menu
Partager

Distichiasis chez le chien - Causes et traitement

 
Par Eduarda Piamore, Technicienne en psychologie, éducation et dressage canin et félin. 24 janvier 2023
Distichiasis chez le chien - Causes et traitement

Voir les fiches de Chiens

Le distichiasis est l'une des altérations congénitales des paupières les plus fréquentes chez l'espèce canine. Il s'agit d'une croissance anormale de cils provenant des glandes de Meibomian, qui peuvent être dirigés vers la cornée et produire des lésions oculaires avec des symptômes associés.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le distichiasis chez le chien, chez PlanèteAnimal, nous vous invitons à continuer la lecture de votre article, dans lequel nous vous expliquerons les symptômes, le traitement et les causes de cette altération oculaire chez le chien.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Entropion chez le chat - Symptômes, causes et traitement

Qu'est-ce que le distichiasis chez le chien ?

Le distichiasis est la croissance anormale de poils ou de cils provenant des glandes tarsiennes ou des glandes de Meibomian. Les glandes de Meibomian sont des glandes sébacées situées dans les paupières supérieures et inférieures, qui produisent une sécrétion huileuse qui s'intègre aux larmes et empêche leur évaporation.

Le distichiasis ne se caractérise pas par l'apparition de poils dans le canal lacrymal de l'œil, mais par la présence de poils sur la paupière du chien, plus précisément sur le bord libre de la paupière. Le distichiasis diffère des cils ectopiques en ce que, dans le distichiasis, les poils émergent du bord libre de la paupière, alors que les cils ectopiques émergent de la face interne de la paupière.

Les poils ou les cils associés au distichiasis peuvent se trouver seuls ou en groupes, et peuvent être présents sur la paupière supérieure, inférieure ou les deux. En outre, il peut affecter un seul œil ou les deux, c'est-à-dire que l'on peut trouver chez le chien un distichiasis unilatéral ou un distichiasis bilatéral.

Le distichiasis est une maladie congénitale (c'est-à-dire présente dès la naissance) qui est également héréditaire. Au sein de l'espèce canine, il existe certaines races particulièrement prédisposées à présenter cette anomalie, comme par exemple :

Distichiasis chez le chien - Causes et traitement - Qu'est-ce que le distichiasis chez le chien ?
Image: hospitalveterinariolaarboleda.com

Symptômes du distichiasis chez le chien

Les symptômes associés au distichiasis sont très variables et dépendent du nombre de cils présents, de leur rigidité et de leur orientation. Dans de nombreux cas, le distichiasis est asymptomatique (sans symptômes) et n'est qu'une découverte fortuite détectée lors d'un examen ophtalmologique pour une autre raison. Cela se produit généralement lorsque les cils sont peu nombreux, qu'ils ne sont pas très rigides et qu'ils sont orientés vers l'extérieur de l'œil (comme les cils normaux). Dans ces cas, les chiens ne développent aucun symptôme, ou tout au plus un léger larmoiement (épiphora).

Cependant, lorsque les cils sont très rigides ou orientés vers la cornée, il est normal qu'ils produisent des lésions oculaires qui donnent lieu à des symptômes associés. Dans ces cas, il est fréquent d'observer :

  • Larmoiement marqué (épiphora).
  • Yeux fermés en raison de la douleur (blépharospasme).
  • Conjonctivite chronique.
  • Lésions cornéennes : kératite, ulcères et pigmentation cornéenne.

 

Distichiasis chez le chien - Causes et traitement - Symptômes du distichiasis chez le chien

Causes du distichiasis canin

Comme mentionné ci-dessus, le distichiasis canin est une maladie congénitale héréditaire. En d'autres termes, il s'agit d'une maladie génétique.

Le mode d'hérédité et les gènes impliqués n'ont pas été étudiés de manière approfondie et ne sont donc pas connus en détail. En tout état de cause, le fait qu'il s'agisse d'une maladie héréditaire est un élément à prendre en compte dans l'élevage des chiens, en particulier dans les races prédisposées. N'oubliez pas que l'un des principes de l'élevage responsable est de garantir un état de santé optimal des reproducteurs, notamment en ce qui concerne les maladies héréditaires. Cependant, étant donné le nombre de chiens dans les refuges et les abris qui attendent une seconde chance, il est important d'envisager la stérilisation et l'adoption responsable.

Diagnostic du distichiasis chez le chien

Le diagnostic du distichiasis est simple. Un examen ophtalmologique suffira à identifier la présence de ces cils anormaux. Cependant, il peut parfois être nécessaire d'utiliser un grossissement pour les détecter, surtout lorsqu'ils sont très petits.

 

Traitement du distichiasis chez le chien

Le traitement du distichiasis canin dépend des symptômes qu'il provoque :

  • Lorsque les chiens présentant des cils anormaux ne présentent aucun symptôme associé, aucun traitement spécifique n'est nécessaire.
  • Cependant, lorsque les cils provoquent des lésions oculaires, il est essentiel de les enlever pour éviter les complications. Le traitement le moins cher et le plus simple est l'épilation manuelle, mais le taux de récidive ou de réapparition avec cette technique est très élevé. En outre, en cas de récidive, les nouveaux poils ont tendance à pousser plus courts et moins souples, ce qui entraîne souvent un distichiasis plus sévère. Par conséquent, cette technique n'est recommandée que dans les cas légers, ou comme technique de diagnostic pour confirmer ou infirmer que les poils sont la véritable cause du problème oculaire du chien en question. Dans tous les autres cas, il convient d'utiliser d'autres techniques plus efficaces, que nous expliquons en détail dans la section suivante.

 

Chirurgie du distichiasis chez le chien

Dans le passé, un certain nombre de techniques chirurgicales ont été développées pour enlever les follicules d'où proviennent les cils du distichiasis. Ces techniques comprenaient l'excision palpébrale, l'ablation partielle du tarse ou des plasties visant à modifier la direction des cils. Cependant, ces méthodes entraînaient une grande altération anatomique et fonctionnelle de la paupière, ce qui a conduit à leur abandon et à leur remplacement par de nouvelles techniques thérapeutiques.

Actuellement, les techniques les plus couramment utilisées pour le traitement du distichiasis chez le chien sont les suivantes :

  • Cryo-épilation : c'est l'une des techniques les plus répandues. Elle consiste en l'application de protoxyde d'azote ou d'azote liquide sur la zone où l'on soupçonne la présence du follicule pileux ectopique. Le pourcentage de réapparition ou de récidive avec cette technique n'est pas très élevé et si de nouveaux poils apparaissent, ils sont généralement plus fins et moins problématiques. Il faut toutefois savoir que ce traitement provoque une inflammation des paupières, qui nécessite un traitement par des anti-inflammatoires, tant par voie systémique que locale.
  • Électroépilation : dans ce cas, l'épilation est réalisée à l'aide de courant continu (l'utilisation de courant alternatif n'est pas recommandée, car elle peut provoquer des nécroses et de graves réactions cicatricielles). La technique consiste à insérer l'électrode cathodique sous forme d'aiguille dans la paupière et à administrer un courant de 2 à 5 mA jusqu'à ce que le poil soit libéré. Avec cette méthode, les récidives sont fréquentes, il est donc souvent nécessaire de répéter la procédure.
  • Photoépilation : consiste en l'application d'un faisceau de lumière monochromatique qui interagit avec le poil et détruit le bulbe pileux. En général, plusieurs séances sont nécessaires pour qu'il soit efficace. Le principal problème qui lui est associé est la variabilité de son efficacité en fonction de la pigmentation des cils, puisque le laser n'agit que sur les zones riches en mélanine, il n'est généralement pas efficace sur les poils très clairs.
  • Électrolyse : cette technique est largement utilisée en médecine humaine, mais elle est nouvelle en médecine vétérinaire. Elle consiste en l'application d'un courant continu par le biais d'une aiguille d'acupuncture insérée dans chaque bulbe pileux qui provoque une réaction électrochimique dans le follicule, facilitant sa dégénérescence et, par la suite, sa réabsorption.

Maintenant que vous savez tout sur le Distichiasis chez le chien, vous pourriez être intéressé aussi par cet article de PlanèteAnimal sur l'Éclampsie chez la chienne - Causes et traitement.

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Distichiasis chez le chien - Causes et traitement, nous vous recommandons de consulter la section Problèmes occulaires.

Bibliographie
  • Alonso, A.; Sánchez, J.; Serrantes, A. E.; García, M. B.; Bobis, D.; Sánchez, J. M. (2019). Distiquiasis canina. Tratamiento con la técnica EPI. Consulta de difusión veterinaria; 27(261):43-49
  • Rico, S.; Jaenes, J. C.; Cartagena, J. C. (2020) Enfermedades palpebrales en el perro y el gato. Argos, 221:38-43

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Distichiasis chez le chien - Causes et traitement
Image: hospitalveterinariolaarboleda.com
1 sur 3
Distichiasis chez le chien - Causes et traitement

Retour en haut