menu
Partager

Anisocorie chez le chat - Symptômes, causes et traitements

 
Par Laura García Ortiz, Vétérinaire spécialisée en médecine féline. 8 septembre 2022
Anisocorie chez le chat - Symptômes, causes et traitements

Voir les fiches de Chats

Les pupilles se dilatent ou se contractent en fonction de la quantité de lumière ambiante, ainsi que des émotions et des peurs du chat, mais elles doivent le faire ensemble et il n'y a normalement jamais de différence de taille entre elles à première vue. Lorsque cette différence de taille se produit alors que les deux pupilles sont stimulées par la même lumière, votre chat a un problème de santé...

Avec cet article Anisocorie chez le chat - Symptômes, causes et traitements de PlanèteAnimal, on vous propose d'en apprendre plus à propos de l'anisocorie chez le chat, de ses causes, symptômes et traitements !

Bonne lecture !

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Entropion chez le chat - Symptômes, causes et traitement

Qu'est-ce que l'anisocorie chez le chat ?

L'anisocorie est un terme médical qui fait référence à l'asymétrie du diamètre des pupilles du chat. Les pupilles sont la partie noire de l'œil qui se trouvent au centre de l'iris, c'est aussi la partie qui donne la couleur aux yeux. En d'autres termes, l'anisocorie se produit lorsqu'il y a une différence de taille entre les pupilles d'un chat.

Il faut identifier laquelle des deux pupilles est anormale et, surtout, de trouver la cause. Il faut bien dire que les causes ne sont pas toujours ophtalmiques car ce trouble peut aussi avoir une origine neurologique.

L'anisocorie chez le chat peut être de deux types différents :

  • Anisocorie dynamique : c'est quand, après une stimulation lumineuse directe, la contraction de la pupille stimulée est plus importante que celle de l'autre pupille qui n'est pas stimulée. Ce cas est normal.
  • Anisocorie statique : lorsqu'il y a une différence de taille des pupilles alors que les deux pupilles reçoivent le même éclairage, ce type d'anisocorie est totalement anormal.

 

Anisocorie chez le chat - Symptômes, causes et traitements - Qu'est-ce que l'anisocorie chez le chat ?

Symptômes de l'anisocorie chez le chat

Le symptôme indiscutable de l'anisocorie chez le chat est la différence de taille ou de diamètre des pupilles du chat dans des conditions de lumière égales. Les pupilles peuvent soit être plus grandes ou dilatées (mydriase plus importante) ou plus resserrées (myosis plus important).

En outre, vous devez voir si votre chat a :

  • Toute autre altération des structures oculaires : comme la position ou la forme des paupières, la couleur de l'œil peut devenir plus bleuâtre ou grisâtre et il peut aussi avoir une inflammation de la conjonctive ou des sécrétions muqueuses ou purulentes.
  • Douleur ou mauvaise vue : vous le verrez plus pataud et il pourra très bien se cogner contre les objets
  • Léthargie
  • Dépression.

 

Causes de l'anisocorie

À ce stade, vous vous demandez probablement ce qui peut causer l'anisocorie chez les chats. L'anisocorie chez le chat peut être causée par différents types de problèmes ou de maladies.

Les maladies les plus courantes qui provoquent une anisocorie chez les chats sont :

  • Syndrome de Horner : c'est un ensemble de symptômes résultat d'une maladie ou d'un problème quelconque. Ces symptômes dérivent d'un manque d'irrigation sympathique, ce qui se manifeste par des yeux creusés, l'un en mydriase et l'autre en myosis. Ainsi, se produit une anisocorie ainsi que d'autres symptômes tels que le prolapsus de la troisième paupière.
  • Lésions cornéennes : les lésions de la couche superficielle de l'œil peuvent provoquer des ulcères et une différence de taille des pupilles en raison des altérations de l'œil affecté.
  • Glaucome : l'augmentation de la pression intraoculaire ou le glaucome entraîne une dilatation légèrement plus importante de l'œil affecté, ce qui signifie qu'une des pupilles de votre chat est plus grande que l'autre.
  • Leucémie féline : le rétrovirus de la leucémie féline peut produire différents symptômes et altérations sanguines chez les chats affectés, parmi les signes cliniques qui peuvent apparaître on retrouve la différence de diamètre de la pupille ainsi que d'autres problèmes de santé, tels que l'anémie, des altérations buccales et dentaires ou des gingivites, de la fièvre, de la léthargie, une perte de poids ou des infections.

D'autres causes pour lesquelles votre chat souffre d'anisocorie sont :

  • Traumatisme
  • Uvéite ou inflammation de l'uvée de l'œil
  • Tumeurs oculaires
  • Dégénérescence de l'iris
  • D'autres problèmes oculaires tels que synéchies, blépharospasme, paupières tombantes ou irritation.

 

Anisocorie chez le chat - Symptômes, causes et traitements - Causes de l'anisocorie

Diagnostic de l'anisocorie chez le chat

Le diagnostic de l'anisocorie chez le chat est très facile à faire, pour ce faire, vous avez juste à voir la différence de taille entre les pupilles de votre chat. En revanche, ce qu'il faut pour la traiter le plus vite possible c'est trouver ce qui la cause et ça, c'est plus difficile.

Parmi les tests que votre vétérinaire doit effectuer pour chercher et trouver la cause de l'anisocorie chez votre chat, on retrouve :

  • Examen général et anamnèse du tuteur
  • Examen approfondi de l'œil
  • Évaluation des réflexes et de la sensibilité pupillaire à la lumière
  • Production de larmes
  • Utilisation de colorants pour évaluer la présence d'ulcères ou d'autres dommages de la cornée.

Des techniques d'imagerie diagnostique telles que l'IRM, le scanner, l'échographie et la radiographie peuvent également être nécessaires. Des analyses de sang et d'urine doivent également être effectuées afin d'évaluer l'état de santé général du chat et un test de leucémie/immunodéficience féline et/ou une PCR.

 

Traitement de l'anisocorie chez le chat

Une fois la cause de l'anisocorie trouvée, votre vétérinaire appliquera le meilleur traitement pour aider votre chat à se rétablir ou du moins à conserver une bonne qualité de vie. Les traitements varient de l'utilisation de médicaments topiques et/ou systémiques à l'utilisation de techniques chirurgicales ou de chimiothérapie avec ou sans radiothérapie dans certains cas.

Il faut savoir que certains problèmes comme la leucémie féline sont chroniques et que votre chat ne se remettra pas de cette maladie, elle sera latente et pourra se réactiver face à des états d'immunosuppression.

Anisocorie chez le chat - Symptômes, causes et traitements - Traitement de l'anisocorie chez le chat

Pronostic de l'anisocorie chez le chat

L'anisocorie chez le chat est un symptôme de nombreuses maladies différentes et non seulement des maladies ophtalmiques. Par conséquent, le pronostic dépendra de la maladie dont souffre votre chat.

Alors que les petites infections ou les troubles oculaires ont un très bon pronostic à court terme avec un traitement adapté, les tumeurs ou les maladies systémiques telles que la leucémie féline ont un pronostic plus réservé, qui dépend de l'étendue et de la gravité de l'affection ainsi que de l'état de santé de votre chat.

Découvrez toutes les maladies les plus courantes des chats !

 

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Anisocorie chez le chat - Symptômes, causes et traitements, nous vous recommandons de consulter la section Problèmes occulaires.

Bibliographie
  • J. Oliver, N. Mitchell. (2021). Manual de oftalmología felina. Editorial Servet.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Anisocorie chez le chat - Symptômes, causes et traitements
1 sur 4
Anisocorie chez le chat - Symptômes, causes et traitements

Retour en haut