Partager

Loup gris ou loup commun

Actualisé: 7 août 2020
Loup gris ou loup commun

Le loup gris (Canis lupus), aussi appelé loup commun, est une des espèces de canidés les plus connues. Néanmoins, ils peuvent être éventuellement confondus avec d'autres espèces de loups ainsi qu'avec certaines espèces de chiens qui ressemblent à des loups. Traditionnellement, la sagesse et la culture populaire avait tendance à affirmer que les chiens descendaient directement des loups. Bien que certaines recherches génétiques ont vérifié que les chiens étaient apparentés génétiquement aux loups gris, il n'est pas encore possible d'affirmer avec précision que les chiens descendent directement de cette espèce.

Si vous voulez découvrir plus de curiosités à propos du loup gris, nous vous invitons à continuer la lecture de cette fiche de PlanèteAnimal afin d'en apprendre plus à propos de leur origine, de leur comportement ainsi que de leur reproduction.

Origine
  • Asie
  • Europe

Origine du loup gris

De nos jours, on reconnaît une espèce appelée Miacis cognitus, appartenant au plus ancien groupe connu de carnivores primitifs (Miacis), comme étant l'ancêtre commun de tous les mammifères carnivores modernes. On estime que ces premiers ancêtres des carniformes auraient vécu pendant le Crétacé supérieur, qui s'est étendu il y a de cela entre 100 à 66 millions d'années.

Ensuite, les membres de Miacis ont commencé à se différencier morphologiquement, donnant naissance à différents groupes de mammifères carnivores, parmi lesquels on retrouve les premiers canidés à vivre sur notre planète qui sont apparus il y a de cela environ 38 millions d'années. Après avoir expérimenté de nombreux changements évolutifs, ils ont donné naissance à Eucyon davis, une espèce de canidé primitif qui a vécu il y a cela environ 10 millions d'années et c'est probablement lui qui a passé le détroit de Béring afin d'arriver en Afrique et en Eurasie, où sont apparus les premiers canidés modernes.

Néanmoins, le premier fossile associé spécifiquement au loup gris date d'il y a environ 800.000 ans. Originellement, la population mondiale des loups gris était très abondante et elle s'étendait dans toute l'Eurasie, l'Amérique du Nord ainsi qu'au Moyen-Orient. Malheureusement, la chasse et les transformations de leur territoire ainsi que l'avancée productive et économique de l'Homme ont fait que l'environnement du loup gris s'est réduit significativement, comme sa population.

Aspect et anatomie du loup gris

Comme la majorité des espèces de loups, les loups gris présentent une grande diversité morphologique. La taille, le poids et les dimensions du corps de chaque individu appartenant à cette espèce peuvent varier significativement, dépendant principalement des conditions de leur habitat. De manière générale, plus le climat où il vit est rude et froid, plus grand et robuste sera le loup. Indépendamment de ses mesures exactes, tous les loups ont un corps harmonieux qui leur permettent de réaliser des mouvements rapides et précis qui s'avèrent indispensables pour chasser.

De manière générale, le corps d'un loup gris oscille entre 1,3 et 2 mètres de long, mesuré du nez à l'extrémité de la queue, qui représente jusqu'à ¼ de la longueur totale. La hauteur au garrot va de 60 cm, chez les individus les plus petits et jusqu'à 90 cm chez les plus grands. Le poids moyen corporel de l'espèce est également très variable, pouvant osciller entre 35 et 40 kilos chez les femelles jusqu'à 70 kilos chez les mâles.

Leur anatomie est parfaitement adaptée aux longues distances qu'ils ont besoin de parcourir afin de trouver leur nourriture. Le dos fort, la poitrine fine, les pattes très musclées, ont quelques-unes des caractéristiques physiques remarquables des loups gris qui facilitent leur mobilité et leur fournissent une grande résistance pour faire face à leurs longues journées de chasse.

Leurs pattes "tout terrain" sont également très importantes pour leur adaptabilité, car elles leur permettent de marcher sur différentes superficies. Entre leurs orteils, les loups gris possèdent une petite membrane interdactyle qui facilite leur locomotion à travers la neige qui abonde sur leur territoire pendant l'hiver. Ce sont également des animaux digitigrades, c'est-à-dire qu'ils marchent sur la pointe des pieds sans s'appuyer sur les talons, qu'ils ont des pattes arrière plus longues et qu'ils ont un cinquième orteil vestigial que sur leurs pattes avant.

La tête et le museau du loup gris sont plus petits que chez les autres types de loups, et leur poitrine est aussi plus fine. Le loup gris compte sur des dents aiguisées situées dans sa puissante mâchoire, ce qui rend sa morsure extrêmement puissante. Les couleurs de son manteau peuvent également varier, mais comme son nom l'indique, les nuances grisâtres ont tendance à prédominer sa robe, avec des reflets ou des mèches jaunâtres, oranges ou rougeâtres. CEn revanche, leurs yeux sont généralement de couleur jaune.

Comportement du loup gris

Les loups gris vivent en meutes qui peuvent réunir entre 5 et 20 individus dans lesquelles se suivra une structure hiérarchique extrêmement développée et compliquée. Généralement, une meute de loups est composée d'un couple reproducteur, formée par l'alpha et sa partenaire (communément connue comme femelle beta) et leurs enfants. Éventuellement, il est possible de voir des loups voyageant seuls, mais on ne connait pas la raison pour laquelle ils ont été séparés de leurs meutes.

Cette capacité d'organisation sociale ainsi que l'instinct de protection et de coopération entre les membres de la meute ont été fondamentales pour la survie des loups gris, car ça leur permet d'améliorer leur efficacité de chasse en groupe, assurant une meilleure nutrition pour tous les membres de la meute. Ce mode de vie leur permet un plus grand succès reproductif car les mâles et les femelles n'ont pas besoin de s'exposer à des rudes conditions climatiques pour se retrouver, en plus, les louveteaux sont moins vulnérables à l'attaque des prédateurs car ils sont protégés par leur meute.

En ce qui concerne la nutrition, le loup est un mammifère carnivore dont le régime alimentaire est basé sur la consommation des proies qu'il parvient à chasser dans son habitat. Ainsi, le régime alimentaire du loup gris peut varier en fonction de la biodiversité de son environnement, c'est-à-dire en fonction des animaux qui vivent aux alentours de son territoire. En général, la proie "favorite" du loup gris est un animal de taille moyenne à grande, comme le porc, la chèvre, le renne, le bison, le cerf, le mouton, l'antilope, l'élan, entre autres. Mais ils peuvent également attraper de petites proies, comme des oiseaux et des rongeurs, principalement s'ils détectent une pénurie de nourriture dans leur environnement.

Les individus vivant dans les zones marines peuvent également intégrer des mammifères aquatiques, principalement des phoques, dans leur alimentation. En outre, les loups vivant entre l'Alaska et le Canada peuvent consommer du saumon pour compléter leur alimentation. Finalement, les loups vivant près des centres urbanisés peuvent profiter du gaspillage de la nourriture humaine en période de faible disponibilité alimentaire.

Il est également important de mentionner la remarquable capacité de vocalisation des loups gris, cette dernière joue un rôle fondamental dans la communication entre les membres de la meute et dans leur organisation sociale. Le hurlement est leur principal bruit et il permet à la meute de rester en contact alors même que certains membres s'éloignent pour chasser ou pendant la saison des amours, lorsque les couples reproducteurs peuvent être séparés de leur meute pendant plusieurs jours pour s'accoupler. De plus, les hurlements aident également à effrayer les prédateurs ou les loups éventuels d'autres meutes qui pourraient éventuellement vouloir s'approcher pour disputer leur territoire.

Reproduction du loup gris

Le comportement reproducteur des loups peut varier selon l'espèce et les conditions de leur habitat. Le loup gris se distingue comme l'un des animaux les plus fidèles à son partenaire, s'accouplant toujours avec le même individu jusqu'à ce que l'un des deux meure. En général, seul le couple reproducteur s'accouple pour donner naissance à des petits, mais si la meute vit sur un territoire où la nourriture est abondante et les conditions climatiques favorables, il est possible que les frères se reproduisent également. À l'inverse, s'ils perçoivent des pénuries de nourriture et des conditions défavorables dans leur environnement, même le couple reproducteur peut décider de ne pas se reproduire afin d'éviter des pénuries de nourriture pour la meute.

La saison des amours des loups a lieu entre janvier et avril, pendant l'hiver et au début du printemps dans l'hémisphère nord. Les mâles commencent à montrer plus d'affection pour les femelles, en les toilettant et en passant plus de temps avec elles quelques semaines avant qu'elles n'entrent dans leur période de fertilité. Chaque saison, les femelles peuvent être réceptives pendant environ 5 à 14 jours, au cours desquels elles s'accoupleront plusieurs fois avec leur partenaire. De plus, les mâles éjaculent généralement plusieurs fois à chaque accouplement, ce qui augmente le succès de la reproduction de leur espèce.

La gestation des louves grises dure environ 60 jours, à la fin desquels elles donnent généralement naissance à une portée de 4 à 6 petits, bien qu'elles puissent donner naissance à plus de 10 petits. Avec l'aide du mâle, la femelle trouvera une grotte ou un abri où elle pourra vivre en toute sécurité la naissance et l'allaitement. Les petits seront allaités par leur mère et resteront avec elle dans le refuge pendant les trois premiers mois de leur vie. Le mâle alpha sera chargé de protéger la grotte de sa meute, il ne s'absentera que pour aller chasser pour se nourrir.

Après trois mois de vie, les louveteaux commenceront à acquérir une plus grande autonomie et à explorer leur environnement. Mais ce n'est qu'après six mois de vie qu'ils pourront se débrouiller seuls. Lorsqu'ils ont terminé leur développement et sont sexuellement matures, généralement après leur deuxième année de vie, les jeunes loups se séparent généralement de leur meute d'origine (celle de leurs parents et de leurs frères et sœurs) pour former un couple et constituer leur propre meute.

État de conservation du loup gris

De nos jours, le loup gris est classifié comme une "espèce de préoccupation mineure", selon la Liste Rouge des espèces menacées de la UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). Néanmoins, leur population a diminué radicalement au long de ces derniers deux siècles, spécialement en Amérique du Nord et en Eurasie.

La chasse reste la plus grande menace pour la conservation de cette espèce, car les loups sont souvent considérés à tort comme des animaux dangereux ou capables d'attaquer les gens sans raison. Il est donc nécessaire d'investir davantage dans des campagnes de sensibilisation sur le comportement et l'importance des loups dans leurs écosystèmes, ainsi que dans une meilleure délimitation des zones de production et des centres urbains afin d'empêcher tout nouvel empiétement excessif sur l'habitat du loup gris.

Photos de Loup gris ou loup commun

Articles en relation

Met en ligne la photo de ton Loup gris ou loup commun

Mets la photo de ton animal en ligne

Écrire un commentaire sur Loup gris ou loup commun

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Quelle note donneriez-vous à cette fiche de race ?
Loup gris ou loup commun
1 sur 5
Loup gris ou loup commun

Retour en haut