Partager

Reproduction asexuée chez les animaux

 
Par Ana Diaz Maqueda, Biologiste spécialisée en éthologie. 9 décembre 2019
Reproduction asexuée chez les animaux
Image: https://www.elsoldecuernavaca.com.mx/

La reproduction est essentielle pour tous les organismes vivants et une des trois fonctions vitales que possèdent les êtres vivants. Sans la reproduction, toutes les espèces seraient condamnées à s'éteindre, toutefois, la présence du sexe féminin et du sexe masculin ne sont pas forcément nécessaires pour mener à bien le processus de reproduction. Il existe une stratégie reproductive appelée reproduction asexuée qui est indifférente, dans presque tous les cas, du sexe.

Dans cet article Reproduction asexuée chez les animaux de PlanèteAnimal nous allons vous parler des animaux asexués et de certaines de leurs caractéristiques, nous commencerons par définir la reproduction asexuée et nous continuerons en illustrant cette définition en vous proposant des exemples variés d'animaux qui se reproduisent seuls.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Reproduction animale - Sexuée, asexuée et alternante

Qu'est-ce que la reproduction asexuée ?

La reproduction asexuée est une stratégie reproductive, que mènent à bien certains animaux qui se reproduisent seuls et certaines plantes qui ne nécessitent pas la présence de deux individus adultes de sexes différents pour se reproduire. Ce type de stratégie se passe lorsqu'un individu produit des descendants génétiquement identiques à lui. Parfois, vous pouvez tomber sur le terme de reproduction clonale, car elle donne lieu à des individus clones au géniteur.

Ainsi, lors de ce type de reproduction, ne sont pas impliquées des cellules germinales (ovules ou spermatozoïdes), avec deux exceptions, la parthénogenèse et la gynogénèse, dont nous allons parler à continuation. A leur place, ce sont des cellules somatiques (celles qui constituent tous les tissus du corps) ou des structures corporelles.

Types de reproduction asexuée et exemples

Il existe de nombreux types et sous-types de reproduction asexuée chez les animaux et, si on prend en compte les plantes et les bactéries, la liste se rallonge encore plus. A continuation, on va vous présenter les stratégies de reproductions asexuées chez les animaux les plus étudiées dans le monde scientifique.

1. Multiplication végétative :

La gémmulation est la reproduction asexuée typique des éponges de mer. Elle se produit quand s'accumulent des particules alimentaires dans un type de cellule concrète des éponges. Ces cellules s'isolent avec une protection couverte créant ce qu'on appelle une gémmule, et qui sera à postériori expulsée, donnant naissance à une nouvelle éponge.

Un autre type de reproduction végétative est la germination. Un groupe de cellules de la surface d'un animal commence à grandir jusqu'à former un nouvel individu qui peut, finalement, se séparer ou rester uni et former une colonie. Ce type de reproduction est observable chez les hydres.

Certains animaux peuvent également se reproduire par fragmentation. Lors de ce type de reproduction, un animal peut se séparer et se diviser en un ou plusieurs morceaux et, chacun de ces morceaux se développe jusqu'à donner un nouvel individu complet. L'exemple le plus criant de ce type de reproduction se retrouve dans le cycle de vie de l'étoile de mer, en effet, quand cette dernière perd un bras, en plus de pouvoir le régénérer, de ce dernier se forme un autre individu, un clone de l'étoile de mer originale.

2. Parthénogenèse :

Comme nous le disions au début, la parthénogenèse requiert un ovule, mais pas d'un spermatozoïde. L'ovule non fécondé peut devenir un nouvel organisme complet. Ce type de reproduction asexuée a été décrite pour la première fois chez les pucerons, un type d'insecte.

3. Gynogénèse :

La gynogénèse est un autre type de reproduction monoparentale. Les ovules ont besoin d'un stimulus pour développer un embryon, un spermatozoïde, mais ce dernier n'apporte rien de son génome. En ce qui concerne la descendance, il s'agira d'un véritable clone de la mère. Le spermatozoïde utilisé ne doit pas forcément à un membre de la même espèce que la mère, il faut, toutefois, qu'il s'agisse d'une espèce qui soit proche de celle de la mère. Ce type de reproduction asexuée se produit chez les amphibiens et les téléostats.

Reproduction asexuée chez les animaux - Types de reproduction asexuée et exemples

La reproduction asexuée comme stratégie de survie

Les animaux n'utilisent pas cette stratégie de reproduction comme une méthode habituelle de reproduction, en fait, ils ne l'utilisent que dans les moments difficiles, comme lors des changements dans leur environnement, des températures extrêmes, des sécheresses, lors de l'absence de mâles, de haute déprédation, etc...

La reproduction asexuée diminue la variabilité génétique, ce qui peut se traduire par la disparition d'une colonie, d'un groupe ou d'une population d'animaux si les changements brusques de l'environnement continuent.

Liste des animaux qui suivent la reproduction asexuée

De nombreux organismes emploient la reproduction asexuée afin de perpétrer l'espèce lors des moments de crises. A continuation on vous présente quelques exemples :

  • Spongilla alba : c'est un type d'éponge d'eau douce originaire du continent Américain qui peut se reproduire par gemmulation quand la température atteint les -10ºC.
  • Planaria torva : elle appartient à la famille des vers plats. Elle vit en eau douce et se distribue dans l'Europe entière. Elle se reproduit par fragmentation. Si elle se coupe en plusieurs morceaux, chaque morceau produira un nouvel individu.
  • Ambystoma altamirani : cette salamandre, comme le reste des salamandres appartenant au genre Ambystoma, peut se reproduire par gynogénèse. Elles sont originaires du Mexique.
  • Ramphotyphlops braminus : cette espèce de serpent est originaire d'Asie et d'Afrique, bien qu'elle ait été introduite sur d'autres continents. C'est un très petit serpent, de moins de 20 cm, qui se reproduit par parthénogenèse.
  • Hydra oligactis : les hydres sont une espèce de méduse d'eau douce qui peut se reproduire par germination. Elles vivent dans des zones tempérées de l'hémisphère nord.

Dans la vidéo suivante, vous pouvez voir la régénération, après une amputation, d'un vers plat Planaria torva :

Si notre article Reproduction asexuée chez les animaux vous a plu, c'est par ici :

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Reproduction asexuée chez les animaux, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • Álvarez-Romero, J., R. A. Medellín, H. Gómez de Silva y A. Oliveras de Ita. 2005. Ramphotyphlops braminus. Vertebrados superiores exóticos en México: diversidad, distribución y efectos potenciales. Instituto de Ecología, Universidad Nacional Autónoma de México. Bases de datos SNIB-CONABIO. Proyecto U020. México. D.F.
  • Cook, R. E. (1979). Asexual reproduction: a further consideration. The American Naturalist, 113(5), 769-772.
  • De Meeûs, T., Prugnolle, F., & Agnew, P. (2007). Asexual reproduction: genetics and evolutionary aspects. Cellular and Molecular Life Sciences, 64(11), 1355-1372.
  • Dieckmann, U., & Doebeli, M. (1999). On the origin of species by sympatric speciation. Nature, 400(6742), 354.
  • Komen, H., & Thorgaard, G. H. (2007). Androgenesis, gynogenesis and the production of clones in fishes: a review. Aquaculture, 269(1-4), 150-173.
  • Thorson, G. (1950). Reproductive and larval ecology of marine bottom invertebrates. Biological reviews, 25(1), 1-45.

Écrire un commentaire sur Reproduction asexuée chez les animaux

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Reproduction asexuée chez les animaux
Image: https://www.elsoldecuernavaca.com.mx/
1 sur 2
Reproduction asexuée chez les animaux

Retour en haut