menu
Partager

Reptiles et amphibiens : les différences

 
Par Nick A. Romero H.. 28 octobre 2021
Reptiles et amphibiens : les différences

Les vertébrés comprennent, entre autres, les reptiles et amphibiens, qui, à leur tour, font partie des tétrapodes, un terme qui fait référence à la présence de quatre membres utilisés pour se déplacer ou manipuler. Les reptiles ont été les premiers vertébrés véritablement terrestres, tandis que les amphibiens constituent un groupe présentant des caractéristiques de transition entre les poissons et les reptiles. Si certains ont réussi à conquérir l'environnement terrestre, la plupart sont dépendants de l'eau et doivent rester à proximité de celle-ci.

Dans cet article de PlanèteAnimal, Reptiles et amphibiens : les différences, nous vous invitons à poursuivre votre lecture afin de découvrir les principaux éléments qui caractérisent chacun de ces groupes.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Amphibiens - Définition, caractéristiques et exemples

Classification des reptiles et amphibiens

En général, la classification des animaux n'est pas un fait absolu et invariable. Au contraire, grâce aux progrès scientifiques, de nouvelles découvertes sont faites qui permettent d'établir des changements dans la localisation taxonomique des groupes et des espèces. Nous présentons ci-dessous, en termes généraux, la classification traditionnelle de Linné et la classification cladistique, plus actuelle, des groupes vivants.

Reptiles

Les reptiles sont classés ainsi selon la classification de Linné :

  • Ordre des Testudines (tortues).
  • Ordre des Squamates (serpents, amphisbènes et lézards).
  • Ordre des Sphénodontes (tuataras).
  • Ordre des Crocodilia (crocodiles).

La classification cladistique établit désormais une organisation selon les relations évolutives et n'utilise pas le terme de reptiles pour désigner les animaux susmentionnés. Cette science les regroupe notamment de la manière suivante :

  • Lépidosaures : Sphenodon (tuataras) et Squamates (lézards, amphisbènes et serpents).
  • Archosaures : crocodiles et oiseaux.
  • Testudines : tortues.

Amphibiens

En ce qui concerne la classification des amphibiens, les divergences ne sont pas si nombreuses, de sorte qu'il existe un accord général sur leur taxonomie et, selon que l'on suit la classification linnéenne ou cladistique, on utilisera les termes d'ordre ou de clade, respectivement. Ainsi, les amphibiens sont classés comme suit :

  • Gymnophiones : caeciliens.
  • Caudata (urodèles) : salamandres et tritons.
  • Anura (salientia) : grenouilles et crapauds.
Reptiles et amphibiens : les différences - Classification des reptiles et amphibiens

Caractéristiques physiques des reptiles et amphibiens

Voici les principales caractéristiques des deux groupes.

Caractéristiques physiques des reptiles

Ci-dessous, les caractéristiques physiques les plus remarquables de ce groupe d'animaux :

  • Le corps est variable, chez certains d'entre eux de forme compacte et chez d'autres de forme allongée.
  • Ils sont couverts d'écailles cornées, dans certains groupes il y a des plaques osseuses épidermiques et très peu de glandes.
  • Les membres ont généralement cinq doigts et sont adaptés pour courir, grimper ou nager. Mais dans certains cas, il n'y a pas de membres.
  • Formation osseuse bien définie et développée. Sternum, avec exceptions, et cage thoracique.
  • Ils possèdent des chromatophores qui leur permettent d'afficher une variété de couleurs.
  • La mâchoire est bien développée et possède des dents capables de générer une grande force de pression.

Caractéristiques physiques des amphibiens

Voici les caractéristiques physiques essentielles des amphibiens :

  • Squelette principalement osseux, vertèbres variables et dans certains cas des côtes.
  • La forme du corps est variable. Certains ont une tête, un cou, un tronc et des membres bien différenciés. D'autres sont plutôt compacts, avec une tête et un tronc fusionnés et une absence de définition du cou.
  • Quelques-uns n'ont pas de membres, ce sont des apodontes. D'autres ont quatre membres distincts, bien que dans certains cas les membres antérieurs soient plus petits que les membres postérieurs. Il y a aussi ceux qui ont deux paires de petits membres non fonctionnels.
  • Les pattes sont généralement palmées et dépourvues de véritables griffes. Selon le groupe, ils peuvent avoir cinq, quatre doigts ou moins.
  • Ils possèdent des chromatophores qui leur donnent une variété de couleurs, ainsi que diverses glandes qui, dans certains cas, sont vénéneuses.
  • La peau est lisse, humide et pratiquement dépourvue d'écailles, sauf dans certains cas où elles sont immergées dans la peau.
  • Ils ont une bouche, généralement grande, avec des dents sur les deux mâchoires ou parfois seulement sur la mâchoire supérieure.
Reptiles et amphibiens : les différences - Caractéristiques physiques des reptiles et amphibiens

Reproduction des reptiles et amphibiens

Parmi les différences entre les amphibiens et les reptiles figurent celles liées au processus de reproduction :

Reproduction des reptiles

Les reptiles à sexes séparés possèdent un organe de fécondation interne. Les mâles ont des testicules appariés qui produisent des spermatozoïdes, lesquels sont transportés par les canaux déférents jusqu'à l'évagination dans la paroi cloacale, qui constitue l'organe copulateur.

Les femelles, quant à elles, ont une paire d'ovaires, avec des oviductes qui sont responsables de la production de nutriments pour l'embryon et de l'enveloppe protectrice. Ces animaux ont évolué pour pondre leurs œufs dans le sol, car ils sont constitués d'une coquille et de membranes internes qui, ensemble, assurent une protection et une nutrition, permettant aux œufs d'être pondus dans des espaces secs.

Les petits naissent avec des poumons et ne sont donc pas des larves nécessitant de l'eau. Il existe quelques cas de reptiles vivipares chez lesquels certaines transformations se sont produites pour générer une sorte de placenta.

Reproduction des amphibiens

Les amphibiens ont des sexes séparés et une fécondation interne ou externe. Dans le groupe des salamandres et des caeciliens, la fécondation est généralement interne, tandis que chez les crapauds et les grenouilles, elle est généralement externe. Chez ces animaux, la forme ovipare de reproduction prédomine, cependant, il existe des cas ovovivipares et vivipares.

En outre, une caractéristique assez généralisée dans presque tous les groupes est le développement de la métamorphose, de sorte qu'il y a une transformation bien marquée entre les formes larvaires et adultes. Il existe tout de même certaines exceptions à cet égard, comme dans le cas de certaines espèces de salamandres chez lesquelles les caractéristiques larvaires sont maintenues dans la forme adulte, ce que l'on appelle la néoténie. Chez certaines espèces terrestres de salamandres, on observe également un développement direct, c'est-à-dire qu'à la naissance, elles ressemblent beaucoup à un adulte.

La plupart des amphibiens, s'ils n'ont pas besoin d'une étendue d'eau pour pondre leurs œufs, ont besoin d'endroits humides pour déposer leurs œufs. Ils utilisent donc des feuilles avec de l'eau accumulée, creusent dans le sol où des températures et une humidité appropriées sont maintenues, et certaines grenouilles pondent même leurs œufs sur la terre ferme et leur apportent de l'eau pour les maintenir hydratés.

Alimentation des reptiles et amphibiens

Il est important de mentionner d'emblée que les reptiles et les amphibiens présentent une différence marquée dans leur façon de se nourrir. Les premiers ont développé une force pour mordre beaucoup plus forte que les seconds. En outre, les reptiles ont des dents plus solides que les amphibiens. D'autre part, bien qu'avec certaines différences, il existe des espèces des deux groupes qui possèdent des langues charnues et extensibles qui leur permettent d'attraper leurs proies.

En termes d'alimentation, il existe des espèces de reptiles herbivores et carnivores. Les iguanes appartiennent au premier groupe, tandis que les crocodiles sont carnivores. Les amphibiens, quant à eux, sont principalement carnivores, bien que les formes larvaires consomment généralement des matières végétales.

Habitat des reptiles et des amphibiens

Les reptiles sont des animaux dont la répartition mondiale est très étendue. Beaucoup se développent dans des habitats terrestres, mais il y a des cas avec des habitudes arboricoles et même certains qui, bien qu'ils respirent à la surface, se trouvent fréquemment dans l'eau.

Les amphibiens sont un groupe très répandu sur la planète et, en termes d'habitat, étant un groupe intermédiaire entre les poissons et les reptiles, ils ont besoin, dans la plupart des cas, d'habitats aquatiques ou, du moins, avec une bonne présence d'humidité. Certains amphibiens passent toute leur vie dans l'eau, et il y a aussi ceux qui se déplacent entre les deux milieux. D'autres, même près de l'eau, restent enfouis sous terre.

Comment différencier les reptiles et les amphibiens ?

Voici les détails que nous pouvons observer pour différencier facilement les amphibiens des reptiles :

  • Leur peau. Chez les amphibiens, il n'y a pas d'écailles et la peau est lisse et humide. Chez les reptiles, les écailles sont facilement visibles, ce qui donne un aspect sec et une peau plus dure et plus épaise.
  • Leurs œufs. Les amphibiens les pondent dans des masses gélatineuses, car ils ne forment pas une protection dure pour eux. Les reptiles, lorsqu'ils sont ovipares, pondent des œufs avec une coquille.
  • La métamorphose. La plupart des amphibiens se métamorphosent, alors que les reptiles ne le font pas.

Exemples de reptiles et amphibiens

Les reptiles et les amphibiens sont deux groupes très diversifiés qui comptent des milliers d'espèces. Voici quelques exemples de reptiles et d'amphibiens.

Reptiles

Nous mettons en évidence les espèces suivantes :

  • Tortue verte (Chelonia mydas)
  • Tortue d'Hermann (Testudo hermanni)
  • Cobra indien (Naja naja)
  • Anaconda vert (Eunectes murinus)
  • Tuatara (Sphenodon punctatus)
  • Iguane vert (Iguana iguana)
  • Lézard aveugle du Mexique (Anelytropsis papillosus)
  • Dragon volant (Draco spilonotus)
  • Dragon de Komodo (Varanus komodoensis)
  • Crocodile de l'Orénoque (Crocodylus intermedius)

Amphibiens

Voici quelques-unes des espèces d'amphibiens les plus connues :

  • Salamandre commune (Salamandra salamandra)
  • Triton alpestre (Ichthyosaura alpestris)
  • Axolotl (Ambystoma mexicanum)
  • Sirène lacertine (Siren lacertina)
  • Siphonops annulatus
  • Crapaud commun (Bufo bufo)
  • Kokoï de Colombie (Phyllobates terribilis)
  • Grenouille tomate (Dyscophus antongilii)
Reptiles et amphibiens : les différences - Exemples de reptiles et amphibiens

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Reptiles et amphibiens : les différences, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • Hickman, C., Roberts, L. y Parson, A. (2000). Principios integrales de zoología. McGraw Hill Interamericana.
  • Secretaría de Fauna Europea. Fauna Europaea. Disponible en: https://fauna-eu.org/cdm_dataportal/taxon/a8e97b2e-2734-49da-bebc-1fc0481b557c.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Reptiles et amphibiens : les différences
1 sur 4
Reptiles et amphibiens : les différences

Retour en haut