Partager

Ours malais

17 juin 2020
Ours malais

L'ours malais (Helarctos malayanus), ours des cocotiers ou encore bruan (du malais beruang, « ours ») est le plus petit de toutes les espèces d'ours actuellement reconnues. Au-delà de leur petite taille, ces ours sont très particuliers dans leur apparence et leur morphologie, ainsi que dans leurs habitudes, se distinguant par leur préférence pour les climats chauds et leur incroyable capacité à grimper aux arbres.

Dans cette fiche de PlanèteAnimal, nous vous parlons en détail sur les origines, l'apparence, le comportement et la reproduction de l'ours malais. Nous parlerons également de son état de conservation, car malheureusement sa population est dans un état vulnérable en raison du manque de protection de son habitat naturel. Lisez la suite pour tout savoir sur l'ours malais !

Origine
  • Asie
  • Bangladesh
  • Cambodge
  • Chine
  • Inde
  • Viêt-Nam

Origine de l'ours malais

En la actualidad, se reconocen dos subespecies de oso malayo:

L'ours malais est une espèce autochtone de l'Asie du Sud-Est, vivant dans les forêts tropicales avec des températures stables entre 25ºC et 30ºC et un volume important de précipitations tout au long de l'année. La plus forte concentration d'individus se trouve au Cambodge, à Sumatra, à Malacca, au Bangladesh et dans le centre-ouest de la Birmanie. En revanche, il est également possible d'observer de plus petites populations vivant dans le nord-ouest de l'Inde, au Vietnam, en Chine et à Bornéo.

Il est intéressant de noter que les ours malais ne sont pas strictement apparentés aux autres types d'ours, car ils sont les seuls représentants du genre Helarctos. Cette espèce a été décrite pour la première fois au milieu de l'année 1821 par Thomas Stamford Raffles, un naturaliste et homme politique britannique né en Jamaïque, qui s'est fait connaître après avoir fondé Singapour en 1819.

Actuellement, deux sous-espèces d'ours malais sont reconnues :

  • Helarctos malayanus malayanus
  • Helarctos malayanus euryspilus

Caractéristiques physiques de l'ours malais

Comme nous l’avons rappelé en introduction, l’ours malais est la plus petite espèce d'ours connue aujourd'hui. L'ours malais mâle mesure généralement entre 1 et 1,2 mètres en position bipède, avec un poids corporel compris entre 30 et 60 kilos. Les femelles sont déjà sensiblement plus petites et plus minces que les mâles, mesurant généralement moins d'un mètre en position debout et pesant environ 20 à 40 kilos.

L'ours malais est également facile à reconnaître grâce à la forme allongée de son corps, à sa queue si petite qu'elle est difficile à voir à l'œil nu, et à ses oreilles qui sont également très petites. D'autre part, il a un cou et des pâtes assez longs par rapport à la longueur de son corps, et une très grande langue qui peut atteindre environ 25 centimètres.

Un autre trait caractéristique de l'ours malais est la tache orange ou jaunâtre qui orne sa poitrine. Son pelage est constitué de poils courts et lisses qui peuvent être noirs ou brun foncé, à l'exception du museau et du contours des yeux, où l'on observe généralement des tons jaunâtres, oranges ou blanchâtres (généralement associés à la couleur de la tache sur la poitrine). Les pattes de l'ours malais ont des coussinets « nus » et des griffes très pointues et recourbées (en forme de crochet), qui lui permettent de grimper très facilement aux arbres.

Comportement de l'ours malais

Dans leur habitat naturel, il est très fréquent de voir des ours malais grimper aux grands arbres des forêts à la recherche de nourriture et de chaleur. Grâce à leurs griffes crochues et acérées, ces mammifères peuvent facilement atteindre la cime des arbres, où ils peuvent cueillir des noix de coco et autres fruits tropicaux préférés, comme les bananes et le cacao. L’ours malais est aussi un grand amateur de miel et il profite de son habileté pour l'escalade pour tenter de trouver une ruche d'abeilles.

En termes d'alimentation, l'ours malais est un animal omnivore dont le régime alimentaire est principalement basé sur la consommation de fruits, de baies, de graines, de nectar de certaines fleurs, de miel et de certains légumes comme les feuilles de palmier. Cependant, ce mammifère ingère aussi généralement des insectes, des oiseaux, des rongeurs et des petits reptiles pour compléter l'apport en protéines de son alimentation. Finalement, ces ours peuvent capturer certains œufs qui fournissent des protéines et des graisses à leur corps.

Ils chassent et se nourrissent généralement la nuit, lorsque les températures sont plus agréables. N'ayant pas une vision privilégiée, l'ours malais utilise principalement son excellent sens de l'odorat pour trouver de la nourriture. De plus, sa longue langue flexible l'aide à récolter le nectar des fleurs et le miel, qui sont parmi les aliments les plus prisés par cette espèce.

Reproduction de l'ours malais

Compte tenu du climat chaud et des températures équilibrées dans son habitat, l'ours malais n'hiberne pas et peut se reproduire tout au long de l'année. Habituellement, le couple reste ensemble pendant toute la période de gestation et les mâles sont généralement actifs dans l'élevage des petits, aidant à trouver et à collecter de la nourriture pour la mère et ses petits.

Comme pour les autres types d'ours, l'ours malais est un animal vivipare, ce qui signifie que la fécondation et le développement des petits se font dans le ventre de la femelle. Après l'accouplement, la femelle connaîtra une période de gestation de 95 à 100 jours, au terme de laquelle elle donnera naissance à une petite portée de 2 à 3 oursons qui pèseront à la naissance environ 300 grammes.

En général, les petits restent avec leurs parents jusqu'à leur première année de vie, où ils pourront grimper aux arbres et chercher de la nourriture par eux-mêmes. Lorsque la progéniture est séparée de ses parents, le mâle et la femelle peuvent rester ensemble ou se séparer, et peuvent se retrouver à d'autres moments pour s'accoupler à nouveau. Il n'existe pas de données fiables sur l'espérance de vie de l'ours malais dans la nature, mais la longévité moyenne en captivité est d'environ 28 ans.

État de conservation de l'ours malais

Actuellement, l'ours malais est considéré comme étant dans un état de vulnérabilité selon l'UICN, car sa population a subi une réduction importante au cours des dernières décennies. Dans leur habitat naturel, ces mammifères ont peu de prédateurs naturels, tels que les grands félins (tigres et léopards), ou les grands pythons asiatiques.

Par conséquent, la principale menace pour leur survie est la chasse, qui est principalement due à une tentative des producteurs locaux de protéger leurs plantations de bananes, de cacao ou de noix de coco. L'utilisation de sa bile dans la médecine traditionnelle chinoise reste également fréquente, ce qui contribue également à la perpétuation de la chasse. Finalement, ces ours sont également chassés pour la subsistance des familles locales, car leur habitat s'étend dans certaines régions économiques très pauvres. Et malheureusement, il est encore courant de voir des « voyages de chasse récréative » destinés principalement aux touristes…

Photos de Ours malais

Articles en relation

Met en ligne la photo de ton Ours malais

Mets la photo de ton animal en ligne

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Quelle note donneriez-vous à cette fiche de race ?

Ours malais
1 sur 8
Ours malais

Retour en haut