Partager

Comment les êtres vivants s'adaptent-ils à leur milieu ?

Comment les êtres vivants s'adaptent-ils à leur milieu ?

Tous les êtres vivants doivent s'adapter à leur environnement afin de pouvoir survivre. Face à des changements environnementaux brusques, beaucoup d'espèces ne sont pas capables d'évoluer et de s'adapter aux nouveaux paramètres climatiques et c'est ainsi qu'un bon nombre d'animaux dans l'incapacité de s'adapter disparaît. D'autre part, certaines espèces animales dites "simples" ont réussi à survivre des millénaires durant...

Vous êtes-vous déjà demandés pourquoi est-ce qu'il y a autant d'espèces différentes d'animaux ? Dans ce nouvel article de PLanèteAnimal nous verrons ensemble Comment les êtres vivants s'adaptent-ils à leur milieu, nous aborderons aussi les différents types d'adaptation qui existent et nous n'oublierons pas d'illustrer nos propos en vous donnant des exemples.

Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment être un bon maître pour son chien ?

Qu'est-ce que l'adaptation des êtres vivants à leur milieu ?

L'adaptation des êtres vivants à leur milieu est un ensemble de processus physiologiques, morphologiques ou de changements comportementaux qui permettent la survie des êtres vivants à différents écosystèmes. L'adaptation est une des raisons pour laquelle existe une grande disparité de formes de vie sur notre si jolie planète.

Quand des changements importants se produisent au sein de nos écosystèmes, certains êtres généralistes qui possèdent des besoins spécifiques ont tendance à disparaître.

Comment les êtres vivants s'adaptent-ils à leur milieu ? - Qu'est-ce que l'adaptation des êtres vivants à leur milieu ?

Comment les êtres vivants s'adaptent à leur milieu ?

Grâce au processus d'adaptation, beaucoup d'espèces ont réussi à traverser les âges les plus compliqués de notre Terre. Tous les êtres vivants sont intrinsèquement capables de s'adapter mais il s'avère que beaucoup de ces adaptations se sont faites au hasard des choses (apparition ou disparition des gênes), de plus, certains animaux ont disparu de la surface de notre planète non pas parce qu'ils étaient inadaptés à leur environnement mais parce qu'une catastrophe a entraîné leur disparition. Si vous souhaitez en apprendre plus sur les 5 grandes extinctions animales, c'est par ici : Quelles sont les 5 grandes extinctions. L'apparition de certaines caractéristiques a aussi très bien pu se produire par la mutation aléatoire de leur génome. Les différentes types d'adaptations sont :

Adaptations physiologiques

Ces adaptations sont en liens direct avec des changements du métabolisme des organismes. Certains organes commencent à fonctionner de manière différente quand certains changements s'opèrent dans l'environnement. Les deux adaptations physiologiques les plus connues sont l'hibernation et l'estivation. Pour en apprendre plus sur l'hibernation, c'est ici !

Dans ces cas-là, soit lorsque la température ambiante descend en dessous des 0ºC ou lorsque la température dépasse les 40ºC, et qu'il y a une humidité plus basse, certains êtres sont capables de diminuer leur métabolisme basal jusqu'à un point où ils se trouvent dans une espèce d'état de latence qui peut durer peu de temps ou qui peut s'étaler sur une longue période de temps, cet état de latence permet à ces animaux de pouvoir survivre aux saisons les plus dévastatrices de leur écosystème.

Adaptations morphologiques

Ce sont les structures externes des animaux qui leur permet une meilleure adaptation à leur environnement. Comme changements morphologiques notables on peut vous citer par exemple, les ailettes des animaux aquatiques ou le pelage dense des animaux qui vivent dans des régions froides. Cependant, les deux adaptations morphologiques les plus attractives sont la cryptose ou le camouflage et le mimétisme.

Les animaux cryptiques sont ceux qui se camouflent à la perfection dans leur environnement qui sont quasiment impossibles à détecter dans un paysage, parmi ces animaux impressionnants on peut vous citer les phasmes ou le Phyllie des Philippines. D'un autre côté, le mimétisme réside dans la capacité de certains animaux à savoir imiter l'apparence de certains animaux dangereux. Afin d'illustrer la capacité d'adaptation morphologique on peut vous parler du fait que les papillons Monarques sont extrêmement venimeux et que de fait, ils n'ont pas beaucoup de prédateurs, et bien, le papillon Vice-roi a adopté le même aspect physique mais sans être venimeux ! Cette espèce a donc copié l'apparence des Monarques afin de ne pas être chassée par les prédateurs! Plutôt fort, non ?

Adaptations comportementales

Ces adaptations amènent les animaux à développer certains comportements qui permettent la survie de l'individu et de l'espèce. Fuir devant un prédateur, se cacher, chercher un refuge ou chercher des aliments nutritifs sont tous des exemples d'adaptations comportementales. Les deux exemples les plus claires d'adaptations comportementales sont bien évidemment la migration et la parade nuptiale. La migration permet aux animaux de fuir de leur environnement lorsque les conditions climatologiques deviennent trop dures. La parade nuptiale est un ensemble de comportements qui permettent aux animaux de trouver un partenaire afin de se reproduire.

Comment les êtres vivants s'adaptent-ils à leur milieu ? - Comment les êtres vivants s'adaptent à leur milieu ?

Exemples d'adaptations des êtres vivants à leur milieu

Dans la suite de cet article Comment les êtres vivants s'adaptent-ils à leur milieu nous allons vous parler de certaines adaptations qui permettent à certains animaux de s'adapter à l'environnement dans lequel ils vivent :

Exemples d'adaptation terrestre des êtres vivants à leur milieu

La coquille d’œufs chez certains reptiles et oiseaux sont un exemple d'adaptation à l'environnement terrestre car la coquille permet à l’embryon de ne pas se sécher. Le poil chez les mammifères est une autre adaptation à l'environnement terrestre car elle protège la peau.

Exemples d'adaptation aquatique des êtres vivants à leur milieu

Les ailettes des poissons ou de certains mammifères aquatiques leur permet de mieux se bouger dans l'eau. Les membranes interdigitales des amphibiens et des oiseaux possèdent exactement le même effet.

Exemples d'adaptation à la lumière ou à l'absence de lumière

Les animaux nocturnes ont des globes oculaires très développés qui leur permet de voir de nuit. Les animaux qui vivent sous terre et qui ne dépendent de la lumière pour voir ont tendance à être aveugle ou à voir très mal (comme les taupes).

Exemples d'adaptation à la température des êtres vivants à leur milieu

L'accumulation de graisse sous la peau est une adaptation aux climats froids. Selon la règle de Allen, les animaux qui vivent dans des zones froides possèdent des extrémités, oreilles, queues et/ou museau plus courtes que les animaux qui vivent dans le sud. Ces extrémités plus courtes permettent aux animaux des régions froides de ne pas perdre trop de chaleur.

Néanmoins, les animaux qui vivent dans des zones très chaudes se caractérisent par avoir de grandes oreilles qui leurs permettent de perdre plus de chaleur corporelle et par conséquence, une meilleure réfrigération.

Comment les êtres vivants s'adaptent-ils à leur milieu ? - Exemples d'adaptations des êtres vivants à leur milieu

Si notre article Comment les êtres vivants s'adaptent-ils à leur milieu vous a plu, c'est par ici :

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment les êtres vivants s'adaptent-ils à leur milieu ?, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • Iturbe, U. (2010). Adaptaciones y adaptación biológica, revisadas. eVOLUCIÓN 5(1): 5-12.
  • Burciaga-Hernández, L. A. (2016). Medios de adaptación de los seres vivos. BIOZ (1)1.

Écrire un commentaire sur Comment les êtres vivants s'adaptent-ils à leur milieu ?

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Que vous a semblé cet article ?
1 commentaire
Valorisation :
Julia
Vive la SVT !

Comment les êtres vivants s'adaptent-ils à leur milieu ?
1 sur 4
Comment les êtres vivants s'adaptent-ils à leur milieu ?

Retour en haut