menu
Partager

Comment savoir si mon chien ne m'aime pas ?

 
Par Blandine Vicent, Traductrice. 10 janvier 2022
Comment savoir si mon chien ne m'aime pas ?

Voir les fiches de Chiens

Quiconque partageant sa vie quotidienne avec un chien aura remarqué l'énorme complexité comportementale et cognitive de ces animaux, ainsi que leur capacité à ressentir et à exprimer un large éventail d'émotions. Pour cette raison, il est naturel qu'en tant que gardien, vous vous demandiez parfois ce que votre chien pense de vous.

De nombreuses personnes humanisent et interprètent mal le comportement de leur animal domestique, ce qui les amène à affirmer que leur chien ne les aime pas, mais la vérité est que les chiens ne "détestent" pas les autres individus, ou du moins pas de la même manière que les humains. Le degré d'affection ou de rejet qu'un chien manifeste à l'égard de son gardien dépend à la fois du type de relation qu'ils établissent et des expériences antérieures du chien et, en ce sens, divers facteurs entrent en jeu. Dans cet article de PlanèteAnimal, nous analysons plusieurs aspects qui peuvent nuire ou entraver la relation avec votre chien et nous vous donnons quelques conseils pour établir un meilleur lien avec votre meilleur ami. Ainsi, si vous vous êtes fait la réflexion suivante : "mon chien ne m'aime pas", il est fort probable que l'un des aspects liés à son éducation ou votre façon de communiquer avec présente un dysfonctionnement. Lisez la suite de cet article et découvrez le cœur du problème afin de remédier à cette situation dans les meilleurs délais.

Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment faire pour que mon chat m'aime ?

1. Il vous rejette et ne vous laisse pas l'approcher en raison d'un manque de socialisation

L'étape entre trois semaines et trois mois de la vie d'un chiot est appelée la période sensible de socialisation et correspond à l'un des moments où son système nerveux est le plus apte à recevoir de nouvelles informations, à les traiter et à s'y adapter. Au cours de cette période, le chiot doit commencer à explorer le monde qui l'entoure, apprendre à se familiariser avec les différents stimuli de son environnement et s'habituer à bon nombre d'entre eux.

Si le chiot est séparé de sa mère trop tôt (avant d'avoir atteint les huit semaines après la naissance), s'il est isolé pendant la période de socialisation ou s'il subit de nombreuses expériences négatives à un âge précoce, il est très probable qu'il développe un trouble du comportement lié à la peur, comme les phobies ou le syndrome de privation sensorielle. Malheureusement, bon nombre des chiots recueillis par les refuges ont vécu l'un de ces scénarios, n'ont pas été correctement socialisés et peuvent avoir une véritable peur de l'homme.

Si vous adoptez un chien et que vous constatez qu'il vous rejette vous amenant à penser que "mon chien ne m'aime pas", qu'il ne vous laisse pas l'approcher, qu'il s'éloigne de vous ou qu'il montre des signes de menace, il peut s'agir d'une des causes possibles. Bien sûr, votre chien ne vous déteste pas, mais il est fort probable qu'il n'ait jamais eu de relation saine avec un être humain pendant sa période sensible et qu'il ait par conséquent développé un comportement très craintif. Dans ce cas, la meilleure chose à faire est de contacter un comportementaliste canin ou un éducateur qui travaille avec le renforcement positif pour vous conseiller quant à la meilleure façon d'interagir avec le chien afin que, petit à petit, il puisse se sentir en confiance avec vous. Nous vous conseillons également de consulter cet autre article : "Comment gagner la confiance d'un chien".

2. Il se cache de vous ou vous traite différemment à cause d'expériences traumatisantes

L'isolement pendant la période de socialisation ou la séparation précoce de la mère sont certes des expériences traumatisantes pour un chien, mais ce ne sont pas les seules. Quel que soit l'âge ou le stade de la vie d'un chien, s'il est physiquement ou psychologiquement maltraité par un être humain, il peut développer une peur pathologique des personnes en général ou des personnes ayant des caractéristiques similaires à celles de l'individu qui l'a maltraité. C'est la raison pour laquelle on voit souvent des chiens montrer de fortes réactions de panique face, par exemple, à des hommes portant une barbe, à des personnes munies de bâtons ou de cannes ou à des personnes portant certains vêtements, alors qu'ils ne se comportent pas de la même manière en présence d'autres individus.

Malheureusement, les chenils et les refuges sont remplis d'animaux qui ont été maltraités et qui ont parfois plus de mal à s'adapter et à faire confiance à un humain. Une fois de plus, nous nous devons préciser que la base de leur comportement, y compris l'agressivité, est de la peur et non un sentiment de haine ou de ressentiment. L'idéal est donc de travailler avec un professionnel qui propose des directives de traitement claires.

Comment savoir si mon chien ne m'aime pas ? - 2. Il se cache de vous ou vous traite différemment à cause d'expériences traumatisantes

3. Il vous ignore ou vous attaque à cause de règles incohérentes ou d'une éducation basée sur la punition

L'une des causes les plus fréquentes d'une mauvaise relation entre un chien et son tuteur est la stratégie d'éducation utilisée par ce dernier sur le premier. Dans chaque foyer, il devrait y avoir des règles de coexistence, mais il est important que ces règles soient claires, cohérentes, qu'elles n'affectent pas le bien-être des individus et qu'elles soient toujours enseignées dans le respect de l'animal.

Un exemple très simple : si une famille décide que le chien n'est pas autorisé à monter sur le canapé, tous les membres doivent être d'accord et agir de la même manière, en apprenant au chien à refuser le canapé en lui proposant des alternatives et en les renforçant. Si, en revanche, le chien est parfois autorisé à monter sur le canapé et parfois grondé pour l'avoir fait, ou si chaque membre de la famille fixe et applique ses propres règles, nous créons un environnement très instable pour le chien, ce qui peut engendrer une confusion conjointement à une anxiété et entraîner des problèmes de comportement chez celui-ci.

De même, l'utilisation de punitions physiques au moyen d'objets tels que les colliers de chocs, à pointes ou électriques, et l'utilisation de l'intimidation comme méthode d'éducation affectent gravement le bien-être du chien, en provoquant en lui une peur et des réactions qui pourraient facilement être prises pour de la haine (montrer des signes de menace, d'agression, ignorer les ordres, vous fuir dès que vous vous approchez de lui, etc.) Dans cette vidéo, nous vous montrons comment éduquer un chiot en utilisant des techniques basées sur le renforcement positif :

4. Il vous grogne dessus ou montre les dents parce que vous ne le respectez pas

Le langage des chiens est exceptionnellement vaste et complexe. Au travers de leurs expressions faciales, leurs postures corporelles et leurs vocalisations, les chiens expriment une quantité énorme d'intentions et d'émotions pour communiquer avec nous et avec d'autres animaux. Il est primordial de s'éduquer et d'apprendre la signification de ces signes lorsqu'on adopte un chien, car la communication est la base de toute relation, y compris pour celles entre différentes espèces.

Les chiens apprennent très rapidement la signification de nos gestes, de nos mots et de nos expressions, puisqu'ils nous observent avec une grande attention tous les jours. Cependant, nous avons généralement plus de mal à comprendre ce que notre meilleur ami veut nous dire et, par ignorance, nous avons tendance à commettre des erreurs d'interprétation. Par exemple, nous sommes enclins à penser que si un chien remue la queue, c'est qu'il est heureux, alors qu'en réalité, ce geste peut comporter de nombreuses interprétations en fonction du contexte et de la forme du mouvement en lui-même.

Il est important de connaître les signes d'apaisement (bâiller, se lécher, tourner la tête, etc.) et les signes de menace (grogner, montrer les dents, marquer, etc.), qui indiqueront que notre chien se sent mal à l'aise ou a besoin d'espace. Si nous respectons ces signaux et évitons d'exposer de force notre chien à des situations qui ne lui sont pas agréables, sa confiance en nous augmentera, car il se sentira compris.

5. Nervosité due à un manque de stimulation

Les besoins d'un chien vont bien au-delà du simple aspect physiologique et, si nous voulons garantir son bien-être et établir un véritable lien avec notre chien, il est essentiel de passer du temps de qualité avec lui et de lui offrir une stimulation suffisante, tant physique que mentale. Un chien qui ne reçoit pas une stimulation adéquate peut émettre une série de signes et développer certains comportements négatifs, tels que des stéréotypies (actions répétitives sans but précis), de la nervosité, des aboiements excessifs, etc. Tout cela est le résultat du stress et de l'anxiété causés par l'impossibilité de canaliser son énergie ou de stimuler son esprit. En revanche, d'autres chiens peuvent être totalement apathiques.

Les chiens sont des animaux sociaux et grégaires, ils ont besoin d'entrer en relation et d'interagir avec d'autres individus et d'appartenir à un groupe. Une partie fondamentale de la vie avec un chien est de passer du temps ensemble, de faire des activités agréables et de lui faire vivre des expériences positives. Cela comprend des promenades, des séances d'entraînement, des jeux et, bien sûr, des moments de détente et de câlins. Prendre soin de cet aspect permet au chien d'établir un attachement sûr et sain avec nous et d'être plus affectueux.

De même, nous devons leur proposer des activités et des défis qui les encouragent à prendre des décisions, les font réfléchir et les stimulent sur le plan cognitif. Pour cela, nous pouvons recourir à l'apprentissage des compétences par renforcement positif ou à l'utilisation de jouets et de puzzles interactifs qu'il pourra résoudre par lui-même ou avec notre aide occasionnelle. Ceci, ainsi que la fourniture d'un exercice physique approprié en fonction de l'âge, de la taille, de la race et de l'état de santé, améliorera le bien-être du chien et, avec lui, la relation avec son tuteur.

Cela dit, si vous remarquez qu'il aboie, qu'il montre les dents, qu'il se cache ou qu'il ne vous laisse pas le caresser, ne pensez pas directement que "mon chien ne m'aime pas", ces comportements veulent dire que quelque chose ne va pas et c'est sa façon de vous le transmettre. Vous devez donc trouver la cause de ce comportement et la traiter pour améliorer votre relation et le lien que vous avez avec.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment savoir si mon chien ne m'aime pas ?, nous vous recommandons de consulter la section Soins basiques.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Comment savoir si mon chien ne m'aime pas ?
1 sur 2
Comment savoir si mon chien ne m'aime pas ?

Retour en haut