menu
Partager

Tétanos du chien - Symptômes, traitement et transmission

 
Par Cristina Pascual. 24 janvier 2023
Tétanos du chien - Symptômes, traitement et transmission

Voir les fiches de Chiens

Le tétanos est une maladie neurologique qui se développe à partir d'une infection par une bactérie appelée Clostridium tetani. Les neurotoxines produites par cette bactérie provoquent une raideur musculaire, qui peut être localisée ou généralisée. Cette maladie est plus fréquente chez d'autres espèces comme les chevaux, par exemple. Cependant, les chiens peuvent également souffrir de tétanos. Dans cet article Tétanos du chien - Symptômes, traitement et transmission de PlanèteAnimal, on vous explique tout ce que vous devez savoir sur le tétanos du chien.

Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Le sida du chat - Transmission, symptômes et traitement

Qu'est-ce-que le tétanos ?

Le tétanos est une maladie infectieuse causée par une bactérie appelée Clostridium tetani. Cette bactérie est présente dans l'environnement et dans le tractus gastro-intestinal de certains animaux et même de l'être humain. Cependant, lorsque la forme sporulée de la bactérie accède à un environnement anaérobique (privé d'oxygène), comme une plaie nécrosée, elle prend sa forme végétative. Cette forme végétative est capable de libérer des neurotoxines responsables des symptômes du tétanos.

Il s'agit d'une maladie rare chez le chien. Il semble que les chiens jeunes soient plus sensibles à la maladie, probablement parce que les animaux développent tout au long de leur vie des anticorps contre les bactéries qui sont présentes dans l'environnement.

Si vous êtes intéressés par d'autres maladies de chiens, n'hésitez pas à jeter un coup d’œil sur ces articles Maladie canine : la rage et Maladie d'Addison chez le chien.

Tétanos : cause

Les toxines neurotoxiques libérées par la bactérie Clostridium tetani, responsable du tétanos, sont :

  • La tétanospasmine : toxine qui empêche la libération de neurotransmetteurs inhibiteurs (glycine et GABA) dans la moelle épinière et le cerveau. L'absence de ces neurotransmetteurs entraîne une prépondérance de l'excitation neuronale. Ceci conduit à apparition des signes cliniques caractéristiques de la maladie.
  • La tétanolysine : toxine qui a un effet nécrosant sur les tissus. La nécrose des tissus favorise la création d'un environnement anaérobique dans la plaie, qui facilite à son tour la croissance bactérienne.

Tétanos : transmission

Chez les chiens, la bactérie pénètre généralement dans l'organisme par les voies suivantes :

  • Plaies pénétrantes contaminées accidentellement : comme mentionné ci-dessus, la bactérie Clostridium tetani est présente naturellement dans l'environnement. Par conséquent, il est possible qu'en présence d'une plaie, les bactéries présentes dans le sol, la poussière, les matières fécales ou les objets contaminés puissent pénétrer dans l'organisme par une plaie superficielle. Une fois à l'intérieur, elles peuvent trouver un environnement anaérobique pour se transformer en forme végétative et produire des neurotoxines.
  • Plaies chirurgicales : lorsque des mesures de stérilité adéquates ne sont pas maintenues pendant l'opération.
  • Fractures des dents

¿Le tétanos du chien se transmet aux personnes ?

Peut-on attraper le tétanos à la suite d'une morsure de chien ? Il convient de souligner que, même si l'on pense que le tétanos peut être transmis par des morsures de chien, il est très rare que l'on puisse isoler la bactérie responsable du tétanos dans la salive du chien. Le risque de transmission directe par une morsure n'existerait que si la gueule ou la salive du chien étaient contaminées par de la terre ou de la poussière contenant à leur tour des spores de Clostridium tetani.

Tétanos : symptômes

Quels sont les symtômes du tétanos ?

Les premiers signes du tétanos chez le chien sont généralement observés de 5 à 10 jours après l'apparition de la plaie contaminée. Cependant, cet intervalle peut se prolonger jusqu'à trois semaines après l'infection.

Chez le chien, le tétanos peut être localisé ou généralisé. Les chiens souffrent plus souvent de la forme généralisée. On vous explique plus en détail les deux formes de tétanos chez le chien et les signes cliniques associés à chacune de ces formes ci-dessous.

Tétanos localisé

Il est généralement associé à une charge plus faible en neurotoxine tétanique. Il se caractérise par une raideur musculaire localisée uniquement dans la zone d'entrée de la bactérie, c'est-à-dire autour de la plaie contaminée. Il faut toutefois savoir que le tétanos localisé peut évoluer progressivement vers un tétanos généralisé.

Tétanos généralisé

Dans ces cas, les premiers signes cliniques sont généralement oculaires :

  • Enophtalmie : enfoncement du globe oculaire.
  • Protusion de la membrane nictitante ou troisième paupière.
  • Blépharospamos : contractions ou spasmes des paupières.
  • Strabisme ventromédial.
  • Myosis : contraction de la pupille.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, d'autres symptômes apparaissent :

  • Contraction des muscles du visage entraînant un trismus de la mâchoire (claquement des dents) et ce que l'on appelle le "rire sardonique"
  • Oreilles dressées
  • Hypersensibilité à la lumière, au bruit et au toucher
  • Queue en érection
  • Augmentation généralisée du tonus musculaire
  • Marche à pas courts et extension excessive des articulations des membres
  • Dysphagie : difficulté à avaler
  • Difficulté ou impossibilité d'uriner et de déféquer
  • Dans les cas graves : prostration, spasmes musculaires, convulsions, tachycardie ou bradycardie, périodes d'apnée et enfin arrêt cardiorespiratoire.

Tétanos : diagnostic

Alors comment savoir si mon chien a le tétanos ? Même s'il s'agit d'une maladie infectieuse, le diagnostic ne se fait pas habituellement au laboratoire, car la culture de la bactérie est compliquée et échoue dans la plupart des cas.

C'est pourquoi le diagnostic du tétanos se fait généralement au niveau clinique, c'est-à-dire en identifiant les signes cliniques associés à la maladie. En général, l'apparition de symptômes compatibles avec le tétanos est associée à l'existence d'une blessure dans l'histoire clinique récente de l'animal. Cependant, il ne faut pas exclure la maladie chez les patients qui ne présentent pas de plaies visibles, car celles-ci peuvent avoir guéri au moment où les signes cliniques commencent à apparaître.

Tétanos : traitement

Existe-t-il un vaccin contre le tétanos du chien ? Certainement pas. Le traitement du tétanos du chien repose sur 3 objectifs fondamentaux :

  • La destruction de la bactérie responsable de l'infection (Clostridium tetani).
  • La neutralisation de la toxine libérée.
  • La limitation des effets de la toxine sur le système nerveux central.

On explique en détail chacun de ces piliers du traitement du tétanos ci-dessous.

Destruction de la bactérie

Cela empêche la bactérie de continuer à libérer la neurotoxine qui provoque les signes cliniques chez l'animal. Pour détruire les bactéries, il est nécessaire, d'une part, de débrider et de nettoyer chirurgicalement la plaie qui a servi de voie d'entrée aux bactéries. L'utilisation de peroxyde d'hydrogène dans la zone est recommandée, car elle réduit les conditions anaérobiques de la plaie. Cela rend difficile la multiplication des bactéries.

En revanche, un traitement antibiotique est indispensable. Le métronidazole est l'antibiotique le plus efficace. Il convient de rappeler qu'après le traitement, il est possible d'observer une aggravation clinique due à la libération de toxines par les bactéries détruites.

Neutralisation de la toxine libérée

L'administration d'antitoxine tétanique équine est indiquée à cet effet. Cependant, ce traitement ne doit pas être effectué de manière systématique: il doit être réservé aux chiens qui présentent des signes cliniques graves.

Limitation des effets des toxines

D'une part, l'animal doit être isolé des stimuli externes (tant visuels que sonores) et sa manipulation doit être limitée au minimum. Pour cela, il faut placer l'animal dans un endroit sombre et peu bruyant, en lui couvrant les oreilles avec du coton pour éviter tout stimulus auditif ou visuel susceptible de déclencher des spasmes musculaires ou des crises.

En outre, on doit mettre en place un traitement pharmacologique des spasmes musculaires et des crises d'épilepsie. Les médicaments les plus couramment utilisés à cette fin sont les phénothiazines, les benzodiazépines et le méthocarbamol. Dans tous les cas, les doses utilisées doivent être adaptées aux besoins de chaque animal afin d'obtenir une relaxation musculaire acceptable. Il convient de mentionner qu'à long terme, on peut observer des contractions musculaires exagérées pendant le sommeil. Cependant, il ne faut pas les confondre avec des crises, car ces contractions musculaires ne nécessitent pas de traitement anticonvulsivant spécifique.

Enfin, il est important de mettre en place un traitement de soutien pour répondre aux besoins physiologiques de l'animal et éviter les complications liées à la maladie. Ces mesures supplémentaires sont les suivantes :

  • Si l'animal est incapable d'uriner (à cause d'une augmentation du tonus urétral), il est nécessaire de mettre en place un cathétérisme urinaire pour assurer l'évacuation de l'urine.
  • Si l'animal est incapable d'avaler par lui-même, il est nécessaire d'utiliser des systèmes de nutrition entérale (tubes naso-œsophagiens ou tubes d'œsophagostomie) pour maintenir les chiens nourris et hydratés.
  • Pendant que les animaux sont prostrés, il faut leur fournir une litière en matériau doux, confortable et sec, et changer de position toutes les 4-6 heures pour éviter les ulcères de décubitus.
Tétanos du chien - Symptômes, traitement et transmission - Tétanos : traitement

Pronostic d'un chien atteint de tétanos

Vous vous demandez probablement si la guérison du tétanos du chien est possible. Malgré sa gravité, le pronostic du tétanos du chien est favorable lorsqu'il est traité correctement et précocement. Dans ces cas, le taux de survie est élevé et la guérison des animaux est complète.

Cependant, si la maladie n'est pas diagnostiquée à temps et n'est pas traitée agressivement, il apparaissent souvent des complications et la maladie progresse jusqu'à la mort de l'animal. Par conséquent, dès que vous soupçonnez que votre chien présente l'un des signes cliniques associés à cette maladie (surtout s'il a récemment subi une blessure) n'hésitez pas à consulter d'urgence votre vétérinaire. Dans ces cas, la reconnaissance précoce du tableau clinique et l'adoption de mesures appropriées sont cruciales pour assurer la survie de l'animal.

Comment prévenir le tétanos du chien ?

La meilleure façon de prévenir le tétanos du chien est de désinfecter soigneusement les plaies et, bien sûr, de consulter un vétérinaire au moindre signe d'infection. Comme nous l'avons vu, l'action rapide est la meilleure façon de prévenir le développement de la maladie.

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Tétanos du chien - Symptômes, traitement et transmission, nous vous recommandons de consulter la section Maladies infectieuses.

Bibliographie
  • López, A.; Hernández, A.; Luján, A. (2014). Tétanos canino: resolución de un caso clínico grave. Argos; 162:60-63
  • Font, I. (1992). Tétanos en el perro. Revista Oficial de AVEPA; 12(3):181-190

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Tétanos du chien - Symptômes, traitement et transmission
1 sur 2
Tétanos du chien - Symptômes, traitement et transmission

Retour en haut