après la rupture du ligament croisé antérieur. L'articulation du genou commence à se dégénérer, les superficies articulaires sont irrégulières et tout contribue à empirer le pronostic, d'où l'importance de se rendre chez le vétérinaire si vous remarquez que votre chien boite de la patte arrière, même légèrement.

Dans les cas les plus compliqués et cliniques les plus équipées, l'on peut nous proposer une arthroscopie ou une résonance magnétique.

Y'a t-il un traitement pour la rupture du ligament croisé antérieur ?

Il existe deux types de traitements existants :

  • Le traitement médical conservateur, pour les cas dans lesquels la chirurgie est déconseillée. On propose des mesures de réhabilitation avec physiothérapie qui peuvent inclure thérapie laser ou mouvements dans l'eau avec des produits destinés à calmer l'inflammation. De plus, on instaure un régime particulier afin que le chien ne prenne pas de poids et pour favoriser la régénération du cartilage articulaire ou retarder l'arthrose dans la mesure du possible. On nous indiquera des règles à suivre pour l'exercice quotidien, l'alimentation et le nécessaire pour que le chien n'ait pas à monter des rampes ou descendre des côtes trop raides (les genoux souffrent beaucoup).
  • Traitement chirurgical : La chirurgie réparatrice au moyen de diverses techniques requiert beaucoup d'attention les jours suivants et une surveillance constante de notre chien pour qu'il évite les mouvements brusques. Il rentrera à la maison avec un bandage qui couvre toute la patte arrière et il aura besoin de repos. On nous recommandera de suivre les mêmes règles liées à la nourriture que dans le traitement conservateur (s'ils mangent et ne bougent pas, ils vont prendre du poids et empirer la situation).

Il est important de souligner que, parfois, l'autre patte arrière souffre du même mal quelques mois plus tard. Notre chien a certainement boité un petit peu puis a repris une vie normale. On n'y prête pas attention jusqu'à que ce soit évident et que l'on doive se rendre chez le véto. Ensuite, il diagnostique votre chien et nous explique que l'autre patte a supporté tout le poids pendant des semaines. Il n'est donc pas étonnant que l'autre ligament croisé antérieur se brise également, une espèce d'effet boule de neige, malheureusement.

Pourquoi mon chien boite ? - Rupture du ligament croisé antérieur

Luxation de la rotule

La rotule est située en entre les trochlées fémorales et un sillon créé spécialement pour elle. Pour ainsi dire, ce dernier est comme un sillon d'oreille : il peut se déplacer de haut en bas mais pas de gauche à droite. Et si l'on regarde bien, les flexions/extensions du genou font exactement les mêmes mouvements : de haut en bas et inversement.

Mais parfois, la rotule se luxe et commence à se déplacer de gauche à droite. Ceci peut se produire pour deux raisons principales :

  • Congénitales : depuis la naissance, la rotule est défectueuse, allant même jusqu'à se déplacer de tous les côtés. Cette raison congénitale affecte généralement les races de type caniche toy, pékinois, yorkshire etc..En général, on remarque que notre chien marche à cloche-pattes, relevant la patte douloureuse lorsqu'il descend ou monte les escaliers, ensuite, il peut reprendre une allure normale, ce qui nous pousse à penser qu'il fait ça parce qu'il est chiot et qu'il n'est pas encore sûr de lui, alors qu'en fait, il s'agit du bon moment pour aller voir le vétérinaire !
  • Par traumatismes : après une fracture, comme celle provoquée à la suite d'un accident ou d'une chute, cette luxation peut apparaître.

Les niveaux de luxations varient et peuvent se trouver leur solution dans la limitation de l'exercice et autres mesures de physiothérapie. Les grandes races ne sont pas exempts et peuvent souffrir de luxation latéral, c'est pourquoi notre vétérinaire fera un examen complet pour l'écarter ou la confirmer.

Quels tests sont possibles ?

Les tests permettant de détecter une luxation de la rotule entraînant une claudication de la patte arrière ou avant sont les suivants :

  • Exploration de base : le genou "craque" lors de la manœuvre vétérinaire.
  • Radiographies : pour détecter les signes d'arthrose, ou ruptures des trochlées fémorales après un coup.
  • Arthroscopie o résonance magnétique

Même si le vétérinaire tient son diagnostic, il aura besoin de savoir à quel point le genou est touché, puisque le frottement constant de la rotule sur les superficies du fémur donnent lieu à une usure de ces dernières, ainsi qu'à de l'arthrose qu'il est nécessaire de connaître pour poser un diagnostic.

Il existe plusieurs techniques chirurgicales, des plus simples, comme rendre le sillon entre les trochlées fémorales plus profond, aux plus compliquées consistant à remettre une partie de la zone antérieure du tibia afin de soulager la tension de la rotule. Chaque technique variera selon le cas et selon le niveau de luxation (de I à IV). Le temps que le chien aura passé avec ce problème compte aussi, ou s'il souffre de problèmes osseux comme des pathologie des hanches ou de la tête du fémur.

Pourquoi mon chien boite ? - Luxation de la rotule

Dysplasie de la hanche

La dysplasie de la hanche est une pathologie qui peut être entraînée par plusieurs causes (environnementales, alimentaires etc..) mais elle présente une base génétique. En résumé, la tête du fémur ne s'intègre pas bien dans l'os existant spécialement pour lui situé dans la région pelvienne. Bien que les raisons soient diverses, le chien qui en souffre présente une "programmation génétique". C'est pourquoi destiner des chiens souffrant de cette pathologie à la reproduction est totalement irraisonnable.

Pour tout savoir sur cette pathologie, nous vous invitons à lire notre article : Dysplasie de la hanche chez les chiens - Symptômes et Traitements.

Pourquoi mon chien boite ? - Dysplasie de la hanche

Panostéite de croissance

Le terme "panostéite" fait référence à une inflammation " de tout l'os ou de tous les os", littéralement. La douleur dans ce cas obéit à une inflammation de la couche la plus externe recouvrant l'os (le périoste) et bien qu'elle puisse être due à plusieurs causes, ici on parlera bien de panostéite de croissance.

Cette pathologie est beaucoup plus présente chez les chiens dont la croissance est rapide et marquée, autrement dit, chez les grandes et géantes tailles durant les mois de croissances (entre 5 et 14 mois généralement). Elle affecte en général les grands os comme le fémur, qui entraînement le boitement de la patte arrière.

Parfois, elle se présente de forme aiguë, parfois plus légère. L'utilisation d'anti-inflammatoires, le suivi d'un régime adéquat, une routine d'exercices doux et surtout, du temps, la fera disparaître.

Nécrose vasculaire de la tête du fémur

La maladie de Legg-Calvé-Perthes ou "nécrose vasculaire de la tête du fémur" est une autre cause provoquant la claudication de la patte des chiens. Généralement, elle affecte les races de taille mini ou toy en pleine croissance, comme le pinscher nain, le caniche toy ou le yorkshire, elle peut parfois être confondue avec la dysplasie de la hanche.

La tête du fémur ne reçoit plus le flux sanguin à une étape critique (expliquant la nécrose) et entre 4-9 mois, ces symptômes peuvent apparaître :

  • Claudication marquée
  • Atrophie des muscles
  • La patte affectée est plus courte (à cause de l'atrophie)
  • Craquement lors des manipulations et signes de douleurs.

Est-elle héréditaire ?

Jusqu'à il y a quelques années, ceci était l'unique explication. Mais aujourd'hui, l'on pense que les microgractures dans la zone produisent une réduction drastique de l'irrigation sanguine et donc, la mort ou la nécrose du coup et tête fémorale.

Le traitement est chirurgicale, et s'opère au moyen de l'exérèse de la tête fémorale affectée (ou des deux) et le fait que les chiens touchés soient généralement de très petite taille facilite la chirurgie et la réhabilitation du chien.

Autres causes possibles

Il existe des dizaines d'autres causes possibles pouvant répondre à votre question "pourquoi mon chien boite ?", en plus de celles précédemment évoquées. Si vous n'avez pas encore trouvé de réponse à la question, il se peut qu'elle se trouve dans la liste suivante :

  • Ostéosarcome:. Il s'agit de la tumeur osseuse la plus commune chez les chiens et l'une des plus malignes. Elle affecte généralement davantage les chiens de taille moyenne-grande, bien qu'elle puisse toucher toutes les races indépendamment. La plupart du temps, elle se trouve sur le genou, sur la partie distale du fémur ou proche du tibia. Elle est très douloureuse, progresse rapidement et est très invasive. Une fois diagnostiqué, l'amputation de l'extrémité est obligatoire et le chien aura besoin de chimiothérapie puisque les métastases peuvent s'accumuler. Les chiens affectés ont peu de mois devant eux mais avec de la chimiothérapie, l'espérance de vie peut s'allonger.
  • Fractures des métatarses et phalanges: les doigts et phalanges ont tendances à souffrir d'accidents, surtout lorsque les chiens sont encore chiots. Dans les fractures des métatarses ou phalanges, on évite la chirurgie en utilisant des moyens de contention comme les bandages, en plus d'anti-inflammatoires et du repos.
  • Lésions des coussinets : il paraît évident qu'une inflammation des coussinets du chiens peut provoquer une claudication, une érosion, des irritations etc... C'est pourquoi il faut les regarder souvent, c'est d'ailleurs ce que fera en premier notre vétérinaire.
Pourquoi mon chien boite ? - Autres causes possibles

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Pourquoi mon chien boite ?, nous vous recommandons de consulter la section Autres problèmes de santé.

Écrire un commentaire sur Pourquoi mon chien boite ?

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Pourquoi mon chien boite ?
1 sur 5
Pourquoi mon chien boite ?

Retour en haut