Partager

AVC chez le chien - Symptômes, causes et traitement

 
Par Manuel F. Faneite P, Vétérinaire. 22 avril 2020
AVC chez le chien - Symptômes, causes et traitement

Voir les fiches de Chiens

Il est important de savoir que certaines pathologies ou conditions qui affectent fréquemment l'humain peuvent également apparaître chez les chiens. La plupart du temps, le tuteur d'un animal de compagnie ignore que son chien peut souffrir certains syndromes ou certaines maladies, car ils pensent, faussement, qu'elles sont réservées à d'autres espèces, et cette négligence peut entraîner une mauvaise gestion des habitudes alimentaires ou physiques de votre meilleur ami.

Dans cet article AVC chez le chien - Symptômes, causes et traitement de PlanèteAnimal, nous vous parlerons de l'AVC chez le chien, une pathologie très courante chez les humains, qui est fréquemment mal-connu des tuteurs canins.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Epilepsie chez le chien : Causes, symptômes et traitement

Qu'est-ce qu'un AVC chez le chien ?

L'AVC se définit comme une interruption du flux sanguin vers une zone spécifique du cerveau. Dû au fait que l'oxygénation cérébrale est compromise, les cellules du dit organe se voient affectées et, dans certains cas, elles peuvent cesser de fonctionner. Il existe deux types d'AVC que vous devez apprendre à différencier pour avoir une gestion plus adéquate de la situation :

  • AVC ischémique ou embolique : il s'agit d'un accident vasculaire cérébral ischémique quand une artère est obstruée par un caillot ou un embole, limitant partiellement ou totalement l'afflux sanguin, ce qui apporte comme conséquence la diminution de la quantité d'oxygène qui arrive au cerveau.
  • AVC hémorragique : il se produit quand se rompt un vaisseau sanguin, il a comme conséquence une hémorragie cérébrale.

Vous pourriez être intéressés par cet autre article : Insuffisance cardiaque chez le chien - Traitement, symptômes

Maintenant que vous connaissez les deux types d'AVC chez le chien, continuons notre article AVC chez le chien - Symptômes, causes et traitement en vous parlant des symptômes de l'AVC du chien.

Symptômes d'un AVC chez le chien

L'apparition de cette pathologie est généralement très préoccupante pour le tuteur du chien affecté, un AVC est accompagné de symptômes très caractéristiques qui apparaissent de manière abrupte. Les symptômes neurologiques qu'un chien avec un AVC peut présenter seront intimement liés à la zone du cerveau affectée. Le signes et les symptômes d'un AVC chez le chien sont :

Un indice pour le tuteur, qui permet d'identifier le type d'AVC, est que dans le cas de l'AVC embolique les symptômes apparaissent brusquement et ils atteignent leur paroxysme très rapidement, à différence de l'AVC hémorragique, pour lequel le début et le développement est plus retardé.

 

AVC chez le chien - Symptômes, causes et traitement - Symptômes d'un AVC chez le chien

Causes de l'AVC chez le chien

Aussi bien chez les chiens que chez les humains, nombreuses sont les causes qui peuvent générer cette pathologie. N'importe quelle condition qui est capable de générer un caillot de sang suffisamment important pour compromettre le flux sanguin cérébral, pourra être la cause directe d'un AVC du chien. Entre les causes les plus fréquentes, on retrouve :

  • Néoplasie : il s'agit d'une formation anormale de tissus, qui peut être de caractère tumoral maligne ou bénigne. Une néoplasie est capable de causer aussi bien des obstructions que des caillots qui peuvent voyager dans le flux sanguin et compromettre l’oxygénation du cerveau.
  • Endocardite : l'affection du péricarde, qui peut finir par se convertir en infection bactérienne, peut être la cause de caillots qui finissent par réduire l'efficacité de l'irrigation sanguine du cerveau, entraînant un accident vasculaire cérébral.
  • Migration ou embolie des parasites : certains parasites (comme les dirofilariose ou les vers du cœur), sont capables de migrer dans le flux sanguin ou former une embolie dans les cas où ils se regroupent, obstruant ainsi la circulation sanguine.
  • Formation de caillots chirurgicaux : dans certaines occasions, peuvent apparaître des caillots sanguins après une intervention chirurgicale.
  • Maladie de Von Willebrand : c'est un trouble hématologique qui retarde la coagulation dû au manque de certaines protéines. Cette affection peut finir par faciliter un AVC hémorragique.
  • Thrombocytopénie : il s'agit d'une baisse des plaquettes chez le chien, elle peut avoir comme conséquence un AVC hémorragique car la coagulation est compromise. Dans ce cas, nous pouvons parler d'une maladie courante du chien : l'ehrlichiose du chien, qui est parfois la cause d'une thrombocytopénie.
  • Hypertension artérielle : les chiens qui ont des valeurs de pression artérielle plus élevées de la normale sont candidats à souffrir d'un AVC. Il est également possible de parler de la maladie rénale chronique ou l'artériosclérose, car il s'agit de pathologies associées à l'hypertension artérielle.

Si vous pensez que votre chien ne se sent pas bien, n'hésitez pas à consulter cet autre article de PlanèteAnimal dans lequel nous traitons des symptômes d'un chien malade.

AVC chez le chien - Symptômes, causes et traitement - Causes de l'AVC chez le chien

Diagnostic de l'AVC chez le chien

Comme il s'agit d'une condition très grave et qui a autant de causes possibles, le vétérinaire sera presque obligé de réaliser tous ou presque tous les examens complémentaires existants afin de recompiler la majeure quantité d'information possible. Dans un premier temps, le vétérinaire doit diagnostiquer le type d'AVC dont souffre votre chien, et la première piste sur ce diagnostic sera obtenue grâce à l’anamnèse. L'évaluation complémentaire qui est le plus recommandée pour diagnostiquer définitivement un AVC est la tomographie assistée par ordinateur.

Pour en déterminer la cause, le vétérinaire procédera probablement à des analyses hématologiques, sanguines et urinaires, afin de recueillir des informations importantes (la numération plaquettaire peut y figurer). Une hémoculture ne sera jamais de trop, surtout si l'on veut écarter la possibilité d'une embolie septique. Il est également conseillé de mesurer les durées de coagulation et d'effectuer des tests endocrinologiques qui peuvent guider le vétérinaire vers la cause de l'accident vasculaire cérébral. Il est obligatoire d'effectuer des tests hémodynamiques tels que la mesure de la pression artérielle, l'échocardiogramme et l'électrocardiogramme, ainsi que des radiographies et des ultrasons pour exclure tout néoplasme pouvant être à l'origine de l'accident vasculaire cérébral.

AVC chez le chien - Symptômes, causes et traitement - Diagnostic de l'AVC chez le chien

Traitement de l'AVC chez le chien

Cette pathologie n'a pas de traitement spécifique afin d'être inversée. Dans la majorité des cas, la thérapie qui se fait est de soutient, pendant que se diagnostique ce dont souffre le patient. Les thérapies de soutient dans ce cas ne sont pas un protocole et elles doivent être adaptées à chaque patient selon ses besoins.

La prévention est la meilleure manière de combattre l'AVC chez le chien. Le tuteur d'un animal de compagnie qui a survécu à un AVC, doit prendre des mesures nécessaires et améliorer les habitudes de son meilleur ami afin de réduire les possibilités que ça ne se reproduise. De la même manière, le tuteur d'un chien qui a souffert d'un AVC, doit s'informer pour offrir à son animal de compagnie une meilleur qualité de vie. Une alimentation adéquate, de l'exercice fréquent et des visites périodiques chez le vétérinaire, sont la base de ces habitudes qui pourront sauver la vie de votre chien.

Afin d'améliorer son alimentation, nous vous recommandons de miser sur des croquettes naturelles comme celles que vous trouverez dans cet article : les meilleures croquettes naturelles pour chien.

Un chien peut-il se récupérer d'un AVC ?

Concluons notre article AVC chez le chien - Symptômes, causes et traitement en répondant à une question que beaucoup de tuteurs se posent ; un chien peut-il se récupérer d'un AVC ?

Le pronostic est basé sur les zones du cerveau qui ont pu être affectées, sur le type d'AVC et sur la gravité des dégâts sur les cellules cérébrales. Les AVC qui ont un meilleur pronostic sont les ischémiques, alors que le pronostic de l'AVC hémorragique est généralement moins bon.

Dans certains cas, quand on parle d'un chien qui a récupéré d'un AVC, sachez qu'il peut avoir des séquelles permanentes ou il peut avoir la chance, si traité rapidement, de revenir presque à la normalité.

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à AVC chez le chien - Symptômes, causes et traitement, nous vous recommandons de consulter la section Problemi neurologici.

Bibliographie
  • Wessmann A, Chandler K, Garosi L. (2009). Ischaemic and haemorrhagic stroke in the dog. The Veterinary Journal.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

AVC chez le chien - Symptômes, causes et traitement
1 sur 4
AVC chez le chien - Symptômes, causes et traitement

Retour en haut