menu
Partager

VHD du lapin, maladie virale hémorragique du lapin - Causes et symptômes

 
Par Laura García Ortiz, Vétérinaire spécialisée en médecine féline. 7 avril 2021
VHD du lapin, maladie virale hémorragique du lapin - Causes et symptômes

Voir les fiches de Lapins

Le VHD du lapin, connu aussi sous le nom de maladie virale hémorragique, est une maladie virale très contagieuse, mortelle et de déclaration obligatoire à l'Organisation Mondiale de Santé Animale (OIE). Elle est provoquée par un virus qui affecte les lapins domestiques et sylvestres de l'espèce Oryctolagus cuniculus (Lapin de garenne). Le virus affecte les vaisseaux sanguins après la mobilisation des cellules défensives du lapin. Ceci a comme conséquence des lésions comme le sont des hémorragies, des microthrombi, l'ischémie, la nécrose des organes et la mort cellulaire. Selon la gravité, cette maladie peut se manifester par des formes hyperaiguës et subaiguës. La maladie n'est malheureusement pas traitable, c'est pourquoi on essaie généralement de la contrôler par des mesures de biosécurité et de vaccination.

Dans cet article VHD du lapin, maladie virale hémorragique du lapin - Causes et symptômes de PlanèteAnimal, nous allons vous parler du VHD du lapin afin que vous sachiez tout sur ses symptômes, son diagnostic, son traitement et sur sa prévention.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Rage du chat - Symptômes, transmission et traitement

Qu'est-ce que le VHD du lapin ou maladie virale hémorragique du lapin ?

Le VHD du lapin est une maladie dont le processus infectieux-contagieux d'origine virale qui affecte les lapins domestiques et sylvestres de l'espèce Oryctolagus cuniculus (lapin de Garenne) et qui a un taux taux de probabilité de mortalité et de morbidité. En outre, c'est une maladie endémique à la très grande partie d'Europe, d'Asie, d'Afrique, de Cuba, de Nouvelle Zélande et d'Australie.

Quel virus provoque le VHD du lapin ?

Il s'agit d'un virus ARN de la famille Caliciviridae et du genre Lagovirus. C'est un virus très résistant dans la matière organique et très contagieuse. Il est composé de 6 génogroupes, la protéine de la capsule est hautement immunogène et elle a la capacité d'agglutiner les globules rouges humains et aviaires du groupe 0.

Comment se propage le VHD du lapin ?

La contamination entre lapins se produit au travers de sécrétions, de cadavres et d'excrétions, elle peut se faire de manière :

  • Directe : spécialement par voie oro-nasale, mais aussi conjonctivale, orale et respiratoire.
  • Indirecte : par le biais des personnes, des aliments, de l'eau et des fomites.

Heureusement, il ne s'agit pas d'une zoonose et votre lapin ne pourra pas vous la transmettre !

Causes du VHD du lapin ou maladie virale hémorragique du lapin

Comme nous le disions, le VHD du lapin est d'origine virale. Le virus présente prédisposition pour le système réticuloendothélial et le système mononucléaire phagocyte.

Après avoir atteint l'organisme, il passe dans le sang en produisant une virémie, atteignant de nombreux endroits aux cellules sanguines telles que les lymphocytes, les macrophages et les monocytes. Les lésions produites sont le résultat de la mort cellulaire ou de la nécrose d'organes tels que le foie. En outre, il provoque des lésions de l'endothélium des vaisseaux sanguins, qui consistent en une dilatation entraînant des hémorragies et une dégénérescence de l'endothélium.

Se produisent aussi des microthrombus à cause des substances procoagulantes et de la dégénération endothéliale, qui causent des hémorragies et de l'ischémie à cause de la consommation de facteurs de coagulation et des plaquettes.

 

Symptômes du VHD du lapin

La période d'incubation du VHD du lapin oscille entre plusieurs heures et 3 jours. Les formes cliniques peuvent être suraiguës et subaiguës.

Symptômes de la forme subaiguë

Elle apparaît généralement dans des zones qui ne sont pas touchées par la maladie, entraînant des taux de mortalité de plus de 90 %. Dans cette forme clinique, les lapins malades développent les symptômes suivants :

  • Fièvre
  • Opisthotonos
  • Convulsions
  • Cris stridents
  • Mort subite dans les 12 à 36 heures.

Symptômes de la forme aiguë

Cette forme clinique évolue entre 26 et 48 heures et les symptômes qui apparaissent sont :

  • Hyperthermie
  • Dépression
  • Anorexie
  • Prostration
  • Hémorragies oculaires
  • Dyspnée
  • Cyanose
  • Écoulement nasal
  • Convulsions
  • Ataxie.
  • Distension abdominale
  • Épistaxis
  • Mort

Chez certains lapins, l'évolution de la maladie peut être plus longue, ils semblent se rétablir mais finissent par développer une jaunisse, une léthargie et une perte de poids et ils finiront par mourir au bout de quelques semaines.

Symptômes de la forme subaiguë

Dans la forme clinique subaiguë, de nombreux lapins survivent et ils n'auront que des symptômes légers qui dureront entre 2/3 jours :

  • Hyperthermie
  • Dépression
  • Anorexie

Lésions organiques de la maladie

Les lésions que peut causer le virus sur les lapins affectés, spécialement dans les formes cliniques graves, sont les suivantes :

  • Nécrose hépatique
  • Pneumonie séro-hémorragique.
  • Œdème pulmonaire
  • Hypertrophie de la rate
  • Hémorragie et congestion du cœur et des reins.
  • Dysfonctionnement circulatoire généralisé.

Si votre lapin se comporte bizarrement et que vous avez l'impression qu'il est malade, on vous recommande de l'amener le plus vite possible chez votre vétérinaire.

VHD du lapin, maladie virale hémorragique du lapin - Causes et symptômes - Symptômes du VHD du lapin

Diagnostic du VHD du lapin ou maladie virale hémorragique du lapin

Vous devrez commencer à suspecter la présence de cette maladie dès que vous verrez que plusieurs lapins de votre exploitation meurent subitement après une courte période de fièvre et/ou avec quelques-uns des symptômes mentionnés ci-dessus. Lorsqu'une nécropsie est effectuée et qu'une nécrose hépatique est observée, le diagnostic se confirmera.

Diagnostic différentiel

Le diagnostic différentiel du VHD du lapin inclut les maladies suivantes qui peuvent affecter les lagomorphes :

  • Myxomatose atypique
  • Intoxication
  • Septicémie hémorragique par Pasteurella multocida
  • Toxémie de la gestation
  • Entérotoxémie due à E.coli ou Clostridium perfringens type E

Diagnostic de laboratoire

Le diagnostic de laboratoire se réalise avec des échantillons de sang, du foie, de la rate ou d'autres organes obtenus lors de la nécropsie, et comprend :

  • Des tests directs pour la détection de l'antigène viral, comme : RT-PCR, ELISA direct, immunofluorescence directe, hémoagglutination et microscopie électronique.
  • Des tests indirects pour la détection d'anticorps, comme : l'inhibition de l'hémagglutination et ELISA indirect.

Traitement du VHD du lapin ou de la maladie virale hémorragique du lapin

Le VHD du lapin n'est pas traitable, mais elle est contrôlable. Bien qu'elle soit très difficile à éradiquer chez les lapins sauvages, il est possible de l'éradiquer chez les lapins domestiques grâce à certaines mesures de biosécurité comme :

  • Hygiène et désinfection fréquente de son espace
  • Élimination et sacrifice des lapins affectés
  • Quarantaine stricte
  • Vaccination
  • Bonne ventilation
  • Filets de protection (si vous avez accès au jardin)
  • Empêchez l'accès des rongeurs ou des lapins de garenne
  • Surveillance épidémiologique avec des lapins sentinelles
  • Programme de désinfection, dératisation et désinsectisation

Dès qu'est confirmé un cas, vous devez absolument prévenir l'Organisation Mondiale de la Santé Animale car il s'agit d'une maladie à déclaration obligatoire pour les lapins.

Vaccination du VHD du lapin ou de la maladie virale hémorragique du lapin

Bien que la maladie ne soit pas traitable, elle peut être prévenue grâce à la vaccination. Le vaccin contre le VHD du lapin peut être une très bonne protection pour cette maladie tout comme le vaccin contre la myxomatose :

  • Vaccin d'immunité unique : le vaccin d'immunité unique pour la maladie hémorragique est un vaccin non actif qui inclut la protéine immunogène de virus, la protéine VP60. Il est inoculé par voie subcutané.
  • Vaccin mixte : d'une autre part, le vaccin mixte avec la myxomatose est intradermique.

Chez un lapin domestique, la première vaccination se réalise aux deux mois ou 10 semaines et il sera revacciné une fois par an. Pour plus d'information, parlez-en à votre vétérinaire pour tout savoir sur le calendrier de vaccination de votre lapin.

VHD du lapin, maladie virale hémorragique du lapin - Causes et symptômes - Traitement du VHD du lapin ou de la maladie virale hémorragique du lapin

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à VHD du lapin, maladie virale hémorragique du lapin - Causes et symptômes, nous vous recommandons de consulter la section Maladies virales.

Bibliographie
  • IICAB. (2007). Enfermedad hemorrágica del conejo. Disponible sur : https://www.cfsph.iastate.edu/Factsheets/es/enfermedad_hemorragica_del_conejo.pdf
  • Gobierno de España, Ministerio de Agricultura, Pesca y Alimentación. Enfermedad hemorrágica del conejo. Disponible en: https://www.mapa.gob.es/es/ganaderia/temas/sanidad-animal-higiene-ganadera/sanidad-animal/enfermedades/hemorragica-conejo/Enf_Hem_Conejo.aspx
  • A. Campos. Enfermedad vírica hemorrágica de los conejos. Disponible sur : https://aevaveterinaria.es/index.php/component/k2/56-enfermedad-virica-hemorragica-en-conejos

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

VHD du lapin, maladie virale hémorragique du lapin - Causes et symptômes
1 sur 3
VHD du lapin, maladie virale hémorragique du lapin - Causes et symptômes

Retour en haut