menu
Partager

Le loup rouge

Actualisé: 22 novembre 2021
Le loup rouge

Le loup rouge est un animal d'origine et de reconnaissance controversée, sur lequel des positions diverses et contraires ont été évoquées, comme le fait qu'il s'agisse d'une sous-espèce du loup gris (Canis lupus) ou qu'il s'agisse d'une espèce différente à laquelle le nom scientifique de Canis rufus a été attribué. Étant donné que cette dernière option est celle reconnue par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et celle qui figure également dans la Base de Données Comparative Taxogenomics (CDT)[1], nous parlerons de ce loup comme d'une espèce différente et non en tant que sous-espèce du loup rouge, puisque, également, différentes sous-espèces sont suggérées dans certains cas.

Dans cet article de Planète Animal, vous découvrirez toutes les caractéristiques du loup rouge, son habitat, ses coutumes et bien plus encore. Lisez la suite pour apprendre tout ce qu'il y a à savoir sur ce canidé !

Origine
  • Amerique
  • Etats Unis

Caractéristiques du loup rouge

Le loup rouge est étroitement lié à l'espèce de loup Canis lupus, bien que le premier soit de plus petite taille. Ces loups ont généralement des dimensions comprises entre 1 et 1,3 mètre de long, avec des queues de 30 à 50 cm et une hauteur de 60 à près de 80 cm. Les mâles sont légèrement plus gros que les femelles. Le poids varie entre 20 à 40 kg. D'autre part, ils ont de longues pattes et des oreilles, ces dernières sont également pointues.

C'est un bel animal, avec des couleurs distinctives et une fourrure courte. La partie supérieure du corps est un mélange de couleurs beige, ocre, grise ou noire, mais la zone du rein ou du dos est souvent plus foncée. Autour et sous le museau jusqu'à la poitrine, on trouve un motif blanc, tandis que la queue est colorée avec une tendance à tirer vers le noir. En été, on observe une mue du pelage et en hiver, il tend davantage vers une coloration rougeâtre.

Sous-espèces du loup rouge

Le loup rouge, comme nous l'avons mentionné au début de cet article, a été un animal controversé du point de vue taxonomique, puisqu'il a été suggéré, d'une part, qu'il s'agissait d'une sous-espèce du loup gris, d'autre part, qu'il correspondait à une sous-espèce de coyote, et même l'idée d'être un hybride entre loups et coyotes a été suggérée. Cependant, toutes ces positions, en raison des études génétiques, n'ont pas été acceptées et son identité en tant qu'espèce distincte a été établie jusqu'à présent.

Quelque chose de similaire s'est produit avec la proposition de l'existence de sous-espèces du loup rouge, parce qu'il y a des rapports[1][2] qui concernent trois sous-espèces spécifiques et qui sont les suivantes :

  • Canis rufus floridanus
  • Canis rufus gregoryi
  • Canis rufus rufus

Ce même rapport en cite d'autres[3][4] qui indiquent que les deux premières sous-espèces mentionnées sont éteintes. Néanmoins, dans d'autres études utilisées pour la rédaction de ce rapport, l'existence de sous-espèces n'est pas indiquée et certaines [5] mentionnent même explicitement que le loup rouge n'a pas de sous-espèces. Pour toutes ces raisons, la taxonomie du loup rouge n'est pas tout à fait claire à ce jour.

Habitat du loup rouge

Initialement, on estimait que le loup rouge n'était limité qu'au sud-est des États-Unis, mais plus tard, il a été découvert qu'il était également réparti vers le nord, atteignant même la pointe est du Canada. Concernant le type d'habitat de l'espèce, il n'y a pas assez d'informations, selon l'UICN, car, lors du démarrage des recherches sur celle-ci, la population avait considérablement diminué.

On estime qu'ils se sont développés dans divers types d'habitats. L'habitat utilisé par la dernière population à l'état sauvage était des marais de prairie situés dans des zones spécifiques de la Louisiane et du Texas. Cependant, on s'accorde à dire que la population la plus importante vivait dans les grandes forêts riveraines et les zones humides. En ce sens, le loup rouge montre une capacité d'adaptation à différents types d'habitat ainsi qu'une capacité à se développer dans divers types d'écosystèmes.

La seule population sauvage du loup rouge est une population réintroduite qui habite des terres agricoles et des mosaïques forestières avec un sous-étage de pins et de conifères en Caroline du Nord.

Alimentation du loup rouge

Cette espèce de loup, le loup rouge, est un animal carnivore, tout comme le reste des canidés. Il a tendance à chasser dans la même zone pendant environ 7 à 10 jours, puis à changer de zone par la suite. Toutefois, vous vous demanderez : que mange exactement le loup rouge ? Parmi leurs proies préférées, on trouve les suivantes :

  • Rongeurs
  • Ratons laveurs
  • Cerf
  • Lapins
  • Cochons
  • Rats
  • Oiseaux
  • Loutres

Il est également courant pour eux d'inclure des charognes dans leur alimentation. Ce loup peut également inclure certains types de fruits dans l'alimentation du loup rouge, bien que sa principale source de nourriture soit d'origine animale.

Si vous voulez en savoir plus, ne manquez pas cet autre article où nous vous expliquons Comment les loups chassent.

Habitudes du loup rouge

C'est un animal principalement nocturne, qui vit généralement en meute et établit un territoire comme domicile, où ils se développent exclusivement, de sorte qu'ils ne permettent pas la présence d'autres groupes de l'espèce. En général, la meute est fondée par un couple de loups, faisant d'eux les alphas, et se compose de leurs descendants. Cependant, des meutes plus importantes peuvent parfois être constituées. Au sein de la meute, ces loups ont tendance à vivre pacifiquement, mais pas en présence d'un étranger, avec lequel ils s'affrontent, ce qui est un trait commun aux canidés.

Ces loups établissent entre eux un système de communication complexe, basé sur des signaux chimiques, des aspects comportementaux et tactiles, et l'émission de divers types de sons. Ils ont aussi tendance à délimiter leur territoire avec des signaux olfactifs.

Reproduction du loup rouge

La reproduction chez le loup rouge est très similaire à celle des autres espèces de loups. Ils ont un rôle hiérarchique, qui est représenté par le couple fondateur de la meute et que l'on appelle alpha. C'est le seul qui a le privilège de se reproduire, les autres individus en âge de procréer doivent se retirer du groupe et former leur propre famille pour avoir une descendance.

Le loup rouge se reproduit entre janvier et mars, avec une période de gestation qui dure de 60 à 63 jours et un nombre de petits compris entre 3 et 6, qui naissent au printemps, bien qu'il existe des cas de femelles qui mettent bas jusqu'à environ 12 louveteaux. Avant de mettre bas, la femelle localise un terrier, qui peut être une bûche creuse, des accumulations de sable ou près d'un ruisseau de la région, pour mettre bas et élever ses petits.

Tous les membres d'une meute de loups rouges participent aux soins et à la protection des louveteaux. Ainsi, ils aident même à apporter de la nourriture pour les plus petits et les surveillent pendant au moins la première année de vie.

Dans la nature, le loup rouge vit généralement environ 4 ans, car il est très rare qu'il meure de causes naturelles. Cependant, en captivité, leur espérance de vie augmente considérablement, atteignant jusqu'à 15 ans.

Etat de conservation du loup rouge

En raison de conflits avec les éleveurs d'animaux, les loups rouges ont pratiquement disparu de leur aire de répartition. Cependant, un programme consistant à les relâcher dans la nature a été élaboré et un groupe de ces animaux a été capturé puis réintroduit dans une région spécifique, où leur viabilité peut être contrôlée.

Actuellement, le loup rouge est considéré par l'UICN en danger critique d'extinction. Parmi les menaces, outre la chasse directe, qui est interdite aux États-Unis, l'hybridation avec les coyotes est un aspect qui nuit considérablement à la stabilité de l'espèce, car elle peut la faire disparaître, et c'est l'une des conséquences qui se produisent dans certains cas d'hybridation.

Découvrez tous les types de loups et leurs caractéristiques pour approfondir vos connaissances ; découvrez à quel point ces animaux sont merveilleux et prenez conscience de l'importance de les protéger.

Photos de Le loup rouge

Articles en relation

Met en ligne la photo de ton Le loup rouge

Mets la photo de ton animal en ligne

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Quelle note donneriez-vous à cette fiche de race ?

Le loup rouge
1 sur 6
Le loup rouge

Retour en haut