menu
Partager

Orque ou épaulard

5 janvier 2021
Orque ou épaulard

L'orque (Orcinus orca), connue aussi comme épaulard ou baleine tueuse, est un des cétacés les plus répandus et un de deux qui attire le plus notre attention. Membre de la famille Delphinidae (famille des dauphins de mer), c'est le genre le plus grand de cette famille. Le schéma de couleurs qu'elle arbore, basé sur la combinaison du noir et du blanc au niveau du ventre ainsi que ses les yeux, font de l'orque un animal qu'on ne peut pas confondre avec un autre.

En outre, sa complexion robuste et ses capacités de chasse font des orques d'excellentes prédatrices. Dans cette fiche de race de PlanèteAnimal, nous allons tout vous dire sur les orques ou épaulards, découvrez leurs caractéristiques et tout à leur propos !

Bonne lecture !

Origine
  • Afrique
  • Amerique
  • Antarctique
  • Asie
  • Europe
  • Oceanie

Caractéristiques de l'orque ou de l'épaulard

Comme nous l'avons dit, il s'agit de l'espèce la plus grande de la famille Delphinidae, dans laquelle on retrouve aussi les dauphins. Leur taille maximum avoisine les 9 mètres, les mâles étant plus grands que les femelles, le record de l'orque mâle la plus lourde est de 6.600 kg. En plus d'une plus petite taille, les femelles ont une nageoire dorsale bien plus courte que celle du mâle. D'autre part, quand les bébés naissent, ils mesurent déjà presque 2 m pour un poids avoisinant les 200 kg.

Comme les dauphins, les orques sont sociables et ils vivent et chassent en groupe, chaque groupe ayant des techniques de chasse propre qu'ils transmettent à leur descendance. Ce sont des animaux capables de vivre très longtemps, en effet, s'ils arrivent à survivre jusqu'à leur 15 ans, la probabilité de survie augmente et ils peuvent atteindre sans aucun problème les 70 ans.

Leur apparence les rend unique, toutefois, les plus jeunes peuvent être facilement confondus avec la fausse orque.

Habitat de l'orque ou épaulard

Les orques sont dans le top 3 des mammifères quant à leur répartition, elles ne sont dépassées que par les humains et possiblement les rats. Elles habitent presque tous les océans et mers du monde, mais elles préfèrent vivre dans des endroits tempérés et côtiers. On les trouve rarement dans des zones proches des mers glacées, toutefois, elles s'en approchent périodiquement.

En raison de leur large distribution, il s'agit d'une espèce difficile à recenser, c'est pourquoi le nombre de spécimens n'est pas bien quantifié, mais on pense qu'il s'approche des plus de 50.000 individus.

Habitudes de l'orque ou épaulard

Les mouvements saisonniers des orques semblent être en lien avec les variations de leurs sources de nourriture. Elles se déplacent en groupes compris entre 20 et 40 individus, bien souvent composés selon l'ascendance maternelle (la mère et toute sa descendance), qui bien souvent se regroupent entre eux en plus gros groupes appelés "pods". À leur tour, ces derniers sont associés en fonction de leur vocalisation ou de leur comportement acoustique, formant des clans qui ont un dialecte vocal spécifique, différent du reste des clans, normalement hérité de la lignée maternelle.

Les orques sont capables de produire une très grande quantité de sons, qui servent aussi bien pour l'écholocalisation que pour des signaux sociaux, ce qui fait qu'elles ont un système de communication très développé et complexe. Les bébés qui viennent de naître, ainsi que les jeunes, possèdent un répertoire mineur, mais au fur et à mesure qu'ils grandissent ils intègrent des nouveaux sons, en outre, ils ont un comportement de jeu très actif et complexe. Les sons comprennent des clicks qu'ils utilisent pour l'écholocalisation, des sifflements et des appels aux tonalités différentes qui, mis ensemble, forment des dialectes qui permettent aux membres d'un même groupe de communiquer entre eux.

Alimentation de l'orque ou de l'épaulard

Les orques sont des carnivores opportunistes, ce sont des super-prédatrices des eaux océaniques qui sont capables de se nourrir d'une grande variété d'animaux, aussi bien de vertébrés que d'invertébrés, les poissons étant leur principale proie, tout comme le sont d'autres mammifères marins comme les phoques et les lions de mer, ils s'alimentent également de certains oiseaux marins. Ce sont les principales prédatrices marines, elles sont donc tout en haut de la chaîne alimentaire (elles peuvent même chasser des requins) et les humains sont leur seul prédateur... Elles sont chassées pour la production d'huile et de viande ainsi que pour diminuer la concurrence avec les pêcheurs.

Cette espèce, en outre, est connue mondialement pour la violence avec laquelle elle agit durant ses attaques, toutefois, le nom de "baleine tueuse" est erronée, car, en plus de s'agir d'une espèce de dauphin et non de baleine, elle n'est pas si dangereuse que ça pour les humains, comme vous pourrez le voir dans l'article suivant : L'orque est-elle dangereuse ?

Reproduction de l'orque ou de l'épaulard

Comme il n'existe pas beaucoup d'études sur la biologie reproductive de cette espèce, on ne sait pas grand chose à leur propos, on sait toutefois que les femelles ont leur première "portée" entre leur douzième et quatorzième année. Les périodes de viabilité se produisent tous les 5 ans, les femelles ont, de manière générale, environ 5 bébés durant leur vie "reproductive" qui se termine autour des 40 ans. Les mâles atteignent la maturité sexuelle à 15 ans et ils sont polygames, pouvant ainsi s'accoupler avec des femelles qui ne sont pas en chaleur ainsi qu'avec des femelles en gestation.

D'autre part, les orques peuvent se reproduire à n'importe quel moment de l'année, mais elles préfèrent le faire en hiver. Le temps de gestation varie entre 15 et 18 mois.

État de conservation de l'orque ou l'épaulard

Depuis l'antiquité, les orques ont été perçues par les humains comme des dangereux prédateurs, étant par conséquent extrêmement pourchassées et chassées. Néanmoins, présentement, la perception des orques a changé et elles stimulent notre admiration et appréciation.

Selon la liste rouge des espèces menacées de la IUCN, on ne dispose pas de suffisamment d'information pour déterminer leur état de conservation, le statut de conservation des orques est donc "information insuffisante" (DD). Toutefois, le changement climatique (qui pourrait modifier leur déplacement saisonnier), la chasse pour sa viande ou pour les enfermer dans des parcs aquatiques et la pollution, sont ses principales menaces.

Photos de Orque ou épaulard

Articles en relation

Met en ligne la photo de ton Orque ou épaulard

Mets la photo de ton animal en ligne

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Quelle note donneriez-vous à cette fiche de race ?
Orque ou épaulard
1 sur 4
Orque ou épaulard

Retour en haut