menu
Partager

Nystagmus chez le chien - symptômes, causes et traitement

 
Par Carla Moreira, Vétérinaire. Actualisé: 3 janvier 2024
Nystagmus chez le chien - symptômes, causes et traitement

Voir les fiches de Chiens

Quand on tourne la tête sur le côté, il est normal que nos yeux bougent. Ce mouvement rythmique et involontaire des yeux est connu sous le nom de nystagmus et il permet de stabiliser les images sur notre rétine tout en nous permettant de garder notre équilibre. Nous, les êtres humains, ainsi que les animaux, ont tous cette capacité.

Cependant, ces mouvements ne sont pas normaux lorsqu'on ne bouge pas la tête. Plusieurs facteurs peuvent être à l'origine de ce changement, qui peut se produire par des mouvements horizontaux, verticaux et de rotation. Cette anomalie est généralement accompagnée d'autres signes indiquant un dysfonctionnement du système nerveux de l'animal. Pour un diagnostic précoce, le tuteur se doit d'être attentif au comportement de son chien. Si vous voulez en savoir plus sur ce changement neurologique, ne manquez pas cet article de PlanèteAnimal dans lequel on vous propose de découvrir les causes, les symptômes et le traitement du nystagmus chez les chiens !

 

Qu'est-ce que le nystagmus chez le chien ?

Le nystagmus se définit comme des oscillations rythmiques involontaires des yeux. Dans le nystagmus physiologique (normal), lorsque la tête se déplace d'un côté, les cellules ciliées des récepteurs vestibulaires de ce côté sont stimulées, ce qui entraîne un mouvement lent des yeux dans la direction opposée, suivi d'un mouvement rapide dans la direction du mouvement de la tête, jusqu'à ensuite se repositionner au centre. Cette phase rapide se produit lorsque la tension des muscles extraoculaires atteint sa limite, provoquant un mouvement oculaire correctif dans la direction du mouvement de la tête. Ce mouvement est dû à la fixation du regard sur un point pendant un bref instant avant qu'il ne se fixe rapidement sur la nouvelle position. La phase lente de ce réflexe implique les récepteurs vestibulaires du labyrinthe membraneux et la phase rapide engage les noyaux vestibulaires du tronc cérébral.

Le nystagmus pathologique est un mouvement involontaire du globe oculaire qui comporte des composantes lentes et rapides. La direction du nystagmus est généralement définie par la direction de la phase rapide (indiquant le côté de la lésion vestibulaire), qui peut être horizontale, verticale ou rotatoire, et peut être modifiée en changeant la position de la tête. En cas de lésion d'un côté du système vestibulaire, se produit un déséquilibre dans l'activité neuronale des noyaux vestibulaires, car le système vestibulaire du côté normal continue à fournir des stimuli constants aux noyaux vestibulaires. Ce déséquilibre est interprété par le tronc cérébral comme une rotation ou un mouvement du corps, ce qui entraîne un nystagmus, qui se produit alors que le corps ou la tête sont immobiles. Le nystagmus peut être horizontal ou rotatoire, mais le nystagmus vertical permet d'identifier l'origine de la maladie dans le système nerveux central.

Symptômes du nystagmus chez le chien

Le nystagmus est un symptôme et non une maladie en soi. C'est un symptôme qui peut indiquer une maladie du système vestibulaire. Ainsi, lorsque l'animal a la tête droite, dans sa position normale, les yeux feront des mouvements rapides, qui peuvent être horizontaux, verticaux ou rotatifs. C'est ainsi que se manifeste le nystagmus : des mouvements des yeux sans que la tête ne bouge.

D'autre part, le nystagmus apparaît généralement dans le cadre d'un syndrome vestibulaire. Le syndrome vestibulaire canin est un ensemble de signes cliniques dus à des modifications du système vestibulaire. Le système vestibulaire est un système sensoriel qui permet de contrôler l'équilibre corporel de l'animal et qui est responsable du maintien du corps dans une position correcte par rapport à la gravité. Il intervient dans le maintien de la position de la tête dans l'espace et dans le maintien de la position des yeux, du cou, du tronc et des membres par rapport à la tête.

Ces troubles vestibulaires sont fréquents chez les chiens et peuvent entraîner des symptômes tels qu'un nystagmus pathologique, un strabisme positionnel, une inclinaison de la tête, le fait de tourner en rond, une parésie (perte partielle des mouvements) et une ataxie (difficulté ou incapacité à maintenir la coordination motrice). Les animaux atteints d'une maladie aiguë peuvent aussi vomir et être déséquilibré. Ces symptômes sont communs au syndrome vestibulaire central et au syndrome vestibulaire périphérique.

Nystagmus chez le chien - symptômes, causes et traitement - Symptômes du nystagmus chez le chien

Causes du nystagmus chez le chien

Comme indiqué plus haut, le nystagmus chez le chien est souvent associé au syndrome vestibulaire, qui peut avoir plusieurs causes :

  • Anomalies congénitales. Les anomalies congénitales se produisent sporadiquement dans les portées de race pure, mais elles sont toutefois plus fréquentes chez les chats que chez les chiens. Les signes vestibulaires peuvent apparaître dès la naissance jusqu'à ce que l'animal atteigne l'âge de quelques semaines. La surdité, par exemple, peut accompagner les signes vestibulaires (inclinaison de la tête, ataxie et rotation) et peut être unilatérale ou bilatérale.
  • Hypothyroïdie. L'hypothyroïdie peut être aigue ou chronique et elle est caractérisée par une léthargie, une faiblesse généralisée, une perte de poids et un poil en mauvais état. Néanmoins, des symptômes du syndrome vestibulaire peuvent également être présents, tels que l'inclinaison de la tête, le strabisme positionnel, le nystagmus et les mouvements circulaires.
  • Otite moyenne/interne. La cause la plus fréquente du syndrome vestibulaire périphérique chez le chien, et donc du nystagmus, est l'infection de l'oreille interne, qui prend naissance dans le conduit auditif externe, progresse vers l'oreille moyenne et affecte finalement l'oreille interne. La plupart des infections de l'oreille chez les animaux de compagnie sont causées par des bactéries, bien que l'on trouve également des champignons. Les bactéries les plus courantes sont Staphylococcus spp, Streptococcus spp, Proteus spp, Pseudomonas spp, Pasteurella spp et Escherichia coli. Ces bactéries produisent des toxines qui provoquent une inflammation dans le labyrinthe de l'oreille et ces mêmes bactéries peuvent aussi finir par envahir la région, provoquant une otite interne.
  • Syndrome vestibulaire idiopathique. Le syndrome vestibulaire idiopathique est un ensemble de signes cliniques d'apparition aiguë qui se manifeste généralement chez les chiens de plus de 5 ans (âge moyen de 12-13 ans). Il n'y a pas de cause établie et les symptômes sont aigus ou suraigus et peuvent être précédés de nausées et de vomissements.
  • Polypes nasopharyngés. Les polypes nasopharyngés sont composés d'un tissu fibreux vascularisé tapissé d'épithélium et sont plus fréquents chez les chats que chez les chiens. Ils peuvent prendre naissance dans la cavité tympanique ou la trompe d'Eustache et se développer progressivement.
  • Ototoxicité. Certains médicaments peuvent provoquer une ototoxicité, c'est-à-dire affecter la fonction vestibulaire et/ou l'audition. La toxicité peut survenir lors d'une administration topique ou systémique. Les antibiotiques aminoglycosides sont les agents les plus couramment responsables de l'ototoxicité.
  • Tumeurs. Les tumeurs les plus fréquentes qui provoquent secondairement un syndrome vestibulaire sont les tumeurs du pavillon de l'oreille, du conduit auditif externe et de l'oreille interne. Elles se produisent par compression ou infiltration du labyrinthe osseux ou des composants nerveux, ou indirectement par le processus inflammatoire qu'elles provoquent. Les tumeurs de la bulle tympanique ou du labyrinthe (fibrosarcomes, chondrosarcomes, ostéosarcomes) peuvent détruire les structures de l'oreille interne. Les adénocarcinomes des glandes cérumineuses, les adénocarcinomes des glandes sébacées, les carcinomes d'origine inconnue et les carcinomes épidermoïdes sont les tumeurs de l'oreille les plus fréquentes.
  • Traumatisme. Les traumatismes de l'oreille moyenne ou interne peuvent provoquer des signes vestibulaires périphériques, tels que des excoriations et des gonflements sur le visage et des saignements dans le conduit auditif du côté affecté.

 

Diagnostic du nystagmus chez le chien

Le nystagmus étant un signe clinique et non une maladie, il permet de détecter un dysfonctionnement vestibulaire. Par exemple, un animal atteint d'un syndrome vestibulaire présente souvent une perte d'équilibre, une ataxie vestibulaire (caractérisée par des trébuchements, des chutes, une inclinaison du corps et/ou de la tête et le fait de tourner en rond du côté de la tête affecté) et une posture corporelle large, en plus du nystagmus et du strabisme pathologiques susmentionnés.

Traitement du nystagmus chez le chien

Si le nystagmus est physiologique, il n'y a pas lieu de s'inquiéter ou de le traiter. En revanche, si le nystagmus est pathologique ou si vous ne parvenez pas à déterminer s'il est normal ou non, vous devez emmener le chien chez votre vétérinaire afin qu'il passe un examen neurologique. Plus le problème est diagnostiqué tôt, plus les chances de succès du traitement sont grandes.

Le traitement du nystagmus chez le chien doit viser la cause sous-jacente, c'est-à-dire la maladie à l'origine du nystagmus. Certaines maladies du système nerveux central affectent spécifiquement les voies vestibulaires, mais toute pathologie se développant dans les régions adjacentes peut secondairement entraîner un dysfonctionnement vestibulaire en raison d'une ischémie (diminution ou interruption de l'apport sanguin), d'une compression ou d'une infiltration.

Comme vous pouvez le constater, le nystagmus chez le chien n'est pas une pathologie, mais un symptôme qui nous avertit que quelque chose ne va pas. C'est pourquoi, la réponse correcte au nystagmus chez le chien est de l'amener chez votre vétérinaire afin qu'il soit ausculté et pour déterminer ce qui provoque ce mouvement involontaire de l'œil.

 

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Nystagmus chez le chien - symptômes, causes et traitement, nous vous recommandons de consulter la section Problèmes occulaires.

Références
  1. Antunes, J.R. (2016). Síndrome vestibular periférico en gatos. Universidad Federal de Rio Grande do Sul, Facultad de Medicina Veterinaria. Disponible sur : https://lume.ufrgs.br/bitstream/handle/10183/148181/001000739.pdf?sequence=1&isAllowed=y. Consulté le 13/10/2022.
  2. Diogo, C.C.; Camassa, J.A.A. (2015). Síndrome vestibular central bacteriano en perros: revisión de la literatura. Revista Científica de Medicina Veterinaria. Disponible sur : http://faef.revista.inf.br/imagens_arquivos/arquivos_destaque/CB81tdSKMD2qK1h_2015-11-27-12-18-8.pdf. Consulté le 13/10/2022.
Bibliographie
  • Moraes, I. (2022). Nistagmo: comprender qué es esta disfunción que puede afectar a los animales. Vida de Bicho. Disponible sur : https://revistacasaejardim.globo.com/Vida-de-Bicho/Saude/noticia/2022/05/nistagmo-entenda-qual-e-esta-disfuncao-que-pode-afetar- os-animales.html. Consulté le 11/10/2022.
  • Baldini, J.D.A. et al. (2021). Síndrome vestibular geriátrico en caninos. XIX Encuentro Científico Cultural Interinstitucional. Disponible sur : https://www2.fag.edu.br/coopex/inscricao/arquivos/ecci_2021/13-10-2021--14-39-34.pdf. Consulté le 11/10/2022.

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Nystagmus chez le chien - symptômes, causes et traitement
1 sur 2
Nystagmus chez le chien - symptômes, causes et traitement

Retour en haut