Partager

Le phalanger volant comme animal de compagnie

 
Par Ana Diaz Maqueda, Biologiste spécialisée en éthologie. Actualisé: 14 mai 2019
Le phalanger volant comme animal de compagnie

D'après PETA (People for the Ethical Treatment of Animals), avoir un phalanger volant comme animal de compagnie, c'est le priver de "tout ce qui est naturel et significatif pour lui : la compagnie de sa propre espèce, l'air frais, et la possibilité d'escalader ou de faire plein d'autres choses que simplement marcher, s'asseoir et observer le monde depuis une petite cage".

Concernant ceux que l'on trouve dans le commerce, bien souvent, ce sont des animaux élevés dans des installations inappropriées ou importés par le biais du trafic illégal d'espèces dans des bouteilles en plastique depuis leur pays d'origine, l'Australie. D'autre part, en raison du manque d'informations concernant leur santé, la mort de ces animaux en captivité est très prématurée. De plus, les problèmes de comportement sont dus à un manque de connaissance éthologique de cette espèce et aux déficiences cognitives résultant de leur mise en cage, ce qui conduit à des abandons massifs, qui se terminent, dans le meilleur des cas, par un séjour dans des refuges pour animaux.

Si vous décidez de contacter un de ces refuges pour adopter un ou plusieurs phalangers volants, nous vous conseillons la lecture de cet article Le phalanger volant comme animal de compagnie de PlanèteAnimal qui vous donnera toutes les informations dont vous avez besoin concernant cette espèce et sur sa vie en captivité afin de prendre soin au mieux de votre nouveau compagnon. N'oubliez pas de consulter un vétérinaire spécialisé dans les animaux exotiques et qui connait cette espèce. Nous vous informerons également de la législation en France qui régule son commerce.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Animaux volants - Liste et caractéristiques

Phalanger volant : caractéristiques

Le phalanger volant (Petaurus breviceps), également appelé planeur de sucre, est un petit marsupial arboricole qui vit en colonies comptant jusqu'à 12 individus avec un mâle dominant. Ils ont une fourrure grise avec une bande dorsale noire, une longue queue préhensile noire, souvent avec une pointe blanche et un dessous de couleur crème pâle.

Dans la nature, les mâles pèsent généralement entre 115 et 160 grammes tandis que les femelles entre 95 et 135 grammes. Il existe plusieurs sous-espèces dont la taille varie, les espèces tropicales de Papouasie-Nouvelle-Guinée étant les plus petites. Il s'agit également d'animaux omnivores qui se nourrissent de sève et d'insectes selon la saison.

Le phalanger volant comme animal de compagnie - Phalanger volant : caractéristiques

Phalanger volant : la cage

Selon des études éthologiques, il est jugé inapproprié de garder un phalanger volant dans une cage d'une taille inférieure à 2 x 2 x 2 mètres de plus la taille de la maille ou de la clôture devrait être de 1 x 2,5 centimètres. Ceci est dû au fait qu'il s'agit d'un animal nocturne, c'est pendant la nuit quand il entre en activité, au moment où nous dormons et où nous ne pouvons pas nous en occuper : ils devront donc passer cette période enfermée.

Dans la nature, un phalanger volant passe la nuit à voler et à sauter entre les arbres et les branches, parcourant des distances de plus de 50 mètres. Aussi, gardez à l'esprit que sa cage ne doit pas être placé à porté de prédateurs potentiels comme les chiens, les chats, les serpents, etc.

A l'intérieur de la cage, nous placerons un nichoir simulant le creux d'un arbre, avec une entrée très étroite, qui sera adapté à lui afin qu'il puisse avoir un endroit où il se sentira en sécurité. L'emplacement du nid ainsi que les mangeoires et les abreuvoirs doivent être situés en hauteur, et non proche du sol, toujours pour lui garantir un plus grand sentiment de sécurité. Nous placerons également des branches verticale et horizontale.

La cage doit être munie d'une porte par laquelle il est possible de manipuler le phalanger volant si nécessaire et qui puisse nous permettre d'être en mesure de remplir et nettoyer l'abreuvoir et le mangeoire. En outre, il serait également intéressant d'envisager l'achat d'un plateau amovible pour enlever les excréments et autres déchets.

Normalement, lorsqu'il n'y a qu'un seul phalanger volant, on lui réservera une petite cage suspendue en hauteur au dessus de son nid. Cette cage n'est utile que si l'animal a un accès régulier aux branches où il peut s'exercer, toujours sous surveillance.

Le phalanger volant comme animal de compagnie - Phalanger volant : la cage

Phalanger volant : alimentation

Le phalanger volant se nourrit d'une grande variété d'exsudats de plantes, d'insectes et d'arthropodes, en effet, son alimentation naturelle dépend des caractéristiques de son habitat et des saisons. Il a un quatrième doigt très allongé qui lui sert à extraire les insectes des arbres, ainsi que des incisives inférieures élargies pour mâcher l'écorce.

Plusieurs études, qui ont fait le rapprochement entre écologie et alimentation, effectuées dans différentes parties de l'Australie indiquent que l'alimentation est fortement corrélée à la disponibilité des ressources et que le phalanger volant s'adapte très facilement, c'est-à-dire qu'ils mangent presque tout ce qu'il trouve dans son environnement.

Dans des magasins spécialisés, vous pourrez trouver des aliments destinés à d'autres espèces qui ont fait leurs preuves auprès des phalangers volants élevés dans les zoos, comme les aliments pour opossums.

Si vous ne trouvez pas la bonne nourriture, vous pouvez toujours préparer vos aliments avec des ingrédients faciles à trouver sur le marché, en voici deux exemples :

Régime 1:

  • 5 g de nourriture sèche pour chats ou 10 g de nourriture humide
  • 5 g de baies
  • 5 g d'agrumes
  • 5 g d'autres fruits
  • 5 g de patate
  • 1 g de vers de farine (ou autres invertébrés, comme les sauterelles, les papillons de nuit, les mouches, les grillons)

Régime 2:

  • 12 g de fruits mixés mélangés (tout type <10% d'agrumes)
  • 2,5 g de légumes cuits et hachés
  • 10 g de nectar de pêche ou d'abricot
  • 5,5 g de nourriture pour oiseaux à faible teneur en fer
  • 1 g vers de farine (ou autres invertébrés)

Phalanger volant : maladies courantes

Le phalanger volant a été gardé dans des zoos pendant de nombreuses années, mais ces dernières décennies, il est devenu populaire en tant qu'animal de compagnie, de sorte que les articles vétérinaires se concentrent d'avantage sur sa reproduction plutôt que sur les maladies courantes de l'espèce.

C'est quelque chose qu'il faut absolument savoir avant de choisir le phalanger volant comme animal de compagnie, parce qu'il ne s'agit pas seulement de l'emmener chez un vétérinaire spécialisé en animaux exotiques, il faut aussi qu'il connaisse cette espèce, car il n'y a pas assez d'informations dans les livres pour arriver à un bon diagnostic et un traitement.

Ci-dessous, nous vous présentons quelques données sur la santé de ces animaux recueillies lors d'autopsies :

Maladie cardiovasculaire

Les maladies cardiovasculaires dégénératives sont rares, mais une infection généralisée du sang peut venir à bout de l'animal.

Maladie dégénérative

On dénombre de nombreux cas de cirrhose du foie. La cause ou les causes ne sont pas connues et la moitié des cas semblent être associés à une lipidose hépatique et, dans certains cas, à une accumulation excessive de fer.

Il existe des spéculations sur Internet selon lesquelles cette maladie pourrait être associée aux mycotoxines présentes chez le phalanger volant, mais cela n'a pas été prouvé. L'insuffisance rénale chronique est rare, mais une lipidose rénale peut survenir.

Anomalies

Il y a eu des cas d'hydronéphrose (eau dans les reins), associée à la pyélonéphrite (calculs dans les reins). On ne sait pas s'il s'agit d'une maladie en soi ou des symptômes d'une autre maladie secondaire.

Maladies nutritionnelles

En raison de la malnutrition et de l'élevage de ces animaux, ils peuvent développer une pancréatite nécrosante et une fibrose pancréatique.

Néoplasme

Les quelques données recueillies montrent une forte présence de tumeurs chez ces animaux, le pourcentage de tumeurs malignes étant plus élevé que celui des tumeurs bénignes, beaucoup d'entre elles étant des tumeurs du sein. Il y a également eu des cas de tumeurs dans les glandes anales, des mélanomes cutanés, des lymphomes et des carcinomes dans les voies urinaires.

Infections bactériennes, fongiques et virales

Les infections par des champignons ou des virus ne semblent pas être courantes chez cette espèce, mais les infections bactériennes le sont, produisant dans certains cas une méningo-encéphalite.

Le phalanger volant comme animal de compagnie - Phalanger volant : maladies courantes

Phalanger volant : adoption

Si vous considérez le phalanger volant comme animal de compagnie, vous devez savoir que vous n'avez pas à l'acheter, car de nombreux phalangers volants et autres animaux sylvestres arrivent chaque jours dans des refuges pour animaux, abandonnés par leurs propriétaire. Aussi, des refuges d'animaux exotiques peuvent également avoir cette espèce en attente d'adoption.

Avant d'adopter un animal, vous devez tenir compte de tous ses besoins et déterminer si vous êtes en mesure de les couvrir. Cette espèce particulière est très sociable, il est déconseillé d'adopter un seul individu.

Le phalanger volant comme animal de compagnie - Phalanger volant : adoption

Phalanger volant : législation française

En France, il est légal de détenir et d'adopter un phalanger volant à condition de détenir un certificat de capacité délivré par votre département de résidence.

Pourquoi une législation si stricte lorsqu'elle est très souple vis à vis de cet animal dans d'autres pays (notamment en Amérique du Nord) ? Tout simplement car la loi considère qu'il s'agit d'une espèce dont il peut être difficile de s'occuper du fait de sa vie nocturne, du grand espace dont elle a besoin pour vivre en bonne santé et de son alimentation qui se doit d'être complète.

Si cet article Le phalanger volant comme animal de compagnie de PlanèteAnimal vous a plu, n'hésitez pas à consulter ces autres liens :

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Le phalanger volant comme animal de compagnie, nous vous recommandons de consulter la section Soins basiques.

Références
  1. Never buy sugar gliders as pets - PETA - Disponible en: https://www.peta.org/features/never-buy-sugar-gliders-as-pets/
Bibliographie
  • Booth, R. (2003, October). Sugar gliders. In Seminars in Avian and Exotic Pet Medicine (Vol. 12, No. 4, pp. 228-231). WB Saunders.
  • Dierenfeld, E. S. (2009). Feeding behavior and nutrition of the sugar glider (Petaurus breviceps). Veterinary Clinics of North America: Exotic Animal Practice, 12(2), 209-215.
  • Garner, M. M. (2011). Diseases of pet hedgehogs, chinchillas, and sugar gliders. Proceedings of the Association of Avian Veterinarians, Seattle, WA, 351-359.
  • Honess, P. E., & Wolfensohn, S. E. (2010). Welfare of exotic animals in captivity. VV Tynes, Behavior of Exotic Pets, 215-223.
  • Lightfoot, T. L. (1999). Clinical examination of chinchillas, hedgehogs, prairie dogs, and sugar gliders. Veterinary clinics of North America: Exotic animal practice, 2(2), 447-469.

Écrire un commentaire sur Le phalanger volant comme animal de compagnie

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Le phalanger volant comme animal de compagnie
1 sur 5
Le phalanger volant comme animal de compagnie

Retour en haut