Partager

Amphibiens - Définition, caractéristiques et exemples

 
Par Antoine Decrouy. 25 mai 2020
Amphibiens - Définition, caractéristiques et exemples

Le mot "amphibiens" (amphi-bios) vient du grec et signifie "à deux vies". Ceci est dû au fait que leur cycle vital se produit entre l'eau et la terre. Ces étranges créatures changent de forme de vie et d'apparence durant leur développement. La majorité des amphibiens sont nocturnes et venimeux. Certains se réunissent les nuits pluvieuses pour pousser la chansonnette. Il ne fait aucun doute que les amphibiens sont l'un des groupe de vertébrés les plus intéressants.

De nos jours, les amphibiens vivent dans presque toutes les zones du monde (à part dans les endroits où le climat est extrême) et plus de 7.000 espèces ont été décrites. Toutefois, en raison de leur mode de vie particulier, les amphibiens sont bien plus abondants dans les tropiques. Souhaitez-vous en apprendre plus à propos de ces animaux ? Ne loupez donc sous aucun prétexte cet article Amphibiens - Définition, caractéristiques et exemples de PlanèteAnimal dans lequel nous vous parlerons en détails de tous les différents types d'amphibiens !

Amphibien : définition

Les amphibiens actuels (classe Amphibia) sont des animaux vertébrés tétrapodes non amniotes. Ce qui veut dire qu'ils ont un squelette osseux, quatre pattes (de là vient le mot tétrapodes) et qu'ils pondent des œufs sans membranes protectrices. En raison de cette dernière caractéristique, leurs oeufs sont extrêmement sensibles à la sécheresse, c'est pourquoi ils doivent absolument les pondre dans l'eau. De ces derniers sortent des larves aquatiques qui, à posteriori, passent par un processus de métamorphose. C'est ainsi qu'ils se convertissent en adultes à la vie semi-terrestre. Un clair exemple pour illustrer ce processus est le cycle de vie des grenouilles.

Malgré leur fragilité apparente, les amphibiens ont colonisé une grande partie du monde et ils se sont adaptés à différents écosystèmes et habitats. C'est pourquoi il existe un nombre incalculable de différents types d'amphibiens dont certains sont des exceptions à la définition que nous vous avons donné.

Caractéristiques des amphibiens

En raison de leur grande diversité, il est extrêmement difficile de trouver des caractéristiques partagées par tous les types d'amphibiens. Néanmoins, nous avons réuni ci-dessous leurs traits de caractère les plus importants. Voici les principales caractéristiques des amphibiens :

  • Tétrapodes : à l'exception des Cécilies, les amphibiens ont deux paires d’extrémités qui se finissent en pieds. Généralement, leurs pieds sont palmés et équipés de 4 doigts, même si de très nombreuses exceptions existent.
  • Peau sensible : ils ont une peau très fine, sans squames et très sensible à la sécheresse, raison pour laquelle ils doivent être toujours humides et à une température modérée.
  • Toxiques : les amphibiens ont des glandes sur la peau qui produisent des substances défensives. Leur peau est donc toxique si elle est ingérée ou si elle entre en contact avec les yeux. Toutefois, la majorité des espèces ne supposent aucune menace pour l'être humain.
  • Respiration cutanée : la majorité des amphibiens respirent par la peau, raison pour laquelle elle devra toujours être humide. De nombreux amphibiens complètent ce type de respiration grâce à la présence de poumons et d'autres possèdent des branchies durant toute la vie.
  • Ectotherme : leur température corporelle dépend de l'environnement dans lequel ils vivent. C'est pourquoi il est courant de les voir prendre le soleil.
  • Reproduction sexuelle : les amphibiens ont des sexes différenciés, c'est-à-dire, qu'il y a des mâles et des femelles. Les deux sexes s'accouplent pour que se produise la fécondation, cette dernière peut être interne ou externe.
  • Ovipares : les femelles pondent des œufs aquatiques couvertes d'une gélatine très fine. Pour cette raison, les amphibiens dépendent de la présence d'eau et d'humidité pour leur reproduction. Certains amphibiens ont réussi leur adaptation aux environnements arides grâce au développement de la viviparité (ils ne pondent pas d’œufs).
  • Développement indirect : des oeufs sortent des larves aquatiques qui respirent par leurs branchies. Durant leur développement, ils se métamorphosent pour acquérir les caractéristiques de leur vie d'adulte. Certains amphibiens ont un développement direct et ils ne se métamorphosent pas.
  • Nocturnes : la majorité des amphibiens sont plus actifs la nuit, c'est à cette heure qu'ils sortent pour chasser et se reproduire. Néanmoins, de nombreuses sont diurnes.
  • Carnivores : les amphibiens sont carnivores à l'âge adulte et ils se nourrissent, fondamentalement, d'invertébrés. Malgré tout ça, leurs larves sont herbivores et ils consomment des algues, à part quelques exceptions.

Comme nous le disions, une des caractéristiques principales des amphibiens est qu'ils se métamorphosent. Ci-joint, vous pouvez voir une image illustrant la métamorphose des amphibiens.

Amphibiens - Définition, caractéristiques et exemples - Caractéristiques des amphibiens

Types d'amphibiens et leurs noms

Il existe trois types d'amphibiens :

  • Cécilies ou apodes (ordre Gymnophiona).
  • Salamandres et tritons (ordre Urodela)
  • Grenouilles et crapauds (ordre Anoure)

Dans la suite de notre article Amphibiens - Définition, caractéristiques et exemples nous vous parlerons en détails de chacun de ces types d'amphibiens.

Cécilies ou apodes (Gymnophiona)

Les Cécilies ou apodes représentent environ 200 espèces d'amphibiens qui se distribuent dans les forêts tropicales d'Amérique du Sud, d'Afrique et du Sud-Est asiatique. Ce sont des amphibiens à l'aspect vermiforme, c'est-à-dire que leur corps est long et cylindrique. A la différence des autres types d'amphibiens, les Cécilies n'ont pas de pattes et certains possèdent des squames sur la peau.

Ces étranges animaux vivent enterrés sous la terre humide, un bon nombre d'entre-eux sont donc aveugles. A la différence des anoures, les mâles ont un organe pour copuler, la fécondation se produit donc à l'intérieur de la femelle. Le reste du processus reproductif est différent pour chaque famille et, même, pour chaque espèce.

Amphibiens - Définition, caractéristiques et exemples - Cécilies ou apodes (Gymnophiona)

Salamandres et tritons (Urodela)

L'ordre Urodelos comprend environ 650 espèces. Ils sont caractérisés par leur queue qu'ils conserveront toute leur vie. En outre, leurs quatre pattes ont une longueur similaire, ce qui fait qu'ils se déplacent en marchant ou en grimpant. Comme les Cécilies, la fécondation des œufs est interne, elle se produit donc au moyen de la copulation.

La division traditionnelle en salamandres et tritons n'a aucune valeur taxonomique. Toutefois, les salamandres sont celles qui ont un mode de vie fondamentalement terrestre. Fréquemment, elles habitent les sols humides et ne vont dans l'eau que pour se reproduire. Les tritons, de leur côté, passent plutôt pas mal de temps dans l'eau.

Amphibiens - Définition, caractéristiques et exemples - Salamandres et tritons (Urodela)

Grenouilles et crapauds (Anoure)

Le nom "anoure" signifie "sans queue". Ceci est dû au fait que les larves de ces amphibiens, connues comme têtards, perdent cet organe durant leur métamorphose. De fait, les grenouilles et les crapauds n'ont pas de queue. Une autre caractéristique différentielle est que leurs pattes arrières sont plus longues que leurs pattes avants, ils se déplacent donc en sautant. A la différence des autres types d'amphibiens, la fécondation des œufs se produit à l'extérieur de la femelle.

Comme c'est le cas pour les urodèles, les différences entre grenouilles et crapauds ne sont pas basées sur la génétique et la taxonomie, sinon qu'elles le sont sur la perception humaine. Sont connus comme crapauds les gros anoures qui, bien souvent, ont des habitudes plus terrestres, raison pour laquelle leur peau est plus sèche et rugueuse. Les grenouilles, pour leur part, sont des animaux gracieux, de très grandes sauteuses et, parfois, grimpeuses. Leur vie est généralement plus associée à des environnements aquatiques.

Amphibiens - Définition, caractéristiques et exemples - Grenouilles et crapauds (Anoure)

Exemples d'amphibiens

Dans cet encadré, nous vous présenterons quelques exemples d'amphibiens. Concrètement, nous avons sélectionné quelques-unes des espèces les plus curieuses. De cette manière, vous pourrez mieux comprendre les caractéristiques si variables qui apparaissent chez les différents types d'amphibiens.

  • Tapalcua (Dermophis mexicanus) : ces Cécilies sont vivipares. Leurs embryons se développent à l'intérieur du ventre de leur mère durant plusieurs mois. Ils s'y nourrissent des sécrétions internes produites par la mère.
  • Ichthyophis kohtaoensis : il s'agit d'une Cécilie thaïlandaise qui pond ses œufs dans la terre. A la différence de la majorité des amphibiens, la mère s'occupe des œufs jusqu'à ce qu'ils éclosent.
  • Amphiumas (Amphiuma spp.) : il s'agit de trois espèces d'amphibiens aquatiques très longues, cylindriques et avec des pattes vestigiales. Entre elles, on retrouve A. tridactylum qui possède trois doigts, A. means avec deux doigts et A. pholeter qui a un seul doigt. Malgré son aspect, il ne s'agit pas de Cécilies, sinon d'urodèles.
  • Protée anguillard (Proteus anguinus) : cet urodèle est adapté pour vivre dans l'obscurité de certaines caves européennes. C'est pourquoi les adultes n'ont pas d'yeux, qu'ils sont blancs ou rosés et qu'ils vivent dans l'eau durant toute leur vie. En outre, ils sont longs, possèdent une tête plate et ils respirent avec des branchies.
  • Pleurodèle de Waltl (Proteus anguinus) : il s'agit d'un urodèle européen qui peut atteindre les 30 cm de longueur. Le long de ses côtes, s'observe une rangée de taches orangées qui coïncident avec les bords de ses côtes. Quand ils se sentent menacés, ils les font sortir, menaçant ainsi ses possibles prédateurs.
  • Trichobatrachus robustus : malgré son aspect, les grenouilles à poils n'en ont pas, il s'agit en fait d'extensions de peau vascularisée. Ces dernières augmentent la superficie d'échange gazeux, de sorte qu'elles peuvent capter une plus grande quantité d'oxygène.
  • Pipa pipa: ce crapaud d'Amazone est caractérisé pour son corps très plat. La femelle possède un genre de filet sur le dos. Dans ce dernier elles disposent et collent leurs œufs durant l'accouplement. Des œufs sortiront des petits crapauds et non des têtards.
  • Nimbaphrynoides occidentalis : c'est un crapaud africain vivipare. Les femelles mettent bas à des petits qui ont le même aspect qu'un adulte. Le développement direct est une stratégie reproductive qui leur permet d'être indépendants des sources d'eau.

Curiosités sur les amphibiens

Maintenant que vous en savez plus sur les différents types d'amphibiens, nous allons voir quelques-unes des caractéristiques les plus intéressantes de certaines de ces espèces.

Aposématisme

Beaucoup d'amphibiens présentent des couleurs qui attirent l'attention. Elles leurs servent pour informer leurs possible prédateurs de leur toxicité. Ces derniers identifient l'intense couleur des amphibiens comme un possible danger, et ils décident de ne pas les attaquer.

Un exemple clair est celui de la famille Bombinatoridae. Ces amphibiens euro-asiatiques sont caractérisés par leurs pupilles en forme de coeur et leur ventre de couleur rouge, orange ou jaune. Quand ils sont dérangés, ils se mettent sur le dos pour montrer la couleur inférieure de leurs pattes, adoptant une posture connue comme "unkenreflex". De cette manière, les prédateurs observent la couleur et l'associent à un danger imminent.

Plus connus comme dendrobates (Dendrobatidae), il s'agit d'anoures très venimeux et dont les couleurs attirent forcément l'attention. Découvrez plus d'espèces aposématiques dans cet article sur l'aposématisme.

Pédomorphose

Certains urodèles présentent une pédomorphose, c'est-à-dire, qu'ils gardent leurs caractéristiques juvéniles quand ils sont adultes. Ça se produit quand le développement physique ralentit, ce qui fait que la maturité sexuelle apparait alors que l'animal a toujours l'apparence d'une larve. Ce processus est connu comme néoténie et c'est ce qui se passe chez l’axolotl (Ambystoma mexicanum))

La pédomorphose peut également être due à l'accélération de la maturité sexuelle. De cette manière, l'animal acquiert la capacité de se reproduire alors qu'il a toujours un aspect larvaire. Ce processus est connu comme progénèse et il se produit chez des espèces du genre Necturus, endémiques d'Amérique du Nord. Comme c'est le cas de l'axolotl, ces urodèles gardent leurs branchies et ils vivent de manière permanente sous l'eau.

Amphibiens en voie d'extinction

Environ 3.200 espèces d'amphibiens se trouvent en voie d'extinction, c'est-à-dire, presque la moitié. En plus, on estime qu'environ 1.000 espèces qui sont en danger sont inconnues. Une des principales menaces des amphibiens est le Bd (Batrachochytrium dendrobatidis), un champignon responsable de la disparition de centaines d'espèces.

La rapide expansion de ce champignon est due aux actions humaines, comme la globalisation, le trafic illégal d'animaux et l'abandon des animaux de compagnie. En plus d'être vecteurs de maladies, les amphibiens exotiques se convertissent rapidement en espèces envahissantes. Bien souvent, elles sont plus voraces que les espèces autochtones, ce qui menace les écosystèmes indigènes. C'est le cas du Xénope lisse (Xenopus laevis) ainsi que du Ouaouaron (Lithobates catesbeianus).

Comme si ce n'était pas suffisant, la disparition de leurs habitats, comme les sources d'eau douce et les forêts humides, est en train de causer le disparition des amphibiens. Ceci est dû au changement climatique ainsi qu'à la destruction directe des environnements aquatiques et la déforestation.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Amphibiens - Définition, caractéristiques et exemples, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • Arxold, E.N. & Burton, J.A. (1978). Guía de campo de los anfibios y reptiles de España y Europa. Editorial Omega. Barcelona.
  • Hickman, C. P. et al (2009): Principios integrales de Zoología. McGraw-Hill, Madrid.
  • Kupfer, A., Kramer, A., Himstedt, W., & Greven, H. (2006). Copulation and egg retention in an oviparous Caecilian (Amphibia: Gymnophiona). Zoologischer Anzeiger-A Journal of Comparative Zoology, 244(3-4), 223-228.
  • Lehtonen, A., Salonen, A., Cantell, H., Riuttanen, L., & MacMillan, P. IPBES [The Inter-Governmental Science-Policy Platform on Biodiversity and Eco-System Services] (2019). Media Release: Nature’s Dangerous Decline ‘Unprecedented’Species Extinction Rates ‘Accelerating’. Disponible en: ipbes.net.
  • Scheele, B. C., Pasmans, F., Skerratt, L. F., Berger, L., Martel, A., Beukema, W... y De la Riva, I. (2019). Amphibian fungal panzootic causes catastrophic and ongoing loss of biodiversity. Science, 363(6434), 1459-1463.
  • Xavier, F. (1977). An exceptional reproductive strategy in Anura: Nectophrynoides occidentalis Angel (Bufonidae), an example of adaptation to terrestrial life by viviparity. Major patterns in vertebrate evolution (pp. 545-552). Springer, Boston, MA.
  • Wake, M. H. (1980). Reproduction, growth, and population structure of the Central American caecilian Dermophis mexicanus. Herpetologica, 244-256.

Écrire un commentaire sur Amphibiens - Définition, caractéristiques et exemples

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Amphibiens - Définition, caractéristiques et exemples
1 sur 5
Amphibiens - Définition, caractéristiques et exemples

Retour en haut