menu
Partager

Rainette ibérique (Hyla molleri)

Actualisé: 22 janvier 2024
Rainette ibérique (Hyla molleri)

Les amphibiens sont un groupe d'animaux qui vit entre les milieux aquatiques et terrestres. Certains de ses membres peuvent toujours rester hors de l'eau mais ils auront quand même toujours besoin d'un milieu aquatique pour que se développent leurs larves. Parmi ces amphibiens, les grenouilles sont regroupées dans l'ordre des anoures, où l'on trouve une grande variété d'espèces. L'une d'entre elles est la rainette ibérique (Hyla molleri) qui est typique du vieux continent et sur laquelle nous allons débuter notre exposé dans ce dossier de PlanèteAnimal.

Découvrez toutes les caractéristiques de la rainette ibérique, ses curiosités et son habitat !

Bonne lecture !

Origine
  • Europe
  • Espagne
  • France
  • Portugal

Caractéristiques de la rainette ibérique

Bien qu'elle puisse se fondre dans son environnement avec d'autres couleurs comme le brun, le bleu ou le jaune, l'une des caractéristiques de la rainette ibérique est le splendide vert vif qui lui recouvre le corps. Son ventre est blanc et ses membres antérieurs sont plus courts que ses membres postérieurs, mais ses orteils sont dotés d'énormes coussinets qui leur permettent de grimper tranquillement et bien mieux que les autres grenouilles. Cet amphibien est reconnaissable entre mille grâce à son énorme rictus qui s'étend d'un bout à l'autre de sa tête.

Une caractéristique commune aux femelles et aux mâles est la présence de lignes noires sur le corps. Elles s'étendent des deux côtés du flanc et longent tout le corps, de la bouche, le long des yeux et des tympans, jusqu'à la zone lombaire, où elles forment des boucles, qui s'accentuent vers l'arrière de l'animal.

C'est une petite grenouille qui mesure entre 35 et 45 mm et qui a une tête large mais pas très longue. Sa bouche est arrondie et courte. Les mâles se distinguent des femelles par la présence d'un sac vocal qui, lorsqu'il est gonflé, dépasse la taille de la tête et qui, lorsqu'il est relâché, forme des plis dans la gorge qui sont visibles parce qu'ils sont différents de la couleur et de la texture du ventre. En outre, pendant la saison des amours, les mâles développent des rugosités sur le premier orteil de leurs pattes antérieures. Les femelles sont plus grandes et plus lourdes que les mâles et leur poids respectif est de 4,4 et 7,1.

Découvrez l'"anatomie d'une grenouille" dans l'article suivant de PlanèteAnimal !

La rainette ibérique est-elle venimeuse ?

Grâce à la production de substances qu'ils utilisent pour se défendre, il existe des amphibiens dont la toxicité peut aller de légère à mortelle. La rainette ibérique n'est pas de ce type, ce n'est donc pas une grenouille venimeuse. Elle est, tant sous sa forme adulte que larvaire, la proie de nombreux prédateurs. Pour ce faire, elle utilise le mimétisme et elle se cache et se camoufle très bien dans la végétation qui l'entoure. Son camouflage est extrêmement efficace grâce aux bandes noires qui simulent les branches des plantes.

Maintenant que vous connaissez les caractéristiques de la rainette ibérique et que vous savez qu'elle n'est pas venimeuse, intéressons-nous à son habitat.

Habitat de la rainette ibérique

La rainette ibérique est originaire de trois pays européens, à savoir l'Espagne, la France et le Portugal. Elle prospère dans les forêts claires, bien ensoleillées. Elle est commune dans les écosystèmes de conifères, les forêts mixtes, les garrigues, les prairies, le long des lacs et des rivières, mais aussi dans les zones aménagées comme les vignobles, les jardins, les étangs artificiels, les flaques et les fossés, où elle pond ses œufs. En France, elle a été observée dans des zones de landes humides.

Habitudes de la rainette ibérique

Les habitudes de l'espèce sont principalement associées à une activité crépusculaire et nocturne, mais certains adultes peuvent être actifs pendant la journée lorsque les températures sont supérieures à 8ºC. Les espèces vivant plus au nord ont tendance à entrer en hibernation entre novembre et mars.

Ces grenouilles ne vivent pas dans l'eau et on ne les voit dans un environnement aquatique que lorsque c'est la saison des amours. Les mâles peuvent être territoriaux, en particulier pendant la période de reproduction.

On le trouve souvent en association avec le triton marbré (Triturus marmoratus) et la grenouille de Perez (Pelophylax perezi), avec lesquels elle partage un goût pour l'abondante végétation.

Alimentation de la rainette ibérique

Des études manquent pour connaître plus précisément le comportement alimentaire de la rainette ibérique, mais on sait qu'elle se nourrit de :

  • Fourmis.
  • Coléoptères.
  • Araignées.

Cette grenouille se nourrit principalement de fourmis, et tout porte à croire qu'elle cesse de s'alimenter lors de la reproduction. Quant aux larves, elles semblent avoir un régime alimentaire basé uniquement sur des matières végétales. Voir "L'alimentation des têtards de grenouilles" dans l'article suivant.

Reproduction de la rainette ibérique

Les températures et les conditions climatiques jouent un rôle dans la reproduction de la rainette ibérique. Dans de nombreuses régions, elle a lieu entre avril et mai, mais elle peut avoir lieu plus tôt ou plus tard, commençant en février et se prolongeant jusqu'en mai, et dans certains cas jusqu'en juillet.

Pendant la saison, les mâles vont dans l'eau ou dans les flaques pour chanter le soir, et pendant la journée ils restent dans la végétation environnante. Les femelles commencent alors à arriver, l'amplexus se produit la nuit même de leur arrivée.

Les femelles déposent les œufs fécondés en masse sur la végétation aquatique submergée. Après environ 12 à 15 jours, les larves sortent des œufs et restent dans cette forme pendant 3 mois. Durant toute cette étape, les larves vivent dans l'eau jusqu'à leur métamorphose qui se produit généralement au mois de Juillet.

Consultez l'article de PlanèteAnimal sur la "Reproduction des grenouilles" ci-dessous.

S'occuper d'une rainette ibérique

A moins qu'il ne s'agisse d'une urgence sanitaire (blessure ou maladie), les grenouilles ne sont pas des animaux de compagnie et elles ne devraient donc vivre que dans leur état naturel. Dans ce cas, voici quelques recommandations pour s'occuper d'une grenouille ibérique :

  • Terrarium : il doit être en verre et accorder beaucoup d'importance à la hauteur, car ces grenouilles adorent prendre de la hauteur. Les dimensions doivent correspondre aux paramètres suivants : 90 cm de long x 45 cm de large x 75 cm de haut. Le terrarium doit être rempli de gravier et décoré de plusieurs plantes et branches qui, pour le confort, peuvent être en tissu ou en plastique et aideront la grenouille à se sentir à l'abri. L'espace doit être composé d'une partie terrestre et d'une partie aquatique, dont la profondeur ne doit pas dépasser 5 cm, car l'idée est qu'elle puisse s'immerger quand elle le souhaite. Vous pouvez y mettre une soucoupe, par exemple, et vous devez vaporiser l'endroit deux fois par jour. Un filtre de purification et une lampe à spectre complet sont indispensables. Veillez à ce qu'il n'y ait aucun recoin qui leur permettraient de s'échapper.
  • Alimentation : vous devez lui donner des proies comme des grillons, des cafards et des criquets, qui sont de bons aliments. Les rainettes ibériques sont très gourmandes et peuvent devenir obèses si elles mangent trop. La taille de la proie dépend de la taille de la grenouille.

Curiosités sur la rainette ibérique

La rainette ibérique présente quelques curiosités, voyons les :

  • Elle a une incroyable capacité à se camoufler aux yeux de ses prédateurs.
  • Les mâles chantent lourdement pour attirer les femelles.
  • Elle était considérée comme une sous-espèce de la rainette européenne (Hyla arborea), mais a été élevée au rang d'espèce.
  • Elle peut se croiser avec la rainette méridionale (Hyla meridionalis) et produire des hybrides infertiles.
  • Elle est beaucoup plus tolérante au froid que les autres grenouilles et a même survécu aux périodes glaciaires qui se sont produites dans son aire de répartition.

Etat de conservation de la rainette ibérique

La rainette ibérique est classée dans la catégorie "préoccupation mineure", mais sa population est considérée comme en déclin. Sa principale menace est la transformation et la fragmentation de l'habitat, qui serait fatale à l'espèce. L'assèchement des plans d'eau, la pollution, l'introduction de larves de poissons prédateurs et le changement climatique sont potentiellement dangereux pour cet amphibien.

Photos de Rainette ibérique (Hyla molleri)

Articles en relation

Met en ligne la photo de ton Rainette ibérique (Hyla molleri)

Mets la photo de ton animal en ligne

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Quelle note donneriez-vous à cette fiche de race ?
Rainette ibérique (Hyla molleri)
1 sur 8
Rainette ibérique (Hyla molleri)

Retour en haut