Partager

Le dègue du Chili comme animal de compagnie

 
Par Antoine Decrouy. Actualisé: 5 novembre 2018
Le dègue du Chili comme animal de compagnie

Si vous êtes en train de penser à adopter un dègue du Chili comme animal de compagnie, vous devez savoir que vous pouvez en adopter un facilement dans un centre qui sauve les animaux exotiques ou en refuge spécialisé en tout type de rongeurs. Il faudra toutefois que vous trouviez un bon vétérinaire spécialisé en santé et comportement de l'octodon car comme vous le savez très bien, il ne s'agit pas d'un animal courant en Europe.

Dans ce nouvel article Le dègue du Chili comme animal de compagnie de PlanèteAnimal, nous vous montrons tout ce que vous devez savoir avant d'adopter un dègue du Chili comme animal de compagnie, afin que l'arrivée du nouveau membre de votre famille se fasse de la meilleure manière possible !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Le pigeon comme animal de compagnie

Caractéristiques physiques du dègue du Chili

Le dègue du Chili (Octodon degus) aussi connu sous le nom d'Octodon est un petit rongeur, un petit peu plus petit qu'un rat domestique (Rattus norvegicus). Bien que le Dègue du Chili soit plus petit qu'un rat domestique, l'Octodon a une espérance de vie bien supérieure à celle d'un rat domestique, en effet, il pourra vous accompagner durant pratiquement une dizaine d'années ! Le Dègue du Chili est de couleur marron avec un ventre un petit peu plus clair, ils ont une longue queue écailleuse qui se termine par une touffe de poils. Quand le printemps se finit, le Dègue du Chili a tendance à perdre ses poils.

Il a des petits yeux noirs, ses oreilles sont grandes et se salissent facilement... Pour cette raison, entre membres d'une même famille, les Dègues du Chili ont tendance à se nettoyer les uns les autres les oreilles afin de les maintenir propres car individuellement, ils en sont incapables. Ils ont des dents qui arborent un orange foncé, de fait, si la coloration de leurs dents change, c'est qu'il s'agit d'un problème de santé...

Aussi bien leurs pattes avant que leurs pattes arrières sont équipées de 5 doigts, un de ces doigts est toujours plus court et il leur permet d'attraper des petits objets !

Le dègue du Chili comme animal de compagnie - Caractéristiques physiques du dègue du Chili

Origine de l'Octodon

Comme son nom l'indique le Dègue du Chili est originaire du Chili. C'est un petit animal endémique des Andes qui a aussi bien élu domicile dans des zones de basses altitudes que de hautes altitudes ! L'octodon est un animal très sociable qui vit toujours avec d'autres membres de sa famille. Les Dègues du Chili vivent tous ensemble sous Terre dans un ensemble de tunnels qu'ils ont construits. Pour s'alimenter, ils sortent à l'extérieur, leurs aliments préférés sont les herbes vertes, les écorces, les fruits et les graines ! À la différence de la grande majorité des rongeurs, le Dègue du Chili est un animal diurne.

Il est intéressant de savoir que le Dègue du Chili ou l'Octodon est ce qu'on appelle un NAC (acronyme de nouveaux animaux de compagnie). Cette catégorie regroupe les poussons, les oiseaux, les rongeurs, les lapins et les reptiles.

Voyons dans la suite de ce nouvel article Le dègue du Chili comme animal de compagnie le caractère de ce petit rongeur appelé aussi l'octodon !

Dègue du Chili : caractère

Grâce à leur caractère très sociable et joueur les Dègues du Chili sont des animaux qu'on peut facilement prendre comme animal de compagnie ! Il faudra toujours s'assurer de ne pas adopter un seul Dègue du Chili car il a besoin de la compagnie des siens pour ne pas avoir le seum et ainsi se déprimer. Si vous n'adoptez qu'un seul Dègue du Chili, il est probable que la solitude l'amène à se montrer agressif envers vous... En plus, un Dègue du Chili vivant tout seul vivra bien moins longtemps qu'un Dègue du Chili accompagné car il développera des comportements délétères (tel que l'agressivité auto-dirigée) ainsi que des problèmes de santé !

Les Ocotodons sont capables de communiquer oralement et corporellement. Il existe une série de comportements que nous pouvons observer fréquemment chez un Dègue du Chili, il est nécessaire de les connaître afin de savoir ce qui est normal et ce qui ne l'est pas :

  • Poils hérissés : il s'agit là d'alerte, on le voit se produire lorsque quelque chose lui a fait peur, on l'observera fréquemment durant les jours suivants son adoption.
  • Se protéger derrière sa queue : cette posture est un signal de soumission ou de comportement défensif.
  • Courir, sauter ou se rouler : il s'agit là de comportements de jeux, pas de quoi vous inquiéter car il est normal et sain qu'il les réalise.
  • Dormir serrés les uns contre les autres : si vous avez suivi nos conseils et que vous avez plusieurs Dègues du Chili, il est normal de les voir dormir tous ensemble ! Vous pourrez même les voir dormir les uns au-dessus des autres !
  • Se pousser : occasionnellement, vous pourrez voir deux de vos Dègues du Chili sur leurs pattes arrières en train de se pousser, ce comportement est normal, ils sont en train de se disputer et vous ne devez pas intervenir car ce comportement fait partie de leur éthologie.
  • Serrer les dents : lorsqu'un dègue du Chili fait ça, il se montre agressif parce que quelque chose l'a dérangé.
  • Cocleo : il s'agit d'un son caractéristique que réalisent les mères à leurs enfants afin de les appeler.
  • Grognements : ça signifie que votre Dègue du Chili est énervé.
  • Petits cris aiguës : les cris aiguës de courte durée sont une forme de communication entre les Dègues du Chili.

Alimentation du Dègue du Chili de compagnie

Pour nourrir notre Dègue du Chili, il faudra utiliser des croquettes spécifiques pour son espèce mais si vous n'en trouvez pas, vous pouvez lui donner des croquettes pour lapin ou chinchilla. À l'état sauvage, l'octodon se nourrit d'herbes, de fleurs, de graines et de végétales. Sa diète devra donc être complétée avec des verdures, des herbes et des fleurs comme comme les carottes, les feuilles de navet et de betterave, la bette à carde, l'endive, le céleri, la laitue, les épinards, le trèfle, la pelouse, le pissenlit et les légumes sauvages. Attention, il ne faudra jamais que vous donniez à votre Dègue du Chili du chou ou des tubercules car ces aliments sont toxiques et dangereux pour eux ! Pour augmenter leur ingestion d'herbes, vous pouvez très bien leur donner du foin.

Comme petits bonbons, vous pouvez leur donner des fruits secs de manière sporadique. Vous ne devrez jamais leur donner du sucre car les Octondons ont tendance à être diabétique. Vous devez faire attention à ne jamais suralimenter vos Dègues du Chili, s'ils commencent à cacher leur nourriture c'est que vous leur en donnez trop ! Il est sain et normal qu'ils mangent leurs excréments (coprophagie) car ça les aide à absorber des vitamines du groupe B et K.

Le dègue du Chili comme animal de compagnie - Alimentation du Dègue du Chili de compagnie

Besoins du Dègue du Chili comme animal de compagnie

Un des besoins les plus important pour des Dègues du Chili sont les bains de sable. Nous ne devons jamais mouiller ou savonner notre Dègue du Chili car on finirait par endommager sa peau et son poil. Il faut toutefois que les bains de sables fassent partie de sa routine quotidienne. Il faudra que vous leur mettiez à disposition un bol de sable dans lequel votre octodon pourra se baigner durant une trentaine de minutes par jour !

En ce qui concerne son habitacle, il vaut mieux une cage qu'une urne, une cage s'aère mieux et les barreaux qui la composent leurs permettent de grimper et de jouer ! Si la cage est à plusieurs niveaux, encore mieux ! Une cage à plusieurs niveaux permettra à vos Dègues du Chili de jouer encore plus ! Le sol de la cage ne doit jamais avoir une grille car vos Dègues du Chili pourraient se faire mal ! Le substrat à utiliser doit être spécifiquement pour rongeurs et il doit être de bonne qualité, n'utilisez jamais du sable pour chats car à cause de ça vos octodons pourraient développer des problèmes respiratoires...

L'enrichissement environnemental est d'importance capitale car les Dègues du Chili sont des animaux très actifs et intelligents, ils auront donc besoin d'une dose de défis quotidiens. Une roue, des tunnels et un nid DOIVENT ÊTRE présents au sein de la cage, on pourra toujours construire ces équipements nous même à l'aide de petites boîtes, de rouleaux de PQ etc...

En ce qui concerne notre manière de nous comporter avec notre Dègue du Chili, il faut savoir qu'il ne faudra jamais que vous l'attrapiez par la queue car elle pourrait se détacher de son petit corps malingre. Le fait que la queue du Dègue du Chili puisse se détacher facilement de leur corps est une technique qu'ils utilisent pour se libérer des prédateurs. Leur queue ne repoussera jamais, notre Dègue du Chili la mordillera afin d'arrêter l'hémorragie mais il faudra tout de même l'amener au plus vite chez le vétérinaire.

Comme tous les animaux, il ne faudra jamais le toucher s'il n'en a pas envie, c'est une question de respect de son espace, en plus, si vous le forcez, il pourrait devenir agressif et vous mordre. Il vaut toujours mieux valoriser des interactions positives, en lui donnant des récompenses et vous ne devez jamais trop insister !

Si ses besoins sont respectés, le dègue du chili peut être un parfait animal de compagnie !

Si notre article Le dègue du Chili comme animal de compagnie vous a plu, nous vous recommandons les quelques liens suivants :

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Le dègue du Chili comme animal de compagnie, nous vous recommandons de consulter la section Ce que vous devez savoir.

Bibliographie
  • Ebensperger, L. A. and Hurtado, M.J. 2005. Seasonal changes in the time budget of degus, Octodon degus. Behaviour, 142 (1): 91 – 112
  • Ebensperger, L. A., Hurtado, M. J., and Ramos‐Jiliberto, R. 2006. Vigilance and Collective Detection of Predators in Degus (Octodon degus). Ethology, 112 (9): 879 – 887.
  • Ebensperger, L. A., Hurtado, M.J., Soto-Gamboa, M., Lacey, E. A. and Chang A.T. 2004. Communal nesting and kinship in degus (Octodon degus). Naturwissenschaften. 91(8): 391 – 395.
  • Wilson, S. C. 1982. Contact‐promoting behavior, social development, and relationship with parents in sibling juvenile degus (Octodon Degus). Developmental Psychobiology, 15 (3): 257 – 268.

Écrire un commentaire sur Le dègue du Chili comme animal de compagnie

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Que vous a semblé cet article ?

Le dègue du Chili comme animal de compagnie
1 sur 3
Le dègue du Chili comme animal de compagnie

Retour en haut