Partager

Le ouistiti comme animal de compagnie

 
Par Pauline Bonnet. 10 novembre 2017
Le ouistiti comme animal de compagnie

Le ouistiti comme animal de compagnie n'est à notre avis pas une idée très sensée. Dans la plupart des cas, ce sont des animaux chassés furtivement et illégalement. Aussi, un grand nombre des 42 espèces répertoriées sont actuellement en danger d'extinction. Leur possession est d'ailleurs punie par la loi dans certains pays, et seules certaines espèces isolées sont élevées dans des endroits qui peuvent garantir leur origine légale et non, sauvage.

Cependant, si vous adoptez un ouistiti élevé chez un éleveur approuvé, la complexité sociale de ces espèces et de leur niveau d'agressivité sont tels que malgré leur taille, il est déconseillé d'adopter un ouistiti comme animal de compagnie si le foyer du futur adoptant ne dispose pas circonstances environnementales très précises.

Continuez la lecture de cet article de PlanèteAnimal, et découvrez le tempérament et le caractère du ouistiti comme animal de compagnie :

Cela pourrait aussi vous intéresser : Le singe comme animal de compagnie

La structure sociale des ouistitis

Les ouistitis vivent en groupes plus ou moins grands, mais ils ne conçoivent pas la vie en solitaire. Il est courant chez les ouistitis qu'il existe une femelle dominante qui est la seule du groupe à se reproduire, laissant les autres femelles et également les mâles prendre en charge les petits. De plus, chez certaines espèces de ouistitis, la femelle dominante s'accouple avec plusieurs mâles et émet des phéromones qui inhibent l'ovulation des autres femelles du groupe.

  • Le ouistiti à camail (voir image), Mico humeralifer est un exemple de groupe entre 5 et 15 individus régis par une partenaire dominante. Ils sont très nombreux au Brésil.

Le ouistiti comme animal de compagnie - La structure sociale des ouistitis

L'agressivité des ouistitis

Parmi les ouistitis domestiques, les cas d'agressivité sont fréquents en devenant adultes.

La principale raison est qu'ils sont seuls, sans autre individu pour les accompagner. Mais la solution n'est pas aussi simple et il ne suffit pas d'adopter un deuxième individu qui fournisse de la compagnie au ouistiti solitaire. De nombreuses espèces sont territoriales et n'acceptent pas bien des exemplaires qui ne font pas partie de son groupe familial.

  • Le tamarin à manteau doré (voir image), saguinus tripartitus, est un exemple d'espèce qui se débat à la frontière entre la menace et la moindre préoccupation de l'intégrité de l'espèce. La capture illégale et la destruction de leur habitat planent lugubrement sur ce beau ouistiti, qui vient de la jungle amazonienne de l'Équateur et du Pérou. Il vit en groupes de six à neuf membres.

Le ouistiti comme animal de compagnie - L'agressivité des ouistitis

Un animal de compagnie « exclusif »

Les ouistitis qui proviennent d'élevages légaux ont un état mental intermédiaire. D'une part, ils possèdent la charge génétique ancestrale gravée depuis des dizaines de milliers d'années dans leurs gènes. D'autre part, ils n'ont pas appris de leurs parents à avoir un « comportement correct » pour le dire de cette façon. Cela provoque de l'insécurité, l'incapacité à interagir avec ceux de leur espèce et une profonde désorientation.

Les éleveurs humains n'ont pas non plus trop de temps pour favoriser le comportement de leurs exemplaires, parce qu'ils doivent être adoptés avant 2 mois sinon les ouistitis auront très peu de chances d'être dociles et dressés par les adoptants.

Souvent, les ouistitis d'élevage sont des animaux très jaloux qui ne supportent pas la concurrence des autres animaux, et même les nouveau-nés de la maison. Certains ouistitis se sont montrés agressifs envers les enfants. C'est plus rare envers les chiens et les chats, car ils se défendent et sont plus puissants et plus forts que les ouistitis. Mais cette circonstance provoque un ressentiment chez le ouistiti qu'il canalise contre ses éleveurs par le biais de griffures, de morsures et de défections aux quatre coins de la maison s'il est en liberté. S'ils sont adoptés très jeunes, il est possible de leur apprendre à faire leurs besoins dans un endroit particulier, mais dans certaines circonstances, ils peuvent désobéir délibérément. Pourquoi devraient-ils le faire ?

  • Le ouistiti de Geoffroy (voir image), Callithrix geoffroyi, est l'espèce la plus commune comme animal de compagnie.

Le ouistiti comme animal de compagnie - Un animal de compagnie « exclusif »

Le trafic de ouistitis

Il existe de nombreux cas de trafic illégal de bébés ouistitis. Ce commerce exécrable fait qu'un grand nombre des 42 espèces de ces singes sont actuellement menacées.

Avant même d'envisager l'adoption d'un ouistiti, vous devrez vous renseigner sur la législation actuelle concernant le sujet qui vous intéresse. Il peut y avoir de lourdes amendes si la loi est violée, même involontairement et par ignorance des lois qui protègent les espèces animales.

  • Le ouistiti à pinceaux noirs (voir image), Callithrix penicillata, également connu sous le nom de ouistiti pénicillé, est un exemple d'une espèce protégée par la loi des crimes environnementaux brésilienne, avec une peine d'emprisonnement pour les braconniers.

Le ouistiti comme animal de compagnie - Le trafic de ouistitis

L'adoption de ouistitis

Vous devez savoir que pour adopter un ou plusieurs ouistitis, leur provenance doit être légale et accréditée des documents pertinents.

Le contrôle vétérinaire doit être exclusivement effectué par un spécialiste des singes. Les singes, en plus de souffrir de maladies qui peuvent leur nuire, sont également porteurs de maladies graves qu'ils peuvent transmettre à l'Homme. Le vétérinaire définir le régime alimentaire du ouistiti.

Ils auront également presque besoin d'une pièce climatisée rien que pour eux. Des troncs, des cordes, des plantes, des mangeoires et des abreuvoirs propres seront nécessaires à cet endroit. Les ouistitis sont des animaux très actifs, et s'ils sont confinés dans des petits espaces, ils peuvent développer de l'arthrose due à un manque d'exercice, du stress et de l'anxiété.

Une hygiène quotidienne et scrupuleuse devra être respectée. Dans la nature, certaines espèces de ouistitis défèquent sur leurs extrémités pour améliorer l'adhérence. Cela compense le taux d'humidité de la jungle et la profusion d'eau, ce qui est très difficile à recréer à la maison.

Cependant, vous ne devez pas négliger que le ouistiti n'est pas un animal qui ne doit en aucun cas vivre dans une maison : loin des membres de son espèce, encourageant le trafic des espèces et condamné à une vie en captivité.

Le ouistiti comme animal de compagnie - L'adoption de ouistitis

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Le ouistiti comme animal de compagnie, nous vous recommandons de consulter la section Ce que vous devez savoir.

Écrire un commentaire sur Le ouistiti comme animal de compagnie

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Le ouistiti comme animal de compagnie
1 sur 6
Le ouistiti comme animal de compagnie

Retour en haut