Grenouilles

Kokoï de Colombie ou Phyllobate terrible

17 novembre 2022
Kokoï de Colombie ou Phyllobate terrible

La Kokoï de Colombie (Phyllobates terribilis), également connue sous le nom de Phyllobate terrible, occupe la redoutable première place parmi les animaux les plus venimeux du monde. Bien que cet anoure ne mesure que quelques centimètres de long, cet amphibien produit une toxine si puissante qu'il est capable d'effrayer et de tuer ses principaux prédateurs, tels que les serpents et les oiseaux. En effet, on estime que le venin d'une seule grenouille peut tuer plus de 10 personnes. Impressionnant, n'est-ce pas ? Si vous voulez connaître plus de détails et de curiosités sur cet incroyable amphibien, poursuivez la lecture de cet article de PlanèteAnimal dans lequel vous découvrirez tout à propos de son origine, ses caractéristiques physiques, son comportement et ses techniques reproductives.

Bonne lecture !

Origine
  • Amerique
  • Colombie
  • Panama

Index

  1. Origine de la Kokoï de Colombie
  2. Caractéristiques physiques de la Kokoï de Colombie
  3. Comportement de la Kokoï de Colombie
  4. Reproduction de la Kokoï de Colombie
  5. Etat de conservation de la Kokoï de Colombie
  6. Peut-on avoir une Kokoï de Colombie comme animal de compagnie?

Origine de la Kokoï de Colombie

La Kokoï de Colombie est un amphibien qui fait partie de l'ordre des Anoures et qui appartient à la famille des Dendrobatidae, qui comprend plusieurs espèces de grenouilles venimeuses endémiques d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud. Elles sont connues en espagnol sous le nom vernaculaire de ranas punta de flecha, que l'on peut traduire grenouille pointe de flèche et ce nom leur vient du fait que de nombreuses tribus indigènes trempaient la pointe de leurs flèches dans le venin de ces animaux, obtenant ainsi une plus grande efficacité dans la chasse et dans la défense de leur territoire.

De son côté, la Kokoï de Colombie est considérée comme endémique en Colombie, mais quelques populations vivent également au Panama. En Colombie, ces amphibiens vivent presque exclusivement sur la côte Pacifique des départements de Cauca, Chocó et Valle del Cauca. Au Panama, elles ont été enregistrées principalement dans les jungles de la province de Darien.

Ces amphibiens sont des animaux tropicaux, qui vivent dans des zones chaudes et humides du continent américain, avec une végétation abondante et des températures moyennes de 24ºC à 27ºC tout au long de l'année. Plus précisément, la Kokoï de Colombie est plus adaptée aux forêts de jungle situées à des altitudes allant jusqu'à 200 m au-dessus du niveau de la mer, avec des précipitations élevées et une humidité relative minimale de 80 %.

Caractéristiques physiques de la Kokoï de Colombie

Au sein de la grande famille des Dendrobatidae, la Kokoï de Colombie est une espèce relativement grande et les individus adultes atteignant généralement 5-5,5 cm. Toutes les Kokoïs de Colombie se distinguent par différents motifs de coloration aposématique sur leur peau, un type de pigmentation qui est souvent lié à la toxicité de l'animal et qui agit comme un signal d'alarme pour les prédateurs.

Chez ces grenouilles, les adultes ont une peau brillante typique, mais la coloration est uniforme et ne présente pas les taches sombres que l'on peut observer chez d'autres Dendrobatidae. On remarque également la présence de minuscules disques adhésifs sur les orteils de ces grenouilles, qui leur permettent de grimper facilement aux arbres pour s'échapper, chercher de la nourriture et se reposer tranquillement. Une autre caractéristique qui distingue cette grenouille est la plaque osseuse qui se trouve sur sa mâchoire inférieure, qui lui donne l'apparence d'avoir de petites dents.

Il y a trois couleurs chez cette grenouille :

  • Jaune : on pourrait dire qu'il s'agit de la " vraie " Kokoï de Colombie, car elle présente la coloration jaune vif qui a inspiré son nom populaire. La plus grande population de cette variété habite le ruisseau Guangüí en Colombie.
  • Vert menthe : c'est la variété la plus commune en captivité et son habitat naturel se concentre principalement dans la région de La Brea en Colombie. Malgré leur nom, les grenouilles de cette variété peuvent présenter différentes nuances de vert vif ou pâle, et il existe même des individus blancs.
  • Orange : bien qu'elles ne soient pas aussi courantes que les autres variétés, les grenouilles orange sont les plus attrayantes en raison de leurs couleurs orange ou jaune orangé avec un éclat métallique.

Comportement de la Kokoï de Colombie

Certains peuvent imaginer qu'un animal aussi venimeux que cette grenouille ait tendance à se comporter de manière plus agressive envers ses prédateurs. Mais dans la plupart des cas, c'est l'inverse, car ces espèces sont généralement réservées et timides et elles évitent toutes les situations dangereuses.

Dans leur habitat naturel, ces grenouilles ont des habitudes diurnes et recherchent leur nourriture principalement le matin et en début d'après-midi. C'est un animal carnivore dont le régime alimentaire est principalement basé sur les insectes, surtout les fourmis des familles Brachymyrmex et Paratrechina, bien qu'elles se nourrissent également de termites, de chenilles, de mouches, de grillons, de cafards, de coléoptères, etc.

Il est intéressant de noter que leur régime insectivore est la raison pour laquelle ces types de grenouilles sont des animaux venimeux. En effet, ce sont les insectes qui produisent l'acide formique indispensable à ces amphibiens pour synthétiser la batrachotoxine (la puissante toxine qui compose leur venin).

De nombreux experts supposent aujourd'hui que la très haute toxicité de cette grenouille est due à la consommation élevée d'une petite espèce de coléoptère appartenant à la famille des Melyridae, qui, en plus de produire de l'acide formique, est également capable de synthétiser la batrachotoxine, de sorte que sa présence dans l'alimentation des grenouilles peut renforcer leur toxicité. Cependant, cette hypothèse n'a pas encore été testée.

Reproduction de la Kokoï de Colombie

La reproduction des grenouilles a toujours lieu pendant les périodes les plus chaudes de l'année, lorsque les conditions climatiques et la disponibilité de la nourriture favorisent le développement des têtards. Comme toutes les espèces de grenouilles vivant dans les climats tropicaux, cette grenouille peut se reproduire à tout moment de l'année. Elles ont également tendance à préférer les périodes de fortes précipitations.

Bien que l'on sache peu de choses sur le "rituel" spécifique de reproduction de cette grenouille, on pense qu'il commence par les appels sexuels des mâles pour attirer les femelles, qui répondent à leur appel quand elles seront réceptives. Ce sont des animaux ovipares à fécondation externe, c'est-à-dire que les œufs seront fécondés par le mâle à l'extérieur du corps de la femelle.

En l'absence d'organes reproducteurs externes (pénis et vagin), les grenouilles mâles et femelles libèrent leurs gamètes sexuels par les cloaques. Les Kokoï de Colombie femelles déposent généralement leurs œufs sous les feuilles ou les rochers pendant les périodes de fortes pluies. Le mâle est alors chargé de les féconder et le couple garde généralement les œufs à tour de rôle pour s'assurer qu'ils soient toujours humides.

Environ 15 jours après la fécondation, les œufs éclosent et le mâle porte les larves sur son dos jusqu'à ce que les têtards soient bien développés et puissent survivre dans l'eau. Lorsqu'il trouve un endroit sûr dans l'eau, le mâle "libère" les têtards qui sont prêts à se nourrir seuls et à poursuivre leur processus de métamorphose jusqu'à ce qu'ils deviennent des grenouilles adultes.

Etat de conservation de la Kokoï de Colombie

La Kokoï de Colombie est actuellement considérée comme une espèce en danger inscrite sur la liste de l'UICN. Bien qu'elles disposent d'un puissant système de défense contre les prédateurs, la survie de ces amphibiens est principalement menacée par l'intervention humaine dans leur habitat, en raison de la chasse, du piégeage et de la déforestation des forêts tropicales humides.

Peut-on avoir une Kokoï de Colombie comme animal de compagnie?

Théoriquement, la Kokoï de Colombie serait l'une des espèces de grenouilles pouvant être gardées comme animal de compagnie, car elle est inoffensive lorsqu'elle ne consomme pas d'insectes qui synthétisent l'acide formique, comme certaines espèces de fourmis, de chenilles et de coléoptères. En d'autres termes, avec une alimentation contrôlée, ce type de grenouille ne peut pas synthétiser la batrachotoxine et elle n'est donc plus du tout toxique. Toutefois, avant d'en adopter une comme animal de compagnie, il est important de prendre en compte plusieurs points essentiels. Le premier est qu'il s'agit d'une espèce en voie de disparition, qui, comme nous l'avons vu, est chassée et piégée depuis plusieurs années, en partie pour "servir" d'animal de compagnie exotique aux humains. L'une des prémisses fondamentales serait de garantir qu'il ne provient pas du trafic d'espèces illégales et que, par conséquent, son adoption est 100% responsable, légale et méditée.

Il est également fondamental de considérer que, pour que ces grenouilles cessent d'être toxiques, il est nécessaire de modifier leurs sources nutritionnelles et de les soumettre à un régime alimentaire sensiblement différent de celui qu'elles conserveraient dans leur habitat naturel. En outre, fournir ce type de régime frais et nutritif nécessite une solvabilité financière, ainsi qu'une médecine préventive auprès d'un vétérinaire pour animaux exotiques afin de prévenir les maladies courantes des grenouilles. Enfin, gardez à l'esprit que vous devrez conditionner l'environnement pour qu'il offre des conditions optimales au développement d'une grenouille d'or. Cela signifie également un investissement en argent, en temps et en efforts, car il s'agit d'un animal adapté aux conditions très spécifiques de la forêt tropicale.

Par conséquent, si vous envisagez d'avoir une grenouille comme animal de compagnie, nous vous conseillons d'opter pour des espèces plus faciles à élever, non toxiques et non menacées, telles que la grenouille verte ou le ouaouaron. Mais n'oubliez pas de vérifier si vous pouvez garder un ouaouaron comme animal de compagnie, car il est considéré comme une espèce envahissante dans plusieurs pays.

Photos de Kokoï de Colombie ou Phyllobate terrible

Articles en relation

Met en ligne la photo de ton Kokoï de Colombie ou Phyllobate terrible

Mets la photo de ton animal en ligne
Écrire un commentaire
Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Quelle note donneriez-vous à cette fiche de race ?
1 sur 5
Kokoï de Colombie ou Phyllobate terrible