menu
Partager

Reproduction de l'étoile de mer

 
Par Adel Saadoun. 1 décembre 2020
Reproduction de l'étoile de mer

L'étoile de mer (Asteroidea) est l'un des animaux les plus mystérieux du monde. Avec les oursins, les étoiles de mer et les concombres de mer, ils forment le groupe des échinodermes, un groupe d'invertébrés qui se cachent au fond de l'océan. Il est courant de les observer sur des rivages rocheux, alors qu'ils se déplacent très lentement. C'est peut-être pourquoi il nous est si difficile d'imaginer comment les étoiles de mer se reproduisent.

En raison de leur mode de vie, ces animaux se multiplient d'une manière très particulière et intéressante. Ils ont une reproduction sexuée, comme nous, bien qu'ils prolifèrent aussi de manière asexuée, c'est-à-dire qu'ils font des copies d'eux-mêmes. Voulez-vous savoir comment ? Ne manquez pas cet article de PlanèteAnimal sur la reproduction de l'étoile de mer.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Reproduction asexuée chez les animaux

Reproduction de l'étoile de mer

La reproduction de l'étoile de mer commence lorsque les conditions environnementales adéquates sont rassemblées. La plupart d'entre elles se reproduisent pendant la saison chaude. Beaucoup choisissent également les jours de marée haute. Mais comment se reproduisent les étoiles de mer ? Leur principal type de reproduction est sexuel et commence par la recherche d'individus du sexe opposé.

Ces animaux marins ont des sexes séparés, c'est-à-dire qu'il y a des mâles et des femelles, à quelques exceptions près hermaphrodites. En suivant des traces d'hormones et d'autres substances chimiques, elles s'agrègent aux endroits les plus propices à la reproduction. Toutes les espèces forment des groupes plus ou moins grands appelés « agrégations reproductrices » dans lesquelles se trouvent des mâles et des femelles. A partir de ce moment, chaque espèce montre des stratégies d'accouplement différentes.

Comment s'accouple l'étoile de mer ?

Nous avons donc plusieurs étoiles de mer rassemblées au meilleur moment possible, mais comment se déroule la reproduction de l'étoile de mer ? La plupart des étoiles s'unissent en très grands groupes et commencent à ramper les unes sur les autres, se touchant et entrecroisant leurs bras. Ces contacts et la sécrétion de certaines substances provoquent la libération synchronisée de gamètes par les deux sexes : les femelles libèrent leurs ovules et les mâles leur sperme.

Les gamètes s'unissent dans l'eau et une fécondation externe se produit. Ainsi commence le cycle de vie de l'étoile de mer. Il n'y a pas de grossesse, mais les embryons se forment et se développent dans l'eau ou, chez très peu d'espèces, sur le corps des parents. Ce type d'accouplement est appelé pseudocopulation, car il y a contact physique mais pas de pénétration.

Chez certaines espèces, comme l'étoile de mer Archaster typicus, la pseudocopulation se fait par paires. Un mâle se tient au-dessus d'une femelle, entrecoupant ses bras. Vu d'en haut, ils ressemblent à une seule étoile à dix branches. Ils peuvent rester ainsi toute une journée, à tel point que, souvent, ils sont recouverts de sable. Enfin, comme dans le cas précédent, les deux libèrent leurs gamètes et une fécondation externe se produit.

Dans ce dernier cas, bien que l'accouplement se fasse par paires, ils sont également ajoutés en groupes. De cette façon, ils augmentent leurs chances de se reproduire, ainsi que d'avoir plusieurs couples tout au long de la même saison de reproduction. Ce sont donc des animaux polygames.

Reproduction de l'étoile de mer - Reproduction de l'étoile de mer

L'étoile de mer est-elle ovipare ou vivipare ?

La plupart des étoiles de mer sont ovipares. De l'union des spermatozoïdes et des ovules libérés, un grand nombre d'oeufs se forment. Normalement, ils se déposent au fond de la mer ou, chez très peu d'espèces, dans des structures d'incubation que leurs parents ont sur le corps. Lorsque les oeufs éclosent, les bébés n'apparaissent pas comme les étoiles de mer que nous connaissons tous, mais comme des larves planctoniques qui nagent à la dérive.

Les larves d'étoiles de mer sont bilatérales, c'est-à-dire qu'elles ont le corps divisé en deux parties égales (comme nous). Sa fonction est de se disperser dans l'océan, colonisant de nouveaux endroits. Ce faisant, elles se nourrissent et grandissent jusqu'à ce qu'il soit temps de devenir adultes. Pour ce faire, elles descendent au fond de la mer et subissent un processus de métamorphose.

Enfin, bien qu'il soit très rare, il faut mentionner que certaines espèces d'étoiles de mer sont vivipares. C'est le cas de Patiriella vivipara, dont les bébés se développent dans les gonades de leurs parents. De cette manière, lorsqu'ils deviennent indépendants, ils ont déjà une symétrie pentamère (cinq bras) et vivent au fond de la mer. C'est ainsi que les étoiles de mer se reproduisent sexuellement.

Comment se déroule la reproduction de l'étoile de mer de manière assexuée ?

Il existe une légende répandue selon laquelle les étoiles de mer peuvent faire des copies d'elles-mêmes en laissant tomber une de leurs pattes. Mais est-ce vrai ? Comment se déroule la reproduction de l'étoile de mer de manière asexuée ? Avant de le savoir, il faut parler d'autotomie.

Autotomie chez les étoiles de mer

Les étoiles de mer ont la capacité de régénérer leurs bras perdus. Lorsqu'un bras est endommagé lors d'un accident, il peut être délogé. Elles le font également, par exemple, lorsqu'elles sont poursuivis par un prédateur dans le but de le distraire pendant qu'elles s'échappent. Plus tard, elles commencent à reformer le bras perdu, un processus qui peut prendre plusieurs mois.

Ce mécanisme se produit également chez d'autres membres du règne animal, tels que les lézards, qui perdent leur queue lorsqu'ils se sentent menacés. Cette technique est appelée autotomie et est assez courante chez certaines étoiles de mer, comme l'incroyable étoile Heliaster helianthus.

De plus, c'est un processus fondamental pour comprendre comment les étoiles de mer se reproduisent de manière asexuée.

Reproduction asexuée de l'étoile de mer

Certaines espèces d'asteroidea peuvent régénérer tout leur corps à partir d'un bras détaché, mais seulement si elle conserve au moins un cinquième du disque central. Par conséquent, les bras ne sont pas détachés par autotomie, mais plutôt en raison d'un processus de fission ou de fragmentation du corps.

Comme nous le savons, les étoiles de mer ont un corps divisé en cinq parties égales. Non seulement elles ont cinq pattes, mais leur disque central est également pentamérique. Lorsque les conditions nécessaires sont remplies, ce disque central se rompt ou se divise en deux ou plusieurs parties (jusqu'à cinq), chacune avec ses pattes correspondantes. De cette manière, chaque partie peut régénérer les zones manquantes, formant une étoile entière.

Par conséquent, les individus nouvellement formés sont identiques à leurs progéniteurs ; c'est un type de reproduction asexuée. Il n'a pas été documenté dans toutes les espèces d'asteroidea, mais il a été documenté dans beaucoup d'entre elles, comme Aquilonastra corallicola.

Reproduction de l'étoile de mer - Comment se déroule la reproduction de l'étoile de mer de manière assexuée ?

Cet article est terminé ! Nous espérons vous avoir informé un peu plus sur les étoiles de mer. À bientôt sur PlanèteAnimal !

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Reproduction de l'étoile de mer, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • Byrne, M. (1996). Viviparity and intragonadal cannibalism in the diminutive sea stars Patiriella vivipara and P. parvivipara (family Asterinidae). Marine Biology, 125(3), 551-567.
  • Hickman, C. P. et al (2009). Principios integrales de Zoología. McGraw-Hill, Madrid.
  • Keesing, J. K., Graham, F., Irvine, T. R., & Crossing, R. (2011). Synchronous aggregated pseudo-copulation of the sea star Archaster angulatus Müller & Troschel, 1842 (Echinodermata: Asteroidea) and its reproductive cycle in south-western Australia. Marine Biology, 158(5), 1163-1173.
  • Lawrence, J. M., & Gaymer, C. F. (2012). Autotomy of rays of Heliaster helianthus (Asteroidea: Echinodermata). Zoosymposia, 7(1), 173-176.
  • Motti, C. A., Bose, U., Roberts, R. E., McDougall, C., Smith, M. K., Hall, M. R., & Cummins, S. F. (2018). Chemical ecology of chemosensation in Asteroidea: insights towards management strategies of pest species. Journal of chemical ecology, 44(2), 147-177.
  • Rivadeneira, P. R., Martinez, M. I., Penchaszadeh, P. E., & Brogger, M. I. (2020). Reproduction and description of a new genus and species of deep-sea asteriid sea star (Echinodermata; Asteroidea) from the southwestern Atlantic. Deep Sea Research Part I: Oceanographic Research Papers, 163, 103348.
  • Sterling, K. A., & Shuster, S. M. (2011). Rates of fission in Aquilonastra corallicola Marsh (Echinodermata: Asteroidea) as affected by population density. Invertebrate Reproduction & Development, 55(1), 1-5.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Reproduction de l'étoile de mer
1 sur 3
Reproduction de l'étoile de mer

Retour en haut