menu
Partager

Alaskan Klee Kai

Actualisé: 12 février 2024
Alaskan Klee Kai

L'Alaskan Klee Kai est une jeune race de chien développée aux États-Unis dans le but d'obtenir une version plus petite de l'Alaskan husky, qui n'est pas exactement une race mais une catégorie ou une variété de chiens issus de croisements entre le husky sibérien et d'autres chiens de type nordique qui vivent en Alaska depuis des milliers d'années. Ainsi, les Klee Kai ressemblent beaucoup en plus petit au Husky de Sibérie ou même à l'Alusky, qui est un croisement entre le Husky de Sibérie et le Malamute d'Alaska. En fait, le terme "Klee Kai" signifie "petit chien" dans les langues athabascanes parlées par les peuples autochtones d'Alaska et d'autres régions du nord-ouest de l'Amérique du Nord.

Ainsi, si vous avez toujours voulu un chien de type nordique, mais que vous n'avez pas beaucoup d'espace chez vous, l'adoption d'un Alaskan Klee Kai peut être la solution idéale pour vous. Nous vous invitons donc à poursuivre la lecture de ce dossier de PlanèteAnimal pour connaître toutes les caractéristiques de l'Alaskan Klee Kai et les soins les plus importants pour qu'il soit en bonne santé. On y va ?

Allez, bonne lecture !

Origine
  • Amerique
  • Etats Unis
Caractéristiques physiques
Hauteur
  • 15-35
  • 35-45
  • 45-55
  • 55-70
  • 70-80
  • Plus de 80 cm
Poids adulte
  • 1-3
  • 3-10
  • 10-25
  • 25-45
  • 45-100
Espérance de vie
  • 8-10
  • 10-12
  • 12-14
  • 15-20
Activité physique recommandée
  • Faible
  • Moyenne
  • Ëlevée
Recommandations
  • Harnais
Climat recommandé
Type de poils
Éducation et dressage canin

Origine de l'Alaskan Klee Kai

C'est une race de chien américaine créée dans les années 1970 à Wasilla, en Alaska, à l'initiative de Linda S. Spurlin. Linda aurait eu l'idée de créer un Alaskan Husky de taille réduite après avoir observé les individus nés d'un croisement accidentel entre un Alaskan Husky et un chien inconnu de petite taille. L'objectif de Linda était de réduire la taille de ces chiens de neige et de traîneau typiques sans créer un état de nanisme, qui entraînerait de multiples complications pour la mobilité et la santé des portées qui en résulteraient.

Pour ce faire, des Husky de Sibérie et des Husky d'Alaska (dont beaucoup ont été éduqués par Linda elle-même) ont été sélectionnés, puis croisés avec des Esquimaux américains et une ancienne race de berger belge connue sous le nom de Schipperke. En peu de temps, Linda et sa famille ont réussi à créer un chien de petite taille qui avait les caractéristiques nordiques typiques de ses ancêtres et un caractère marqué par la gaieté et la polyvalence.

L'Alaskan Klee Kai fait encore partie des races non reconnues par la FCI, mais depuis 1997 il est enregistré auprès de l'United Kennel Club (UKC) et en 2022 il a obtenu un standard officiel publié par l'American Kennel Club (AKC), qui le classe dans le groupe des chiens de type spitz.

Caractéristiques de l'Alaskan Klee Kai

Il ressemble énormément au Husky sibérien, mais il est possible de le différencier au premier coup d'œil car il est vraiment plus petit, son museau est bien plus court et ses oreilles proportionnellement plus grandes que celles de ses ancêtres d'origine russe. En termes de taille, il est important de garder à l'esprit que si le standard de l'AKC mentionne une seule hauteur au garrot comprise entre 30,5 cm et 43,2 cm, l'UKC reconnaît les trois variétés ou types suivants d'Alaskan Klee Kai :

  • Toy : 33 cm.
  • Miniature : de 30,5 cm à 38 cm.
  • Standard : de 38 cm à 43,2 cm.

Dans tous les cas, le style dit "nordique" se manifeste non seulement dans la robe de l'Alaskan Klee Kai, mais aussi dans l'ensemble de sa morphologie et en particulier au niveau du visage et de la tête, sur lesquels on peut voir des oreilles triangulaires et des points noirs distinctifs sur les lèvres. On y voit aussi le masque facial caractéristique composé d'une ligne nasale bien définie et de lunettes autour des yeux, dont la couleur foncée contraste avec les poils majoritairement blancs de la région faciale.

La taille de la tête doit être proportionnelle à celle du corps. Vue de dessus, ce chien a une forme légèrement cunéiforme, avec un crâne légèrement arrondi qui se rétrécit au niveau du museau qui ne termine pas en pointe. Le stop est modéré et la truffe est noire chez les chiens à robe noire ou grise, ou de couleur foie chez les chiens à robe rousse. Dans les deux cas, et à condition qu'elles ne soient pas prédominantes, des petites taches ou rayures roses sur la truffe sont admises.

Le visage de l'Alaskan Klee Kai se distingue également par des yeux de taille moyenne, en forme d'amande, ovales ou ronds, placés obliquement et pour lesquels toutes les combinaisons de couleurs sont admises. Le bord des yeux est bien ajusté au globe oculaire et sa couleur varie en fonction de la teinte prédominante de la robe du chien.

Enfin, l'Alaskan Klee Kai a une queue forte qui est attachée juste en dessous de la ligne supérieure du corps et doit toujours être couverte d'une quantité généreuse de poils.

Couleurs de l'Alaskan Klee Kai

Ce chien a un pelage dense qui couvre tout le corps et qui est composé de doubles poils. La longueur du poil est variable, mais elle doit être suffisante pour donner au chien l'aspect hirsute typique des chiens nordiques.

Une forte concentration de poils protège la région du cou et forme ce que l'on appelle la crinière de lion.

En ce qui concerne les couleurs, toutes les nuances de noir, de gris ou de rouge sont admises, à condition que le masque facial soit clairement visible et que la moitié inférieure de la face, la gorge, le poitrail, la culotte, les membres et le dessous du chien soient d'une couleur plus claire contrastante.

N'oubliez pas, cependant, que la présence d'autres couleurs ou motifs dans la robe d'un chien n'influe pas sur sa beauté, et encore moins sur son caractère. Ainsi, si vous avez adopté un Alaskan Klee Kai qui n'est pas "pur", ne vous en faites pas car vous aurez à vos côtés un être spécial qui vous aimera de tout son être.

Comment est le chiot Alaskan Klee Kai ?

Les similitudes avec le Husky de Sibérie sont plus évidentes lorsque l'Alaskan Klee Kai n'est encore qu'un chiot, mais la différence de taille est également visible dès les premières semaines de vie. Cependant, au-delà des apparences, la chose la plus importante à retenir est que l'enfance est la période la plus importante pour le développement physique, cognitif, émotionnel et social de votre chien.

Caractère de l'Alaskan Klee Kai

L'Alaskan Klee Kai est un chien alerte, actif et intelligent qui, lorsqu'il est bien motivé, se prête très bien au dressage et peut facilement apprendre une grande variété d'ordres d'obéissance, de tours et d'activités ou de sports canins. En fait, à condition que ses tuteurs soient patients et sachent comment planifier les séances de dressage pour encourager son apprentissage, il réagit très bien au renforcement positif et est assez facile à dresser.

Comme le Husky de Sibérie, l'Alaskan Klee Kai est un chien qui aime la compagnie de ses humains préférés et qui est particulièrement enjoué et affectueux lorsqu'il est en famille. Cependant, il peut être quelque peu réservé, voire méfiant, en présence d'étrangers ou d'animaux qu'il ne connait pas. Une bonne socialisation précoce sera donc un facteur clé dans l'éducation de l'Alaskan Klee Kai.

Cependant, bien socialisé, ce chien développera une grande confiance en lui et ne devrait pas souffrir de problèmes comportementaux liés à la timidité ou à l'insécurité, à moins qu'il n'ait un passé de mauvaises expériences ou d'abus physiques ou psychologiques. Découvrez ici quels sont les différents types de maltraitance animale, leurs causes et comment les signaler.

S'occuper d'un Alaskan Klee Kai

Adopter un Alaskan Klee Kai vous apportera de nombreuses joies au quotidien, mais aussi un certain nombre de responsabilités. À cet égard, il est essentiel que vous vous concentriez sur les soins fondamentaux à apporter à ce chien :

  • Nutrition : quelque soit le type d'alimentation que vous décidez de lui proposer, il est essentiel qu'elle réponde parfaitement aux besoins nutritionnels de son âge. De plus, un accès libre et assuré à de l'eau fraîche et potable est essentiel pour assurer une bonne hydratation, cruciale pour le fonctionnement optimal de l'ensemble de l'organisme.
  • Activité physique : L'Alaskan Kleen Kai est un chien vif qui a besoin et apprécie l'exercice quotidien. C'est pourquoi, nous vous suggérons, en plus des promenades quotidiennes de base, d'évaluer les avantages d'une initiation à un sport canin, tel que l'agilité, le frisbee ou le mushing.
  • Stimulation mentale et entraînement : un chien sédentaire qui vit dans un environnement peu ou pas enrichi est bien plus sujet à de multiples maladies et problèmes de comportement liés au stress chronique et à la tension accumulée. Pour éviter cela, veillez à investir dans l'enrichissement de l'environnement afin que votre chien puisse se divertir et faire de l'exercice même lorsqu'il est seul à la maison. N'oubliez pas non plus que le dressage est l'exercice le plus complet que vous puissiez offrir au corps et à l'esprit de votre chien.
  • Entretien du pelage : L'entretien du magnifique pelage nordique de l'Alaskan Kleen Kai requiert pas mal d'effort. Au moins trois brossages par semaine seront nécessaires pour éliminer les poils morts et les impuretés du pelage, et en période de mue, vous devrez peut-être brosser votre chien tous les jours. En revanche, vous ne devez le laver que quand il est vraiment sale.
  • Hygiène bucco-dentaire : l'accumulation de débris alimentaires sur les dents et les gencives est le point de départ d'affections dentaires courantes chez les chiens, allant de la formation de tartre à des maladies douloureuses telles que la gingivite et la parodontite. Pour prévenir ces affections, il est important de nettoyer régulièrement les dents de votre chien.
  • Médecine préventive : faites lui les vaccins essentiels, administrez régulièrement des vermifuges contre les parasites internes et externes et emmenez votre chien chez le vétérinaire une à deux fois par an pour vérifier son état de santé.

Enfin, les libertés fondamentales du bien-être animal doivent être prises très au sérieux et l'une des plus importantes est de respecter la liberté d'expression de votre chien. Cela veut dire qu'il faut lui permettre de se comporter et de s'exprimer comme le chien qu'il est, sans lui imposer des pratiques humaines ou le réprimander systématiquement pour avoir adopté des comportements instinctifs ou inhérents à son espèce.

Dressage et éducation de l'Alaskan Klee Kai

L'éducation d'un chien est un processus graduel qui doit commencer dès son arrivée à la maison, et idéalement dès ses premiers mois (bien que la même règle s'applique si vous adoptez un chien adulte), et se poursuivre tout au long de sa vie selon une logique progressive. Découvrez l'article suivant dans lequel on vous explique comment commencer à éduquer correctement un chiot.

Les premiers mois de la vie de votre chiot, et de préférence avant son quatrième mois, sont le moment le plus opportun pour commencer une socialisation précoce, qui lui permettra de reconnaître une plus grande variété d'espèces amies, ainsi que d'assimiler un plus grand nombre de ressources pour gérer ses propres émotions et la façon dont il réagit aux différents stimuli, individus et environnements avec lesquels il entrera en contact tout au long de sa vie. Pour des raisons de sécurité, il est préférable de ne pas sortir votre chiot avant d'avoir terminé le calendrier de vaccination, mais vous pouvez commencer à le socialiser en lui présentant des chiens et d'autres animaux que vous savez en bonne santé, vaccinés et vermifugés.

Dès que votre chiot est correctement vacciné et vermifugé, vous pouvez commencer à le promener dans la rue et à l'extérieur pour lui donner l'occasion d'interagir avec un plus grand nombre d'individus, d'environnements et de stimuli. C'est également le moment idéal pour apprendre à votre chiot à faire ses besoins dans la rue et pour commencer à lui faire apprendre des ordres d'obéissance de base afin de stimuler son intelligence et d'encourager un comportement plus stable à l'intérieur et à l'extérieur de la maison.

Santé de l'Alaskan Klee Kai

Comme tous les chiens de type nordique, un Alaskan Klee Kai bien soigné devient un chien très rustique et polyvalent, capable de s'adapter à différents climats, surfaces et personnes ou personnalités. Cependant, en raison de la logique sélective appliquée dans les croisements qui lui ont donné naissance, ces chiens ont une certaine prédisposition génétique à plusieurs maladies communes au Husky sibérien. Les principales sont :

  • Maladies oculaires : cataractes juvéniles, glaucome, atrophie progressive de la rétine (APR) et dystrophie cornéenne.
  • Problèmes de peau : le plus courant est un type de dermatite nasale causée par une carence en zinc, connue sous le nom de "nez de husky" et dont les symptômes comprennent la perte de poils et le rougissement de la peau du museau, ainsi que des lésions et une dépigmentation sur le nez.
  • Problèmes thyroïdiens : le dysfonctionnement le plus courant est l'hypothyroïdie chez le chien, caractérisée par une production insuffisante d'hormones thyroïdiennes.
  • Dysplasie de la hanche et dysplasie du coude.
  • Certains types de cancer, qui touchent principalement les chiens âgés.

Aussi, lorsqu'ils bénéficient de tous les soins et de l'amour indispensables de leurs tuteurs, les chiens Alaskan Klee Kai jouissent d'une espérance de vie privilégiée de 12 à 16 ans, et peuvent vivre jusqu'à 17 ou 18 ans dans des conditions optimales.

Que faire pour adopter un Alaskan Klee Kai ?

Chez PlanèteAnimal, nous ne soutenons pas l'élevage d'animaux à des fins commerciales et c'est pourquoi, si vous souhaitez adopter un chien dont l'apparence et/ou le tempérament sont similaires à ceux d'un Klee Kai d'Alaska, notre meilleur conseil est de contacter les refuges ou les associations de protection des animaux situés près de chez vous afin de planifier une visite et de vous renseigner sur les chiens disponibles à l'adoption.

Vous aurez ainsi de bonnes chances de trouver un compagnon à poils qui corresponde à votre style de vie et à vos attentes, et qui sera également un compagnon extrêmement loyal et reconnaissant. Et si vous avez encore des doutes sur le processus d'adoption de base, nous vous recommandons la lecture suivante : "Comment adopter un chien".

Photos de Alaskan Klee Kai

Articles en relation

Met en ligne la photo de ton Alaskan Klee Kai

Mets la photo de ton animal en ligne

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Quelle note donneriez-vous à cette fiche de race ?
Alaskan Klee Kai
1 sur 7
Alaskan Klee Kai

Retour en haut