Maladies parasitaires

Ver pulmonaire chez le chien - Symptômes et traitement

Ver pulmonaire chez le chien - Symptômes et traitement
Chiens

Voir les fiches de Chiens

La phobie de tous les tuteurs sont bien évidemment les nombreux parasites, comme les puces, les tiques et les ténias, qui peuvent infester leur chien. Normalement, chez un chien en bonne santé, ces parasites n'entraînent pas trop de complications, mais ils représentent toujours une nuisance qui peut finir par infecter tous les membres de la famille, y compris vous, les tuteurs. Cette peur motive normalement les tuteurs à bien suivre un plan de vermifugation, c'est votre cas, non ?

Cependant, il y a un type de parasite dont on parle encore peu, mais qui est de plus en plus répandu. Ce sont les vers pulmonaires, qui peuvent entraîner des complications graves, voire mortelles. En raison de leurs caractéristiques et des risques potentiels qu'ils présentent, vous devez faire gaffe aux infestations de ver pulmonaire chez le chien... Ci-dessous, dans cet article de PlanèteAnimal, on vous parle des symptômes et du traitement des vers pulmonaires chez le chien ! Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Vers chez le chien - Symptômes et traitements
Index
  1. Que sont les vers pulmonaires chez le chien ?
  2. Transmission du ver du poumon chez le chien
  3. Quels sont les chiens atteints de vers pulmonaires ?
  4. Symptômes des vers pulmonaires chez le chien
  5. Diagnostic du ver pulmonaire chez le chien
  6. Traitement des vers pulmonaires chez le chien
  7. Prévention contre les vers pulmonaires chez le chien

Que sont les vers pulmonaires chez le chien ?

Comme nous l'avons dit dans notre introduction, vermifuger son chien contre les parasites externes et internes est tout à fait normal. Les parasites internes sont des vers qui infestent le système digestif ou le cœur. Mais parmi les parasites internes, il ne faut pas oublier ceux qui infestent les poumons et qu'on appelle vers pulmonaire. Comme leur nom l'indique, ce sont des parasites qui se infestent les poumons et le cœur. Ces parasites sont extrêmement dangereux, car ils peuvent provoquer l'apparition de nombreux signes cliniques potentiellement graves, voire mortels.

Ce type de parasitose est de plus en plus répandu, car ces parasites sont favorisés par les changements climatiques, écosystémiques ainsi que par l'augmentation des déplacements à l'échelle mondiale.

Vers pulmonaires du chien : Angiostrongylus vasorum

L'espèce de ver pulmonaire chez le chien est Angiostrongylus vasorum. En français, ce parasite est appelé ver du cœur et des poumons. Ce sont des petits vers nématodes dont les formes adultes sont capables de vivre dans les vaisseaux sanguins situés dans les poumons et également sur le côté droit du cœur. Ils atteignent ces endroits à partir du système digestif, une fois que le chien ingère leurs larves, qui subissent différents processus de mue à l'intérieur du corps. Il convient également de noter que ces larves peuvent traverser les parois des poumons. Le chien les expulse du système respiratoire en toussant. Elles atteignent ainsi la bouche, où elles sont avalées, pour ensuite passer dans le tube digestif et ensuite être expulsées dans les fèces, où elles peuvent survivre durant quelques jours. Les chiens atteints peuvent excréter des larves de cette manière de manière intermittente pendant plusieurs années.

Transmission du ver du poumon chez le chien

Angiostrongylus vasorum, présent dans l'environnement, infeste les escargots et les limaces. C'est dans ces gastéropodes que les larves atteignent le stade infectieux. Si un chien mange un escargot ou une limace, ou ingère les larves qu'ils laissent dans leur traînée de bave, il contractera le ver du poumon et, comme nous l'avons vu, finira par expulser les larves dans l'environnement, fermant ainsi le cercle de la transmission du parasite, qui a besoin de l'existence d'hôtes intermédiaires.

Les grenouilles peuvent également servir de transmetteurs du parasite, qui est capable de survivre à la fois sur terre et dans l'eau. Les renards jouent également le rôle de réservoirs.

Quels sont les chiens atteints de vers pulmonaires ?

Compte tenu du mode d'infection, tout chien, quelle que soit sa race ou son âge, est exposé au risque de contracter ce type de parasite. Mais, logiquement, ce risque sera plus élevé si l'animal est en contact avec des escargots et des limaces ou s'il est encore jeune, car on considère que les chiens de moins de 18 mois sont plus susceptibles d'être affectés par les vers pulmonaires. Cela peut s'expliquer par le fait qu'ils ont tendance à être plus curieux et qu'ils sont donc bien plus susceptibles d'entrer en contact avec des larves lors de leurs nombreuses sessions exploratoires.

Symptômes des vers pulmonaires chez le chien

Les signes cliniques qui peuvent être déclenchés par les vers pulmonaires lorsqu'ils infestent le chien sont assez peu spécifiques. Ils peuvent donc être compatibles avec différentes maladies, ce qui retarde le diagnostic. La gravité du tableau clinique est également très variable. Certains chiens sont asymptomatiques, tandis que d'autres meurent subitement. Dans tous les cas, un chien présentant les symptômes suivants doit être examiné par un vétérinaire :

  • Toux
  • Difficultés respiratoires, pneumonie et même cyanose
  • Insuffisance cardiaque et tachycardie
  • Intolérance à l'exercice
  • Troubles de la coagulation sanguine, qui se manifestent par l'apparition d'hémorragies, de pétéchies, d'ecchymoses, d'hématomes, etc.
  • Des altérations neurologiques, des convulsions, l'adoption de postures anormales, etc.
  • Des troubles digestifs tels que l'anorexie
  • Mal-être général.

Diagnostic du ver pulmonaire chez le chien

Le vétérinaire peut confirmer la présence du ver du poumon à l'aide de divers tests, mais vous ne devez pas oublier que le diagnostic n'est pas toujours évident. Une auscultation des poumons sera faite, mais il est également possible de détecter des anomalies compatibles avec le ver du poumon par radiographie thoracique, échocardiographie, imagerie par résonance magnétique ou tomodensitométrie. Des modifications des analyses sanguines, telles que l'anémie, l'augmentation du nombre d'éosinophiles ou la diminution du nombre de plaquettes, peuvent également être observées. Il est aussi possible de voir le parasite directement dans les selles, le liquide céphalo-rachidien ou le liquide de lavage broncho-alvéolaire.

Le problème est que de nombreux changements observés peuvent être causés par d'autres maladies, ce qui complique grandement le diagnostic.

Traitement des vers pulmonaires chez le chien

Le traitement contre ces parasites implique l'utilisation d'un médicament anthelminthique qui permettra de les éliminer. Plusieurs ont cet effet et ce sera à votre vétérinaire de choisir le meilleur. Cependant, outre l'élimination des vers pulmonaires, il est également nécessaire de prescrire les médicaments nécessaires pour contrôler les signes cliniques présents. Le traitement variera donc en fonction des symptômes et de la gravité de chaque animal.

Par exemple, une hospitalisation, une oxygénothérapie, des transfusions sanguines, des bronchodilatateurs, des diurétiques, des corticostéroïdes, etc. peuvent être nécessaires afin de traiter et de contrôler les signes cliniques provoqués par une infestation de ver pulmonaire. Il faut également tenir compte du fait que la mort des parasites peut provoquer des réactions indésirables dans l'organisme.

Enfin, il faudra faire un suivi du chien afin de vous assurer qu'il n'est plus infesté de parasites ou s'il est toujours porteur et donc réservoir. Dans les régions où l'Angiostrongylus vasorum est abondant, les chiens doivent être auscultés plusieurs fois par an afin de détecter la présence de ce ver.

Pronostic de la maladie du ver du poumon chez le chien

La plupart des chiens atteints d'Angiostrongylus vasorum peuvent se rétablir, mais cela dépend en grande partie de la gravité des dommages causés par le parasite. La rapidité avec laquelle le vétérinaire est consulté et le traitement mis en place jouent également un rôle. Malheureusement, il faut savoir que certains chiens meurent, notamment de complications respiratoires sévères ou d'hémorragies.

Prévention contre les vers pulmonaires chez le chien

Compte tenu de la gravité des signes cliniques provoqués par ces parasites, des difficultés de diagnostic et de traitement et de leur propagation croissante, la meilleure mesure contre ce type d'infestation est la prévention. De même, la vermifugation régulière de notre chien en suivant les recommandations du vétérinaire et l'utilisation d'un produit agissant contre les vers pulmonaires est la meilleure façon de protéger la santé du chien et celle de toute la famille. De nos jours, il existe de nombreux produits antiparasitaires qui peuvent être utilisés. Cependant, si vous souhaitez une méthode efficace pour lutter contre les parasites externes et internes avec un seul produit, la vermifugation bimensuelle est la plus appropriée. En effet, avec un seul comprimé par mois vous protégerez le chien contre les parasites les plus courants, dont le ver pulmonaire mentionné plus haut. Ce produit doit être prescrit par un vétérinaire.

Il est aussi recommandé de prendre les mesures nécessaires pour éviter que le chien n'ait accès aux escargots et aux limaces.

Dans l'article suivant, on vous dit tout sur les parasites du chien !

Ver pulmonaire chez le chien - Symptômes et traitement - Prévention contre les vers pulmonaires chez le chien

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Ver pulmonaire chez le chien - Symptômes et traitement, nous vous recommandons de consulter la section Maladies parasitaires.

Bibliographie
  • ESCCAP. (2014). Control de vermes en peros y gatos. Guía ESCCAP nº1. Disponible sur : https://www.esccap.es/wp-content/uploads/2015/04/2015_G1_2-ed.pdf
Écrire un commentaire
Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
1 sur 2
Ver pulmonaire chez le chien - Symptômes et traitement