Partager

Parasitisme - Définition, types et exemples

 
Par Antoine Decrouy. 1 février 2019
Parasitisme - Définition, types et exemples

Le parasitisme est une des stratégies de vie les plus étendues du royaume animal, en effet, environ 20% des espèces animales parasites d'autres organismes.

Il existe des taxons uniquement composés d'êtres parasitaires comme par exemple les virus et les acanto-céphales (vers parasites). Ces genres d'organismes vivent aux dépens d'autres êtres vivants, que ce soit pour la totalité de la vie de ces derniers ou durant une courte période.

Dans cet article Parasitisme - Définition, types et exemples de PlanèteAnimal, nous verrons ensemble la définition de parasitisme, les différents types qui en existent et nous comprendrons les avantages et inconvénients de ce style de vie en nous focalisant sur quelques exemples.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Qu'est-ce que la symbiose - Définition et exemples

Parasitisme : définition

Le parasitisme est un genre de symbiose durant laquelle un des organismes engagé (hôte) sort gravement préjudicié, c'est à dire qu'il n'obtient absolument aucun bénéfice et qu'en plus il souffre de dommages dérivés de cette relation. D'un autre côté, le parasite voit dans cette relation son mode de survie. Ce type de relation est maintenue jusqu'à ce qu'un des deux individus (parasite ou hôte) décède.

Au sein de cette relation, chacun des participants appartient à une espèce différente de l'autre. Le parasite a besoin de vivre dans l'hôte pour se nourrir, pour obtenir du matériel génétique pour la création de ses propres protéines et, en plus, il trouve chez l'hôte son habitat, sa maison sans laquelle il ne pourrait pas survivre.

Pour tout ça, les parasites sont des organismes qui ont besoin d'une relation étroite et suivie avec l'hôte (d'une autre espèce) qui lui apporte nourriture, enzymes digestives ou matériaux et qui le stimule à se développer et à se reproduire.

Parasitisme - Définition, types et exemples - Parasitisme : définition

Types de parasitisme

Il existe plusieurs manières pour classifier les parasites, dans la suite nous vous montrerons les plus connues ou les plus utilisées :

Classification taxonomique : de manière taxonomique, les parasites sont classés en tant que phytoparasites quand ils parasitent les plantes zoo-parasites quand ils infectent les animaux. En parasitologie, science qui étudie les parasites, se base uniquement sur l'études des zoo-parasites.

Classification selon le niveau de dépendance du parasite pour l'hôte :

  • Parasite facultatif : ce sont les espèces de parasites qui sont capables de vivre d'une autre manière qu'en étant parasite.
  • Parasite obligatoire : ce sont ceux qui ne peuvent pas vivre en dehors de l'hôte car ils en sont complètement dépendants tout au long de leur développement.
  • Parasite accidentel : ce sont les parasites qui, par erreur, finissent à l'intérieur d'un animal qui n'est pas leur hôte habituel et qui malgré cette erreur, arrivent à survivre.
  • Parasite erratique : les parasites qui vivent à l'intérieur des animaux ont tendance à le faire au niveau d'un organe ou d'un tissu bien spécifique. Un parasite qui se trouve dans un organe qu'il n'a pas pour habitude de parasiter est considéré comme parasite erratique.

Classification selon la localisation du parasite à l'intérieur de l'hôte :

  • Endoparasite : ce sont les parasites qui ont besoin de vivre à l'intérieur de l'hôte, comme par exemple au niveau du cœur, des poumons, du foie ou du tube digestif.
  • Ectoparasite : ils vivent sur l'hôte et jamais à l'intérieur de l'organisme, sur la peau ou dans les cheveux par exemple.

Classification selon la période de temps que le parasite maintient à l'intérieur de l'hôte :

  • Parasites temporales : la phase de parasitage est temporaire et se produit juste à la superficie de l'animal (hôte), jamais en son intérieur. Le parasite se dédie à se nourrir de l'hôte, de sa peau ou de son sang par exemple.
  • Parasite périodique : le parasite a besoin de passer une de ses étapes de développement (oeuf, larve, juvénile ou adulte) à l'intérieur d'un hôte pour ensuite pouvoir vivre de manière libre et indépendante.
  • Parasite permanent : pour survivre, le parasite devra passer la totalité de sa vie à l'intérieur ou à l'extérieur de l'hôte.

Avantages d'être un parasite

Commençons par dire que les animaux que nous connaissons aujourd'hui comme parasites avaient un style de vie indépendant par le passé. Le fait qu'à un moment donné de l'évolution ces animaux aient acquis un style de vie parasitaire nous fait penser que ce mode de vie doit être d'une certaine manière bénéfique.

Le premier avantage d'être un parasite est celui de l'habitat. Les animaux possèdent des mécanismes qui leur permettent de maintenir l'homéostasie à l'intérieur de leur corps, ce qui octroie au parasite la possibilité de vivre dans un environnement qui n'est pas touché par les fluctuations climatiques.

Aussi, les parasites ont une manière plus facile d'assurer et de distribuer rapidement leur descendance dans de larges zones. Par exemple, si un parasite libère ses œufs au travers des selles de son hôte, il s'assure que sa descendance se développera dans un autre endroit. Pour un parasite, la nourriture est toujours proche et disponible car il se nourrit de l'hôte ou de ce que l'hôte se nourrit.

Parasitisme - Définition, types et exemples - Avantages d'être un parasite

Inconvénients de vivre comme parasite

Le style de vie parasitaire n'apporte pas seulement des avantages. Le fait de vivre à l'intérieur d'un corps fait que les congénères du parasites sont loin, aussi bien dans l'espace que dans le temps car de la même manière, ils vivront à l'intérieur d'autres hôtes. Ils doivent donc trouver des stratégies de reproduction sexuelle pour pouvoir ainsi combiner le matériel génétique.

En règle générale, les hôtes ne veulent pas être parasités, ils seront donc hostiles envers les parasites et ils essaieront de se débarrasser d'eux par tous les moyens, par exemple, par le biais de la toilette. L'hôte peut aussi être amené à mourir, rendant l'habitat d'une certaine manière, éphémère.

Exemples de parasitismes

Dans ce paragraphe de notre article Parasitisme - Définition, types et exemples nous allons vous présenter quelques-unes des relations parasitaires les plus connues et les plus courantes, beaucoup d'entre-elles, sont aussi zoonose.

  • La coccidiose est une maladie produite par un ensemble de parasites protistes appartenant à la sous-classe Coccidiasina. Les coccidioses sont des parasites obligatoires intracellulaires, ils ont donc besoin d'un hôte pour vivre, en plus ils doivent se trouver non seulement à l'intérieur de l'animal mais aussi à l'intérieur de ses cellules.
  • L'échinocose ou l'hydatidose est une autre maladie très grave produite par la relation qui se produit entre un parasite de classe Cestoda et un mammifère comme un animal de bétail, de compagnie ou l'être humains. Les cestodes sont des endoparasites du tube digestif comme les ténias. Par le biais du flux sanguin, leurs larves peuvent voyager vers d'autres organes comme le foie produisant ainsi des kystes hydatiques.
  • Les puces et les poux sont deux autres très bons exemples de parasitismes. Dans ce cas, les parasites vivent sur l'animal et non à l'intérieur de ce dernier.
Parasitisme - Définition, types et exemples - Exemples de parasitismes

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Parasitisme - Définition, types et exemples, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Bibliographie
  • Palacios, J. T., Chiaretta, A., & Lovera, H. (2006). El parasitismo: Una asociación interespecífica. Argentina: Universidad Nacional de Río Cuarto.
  • Posada, J. O. A. (2014). Descripción de los parásitos intestinales más comunes en caninos llevados a consulta a la Clínica Veterinaria Lasallista Hermano Octavio Martínez López. Journal of Agriculture and Animal Sciences, 2(1).
  • Taylor, M. A., & Catchpole, J. (1994). coccidiosis of domestic ruminants. Applied Parasitology, 35(2), 73-86.

Écrire un commentaire sur Parasitisme - Définition, types et exemples

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Parasitisme - Définition, types et exemples
1 sur 4
Parasitisme - Définition, types et exemples

Retour en haut