Partager

Rapaces ou oiseaux de proie - Types, caractéristiques, noms et exemples

 
Par Antoine Decrouy. 4 juin 2020
Rapaces ou oiseaux de proie - Types, caractéristiques, noms et exemples

Les rapaces ou oiseaux de proie habitent sur tous les continents du monde à l'exception de l'Antarctique. Comme super prédateurs, ils sont très sensibles aux changements de son environnement. Ils ont suivi une grande variété d'adaptations corporelles qui en fait d'excellents prédateurs aériens et qui les différencient clairement des autres groupes d'oiseaux. Leur vision, leur bec, leurs serres et d'autres caractéristiques anatomiques leur permettent d'être d'implacables chasseurs capables d'arracher la peau de leurs proies. Ils se nourrissent de vertébrés qui chassent durant le jour ou la nuit, selon l'espèce et le groupe auxquels ils appartiennent, bien que de nombreuses espèces complètement également leur régime en consommant des insectes ainsi que d'autres sources de nourriture.

Si vous voulez en apprendre sur les caractéristiques des rapaces ou des oiseaux de proie, continuez la lecture de cet article Rapaces ou oiseaux de proie - Types, caractéristiques, noms et exemples dans lequel nous vous expliquerons tout en détails.

Caractéristiques des rapaces ou des oiseaux de proie

Les rapaces suivent un régime carnivore et ils ont différentes adaptations anatomiques selon le type d'alimentation. Ces dites caractéristiques des rapaces sont les suivantes :

  • Vision : ils ont une vision binoculaire et ils dépendent de la vue pour trouver leur nourriture. En comparaison avec la taille de leurs têtes, leurs yeux sont très grands, ils représentent environ 15% de leur poids. Un fait curieux à leur propos est que les hiboux ont la capacité de tourner leur tête jusqu'à 270 degrés depuis un axe frontal pour avoir une meilleure visibilité.
  • Bec : c'est un des traits les plus caractéristiques de ces oiseaux, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est utilisé pour les distinguer des autres groupes d'oiseaux. Ils ont des becs puissants avec des bords coupants et aiguisés. Avec leur bec ils arrachent la viande et certaines espèces l'utilisent directement pour tuer leur proie.
  • Pattes : elles sont fortes et musclées et elles ont des serres dont l'épaisseur, la taille et l'incurvation varient selon l'espèce et les proies qu'ils consomment. La majorité des rapaces ont trois doigts orientés vers l'avant et un vers l'arrière (pattes anisodactyles). Dans certains cas, comme certaines espèces de hiboux ou le Balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus) peuvent orienter deux doigts vers l'avant et deux vers l'arrière. De cette manière, est incrémentée la zone de contact superficielle de la patte étendue avant qu'elle n'entre en contact avec la proie. Dans le cas des hiboux, cela leur donne également un avantage lorsqu'ils chassent la nuit.
  • Audition : de manière générale, les oiseaux ont un système auditif très développé. Dans le cas des rapaces, ce sens est particulièrement développé car, avec d'autres techniques, ils utilisent ce sens pour localiser leurs proies potentielles, surtout les espèces qui chassent la nuit. Des espèces comme la Harpie féroce (Harpia harpyja), qui chassent en forêts et les jungles denses, utilisent les sons pour localiser leurs proies. Comme les hiboux et les autres espèces d'oiseaux rapaces, ils ont un disque facial (plumes en forme de disque entourant leur tête) qui les aide à diriger les ondes sonores aux oreilles pour les amplifier, l'effet serait comme si on mettait nos mains derrières les oreilles. Dans le cas particulier des hiboux, à la différence de la majorité des rapaces, ils ont des grandes ouvertures auditives, ce qui en fait d'excellents chasseurs nocturnes, car beaucoup d'espèces peuvent localiser et capturer leurs proies dans la nuit totale en utilisant uniquement les sons.
  • Système digestif : comme partie de leur système digestif, ils ont un jabot avec une dilatation de l’œsophage qui leur permet d’emmagasiner des aliments (il n'y a pas de digestion). Dans le cas des oiseaux rapaces, et comme les oiseaux granivores, cette structure a la forme d'un sac. Dans le jabot, ils accumulent les restes des proies qu'ils ne peuvent pas digérer, comme les plumes, les serres ou les exosquelettes de certains invertébrés qu'ils ingèrent. Dans ces cas, à partir des restes non digérés se forment des granulés ou des boulettes qui seront par la suite régurgités ou vomis.
  • Ailes : elles ont une forme arrondie chez des espèces qui chassent dans des environnements fermés comme les forêts ou les jungles, ce qui leur permet de pouvoir manœuvrer entre les arbres et la dense végétation. D'un autre côté, les espèces qui vivent dans des zones ouvertes ont des ailes plus larges et triangulaires. En outre, leur plumage est cryptique afin de pouvoir se camoufler parfaitement dans les environnements où ils vivent et chassent.

Types de rapaces ou d'oiseaux de proie

Les rapaces ou oiseaux de proie se divisent en deux groupes composés par des ordres qui, bien qu'ils partagent certaines caractéristiques propres des rapaces, ne sont pas liés entre eux taxonomiquement. Il s'agit d'espèces différentes à niveau taxonomique qui partagent des similitudes, comme la manière de chasser. Les différents types de rapaces sont :

  • Rapaces diurnes : on y retrouve des espèces inclues dans les ordres Falconiformes et Accipitriformes, comme les aigles, les faucons, etc...
  • Rapaces nocturnes : il s'agit d'espèces appartenant à l'ordre Strigiformes, des oiseaux comme les hiboux, les chouettes, etc... Néanmoins, il convient de signaler qu'il y a dans cet ordre des espèces dont les comportements sont aussi diurnes.
Rapaces ou oiseaux de proie - Types, caractéristiques, noms et exemples - Types de rapaces ou d'oiseaux de proie

Noms et exemples de rapaces diurnes

Rappelons qu'au sein des rapaces diurnes, on retrouve des ordres Falconiformes et Accipitriformes, chacun comprenant ses correspondantes familles et genres. L'ordre Falconiformes comprend un total de 5 familles :

  • Cathartidae
  • Pandionidae
  • Accipitridae
  • Sagittariidae
  • Falconidae

De leur côté, l'ordre Accipitriformes est composé de 4 familles :

  • Accipitridae
  • Cathartidae
  • Pandionidae
  • Sagittariidae

A continuation, nous allons vous présenter quelques exemples de rapaces diurnes avec leurs principales caractéristiques :

Pygargue à tête blanche (Haliaeetus leucocephalus)

Natif d'Amérique du Nord et appartenant à l'ordre des Accipitriformes, il est équipé d'une taille relativement grande, pouvant arriver à mesurer plus de 2 mètres d'envergure alaire. C'est un super prédateur des zones où il habite, qui peuvent comprendre aussi bien des marécages, des forêts et des déserts. Il est courant qu'il vole les proies du balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus) qu'il pourchasse et traque. Il s'agit d'une espèce particulière pour sa taille et sa capuche blanche caractéristique.

Rapaces ou oiseaux de proie - Types, caractéristiques, noms et exemples - Noms et exemples de rapaces diurnes

Faucon pélerin (Falco peregrinus)

Cette espèce appartient à l'ordre des falconiformes et il possède environ 19 sous-espèces distribuées dans le monde entier. Il mesure environ 60 cm et leur envergure alaire est d'environ 120 cm. Ce rapace est caractérisé par sa couleur marron et obscur sur la tête, comme un genre de masque.

Harpie féroce (Harpia harpyja)

Il s'agit d'une des espèces d'aigles les plus grandes qui existe, atteignant une taille d'un mètre de longueur pour une envergure alaire de plus de deux mètres et des serres qui peuvent mesurer plus de 15 cm de long. Il appartient à l'ordre des accipitiformes et il habite les jungles pluvieuses du Néo-tropique, du Sud mexicain jusqu'au Nord argentin. Caractéristique pour sa grande taille, pour son plumage ainsi que pour le fait qu'il hérisse les poils de la tête quand il se sent menacé.

Aigle royal (Aquila chrysaetos)

C'est une espèce cosmopolite qui habite les régions montagneuses et les rocheuses où il préfère nidifier. C'est une espèce de grande taille à l'envergure alaire de plus de 2 mètres pour environ 90 cm de longueur.

Pygargue empereur (Haliaeetus pelagicus)

C'est un rapace marin qui vit près de la mer, des lacs ou des fleuves du Japon, de Corée, de Chine et quelques zones de Russie. C'est le rapace le plus lourd qui peut finir par peser plus de 9 kg, avec une envergure alaire et un mètre de longueur, étant au côté de la Harpie féroce est un des oiseaux les plus grands du monde. Étant un rapace marin, il se nourrit spécialement de saumons, raison pour laquelle il a un énorme bec adapté pour couper la peau épaisse de ces poissons.

Noms et exemples de rapaces nocturnes

Au sein du groupe des rapaces nocturnes on retrouve l'ordre des Strigiformes qui compte sur deux familles :

  • Tytonidae
  • Strigidae

Dans la famille Tytonidae on retrouve les chouettes, de sorte que le reste des oiseaux nocturnes est regroupé dans la famille Strifidae. Rappelons que dans cet ordre de rapaces il y a aussi des espèces aux habitudes diurnes. Toutefois, à continuation nous vous présenterons des rapaces nocturnes avec leurs principales caractéristiques :

Chouette effraie (Tyto alba)

C'est un excellent chasseur nocturne qui est capable de vivre dans une grande variété d'habitats, il est très courant de la voir dans des environnements urbains. C'est une espèce cosmopolite qui mesure environ 40 cm de longueur. Toutefois, sa caractéristique la plus notable est sa magnifique couleur blanche.

Rapaces ou oiseaux de proie - Types, caractéristiques, noms et exemples - Noms et exemples de rapaces nocturnes

Hibou grand-duc ou Grand-duc d'Europe (Bubo bubo)

Cette espèce de hibou est endémique d'Europe, de Russie et d'Asie. Il vit différents habitats, mais on le trouve plus couramment dans des zones boisées, semi-désertiques et dans la toundra. Il mesure environ 80 cm, son envergure alaire est d'environ de 2 mètres et il possède une robe cryptique qui couvre son corps et ses plumes à mode "d'oreilles".

Découvrez plus de curiosités à propos de cette espèce : Alimentation du hibou grand-duc

Chouette dryade (Strix hylophila)

Ce type de rapace vit dans les jungles et les forêts du Brésil, du Paraguay et d'Argentine. C'est un oiseau discret qui est plus facile à entendre que voir. Avec une taille de 40 cm de longueur, elle est de taille moyenne, et elle possède une robe caractéristique avec des bandes claires et obscures qui couvrent son corps et un disque facial de couleur noire.

Petit-duc scops (Otus scops)

Distribué en Europe, Asie et en Afrique, le petit-duc scops habite les forêts et les zones proches des fleuves, bien qu'on peut aussi les observer dans des zones urbaines et périurbaines. Il possède une robe plus cryptique, comme le reste des strigiformes et, avec environ 20 cm de longueur, il s'agit de l'espèce de hiboux la plus petite de la Péninsule Ibérique. C'est pourquoi il s'agit d'un des petits rapaces plus connus qui existent.

Nyctale de Tengmalm ou Chouette de Tengmalm (Aegolius funereus)

Espèce qui occupe le Nord de l'Europe et qui est également visible dans les Balkans, les Pyrénées et les Alpes, étant par excellence l'espèce de hibou de montagnes et forêts de conifères. Il mesure environ 25 cm, il fait donc également partie des rapaces les plus petits au monde. Il se caractérise pour sa tête plutôt grande et ses lignes noires qui ressemblent à des sourcils qui entourent son visage.

Plus de rapaces ou d'oiseaux de proie

Après avoir vu quelques exemples de rapaces très représentatives de chaque groupe, nous avons souhaité vous laisser une petite liste de rapaces :

  • Épervier d'Europe (Accipiter nisus) - Oiseau de proie diurne
  • Milan Royal (Milvus milvus) - Oiseau de proie diurne
  • Milan noir (Milvus migrans) - Oiseau de proie diurne
  • Busard de Buffon (Circus buffoni) - Oiseau de proie diurne
  • Chouette huhul (Ciccaba huhula) - Oiseau de proie nocturne
  • Chouette hulotte (Strix aluco) - Oiseau de proie nocturne
  • Buse solitaire (Harpyhaliaetus solitarius) - Oiseau de proie diurne
  • Buse échasse (Geranospiza caerulescens) - Oiseau de proie diurne
  • Chouette fasciée (Strix albitarsis) - Oiseau de proie nocturne
  • Chouette-pêcheuse de Pel (Scotopelia peli) - Oiseau de proie nocturne
  • Hibou maître-bois (Asio stygius) - Oiseau de proie nocturne
  • Aigle ibérique (Aquila adalberti) - Oiseau de proie diurne
  • Chouette mouchetée (Strix virgata) - Oiseau de proie nocturne
  • Chouette à lunettes (Pulsatrix perspicillata) - Rapace nocturne
  • Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) - Oiseau de proie diurne
  • Caracara montagnard (Phalcoboenus megalopterus) - Oiseau de proie diurne
  • Buse variable (Buteo buteo) - Oiseau de proie diurne
  • Petit-duc choliba (Megascops choliba) - Oiseau de proie nocturne
  • Nyctale de Harris (Aegolius harrisii) - Oiseau de proie nocturne
  • Aigle botté (Hieraaetus pennatus) - Oiseau de proie diurne
Rapaces ou oiseaux de proie - Types, caractéristiques, noms et exemples - Plus de rapaces ou d'oiseaux de proie
Image: Chouette huhul (Strix huhula)

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Rapaces ou oiseaux de proie - Types, caractéristiques, noms et exemples, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • Méndez, P., Curti, M., Herrera de Montuto, K., & Benedetti, A. (2006). Las aves rapaces. Guía Didáctica de Educación Ambiental. The Peregrine Fund Editorial, Panamá.
  • Seipke, S. H., & Cabanne, G. S. (2002). Rapaces observadas en un área selvática de San Pedro, Misiones, Argentina. Ornitología Neotropical, 13, 273-282.

Photos de Rapaces ou oiseaux de proie - Types, caractéristiques, noms et exemples

Écrire un commentaire sur Rapaces ou oiseaux de proie - Types, caractéristiques, noms et exemples

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Rapaces ou oiseaux de proie - Types, caractéristiques, noms et exemples
Image: Chouette huhul (Strix huhula)
1 sur 28
Rapaces ou oiseaux de proie - Types, caractéristiques, noms et exemples

Retour en haut