menu
Partager

Pyomètre chez le chien - Causes, symptômes et traitement

 
Par François N’konou, Redactor/traductor. Actualisé: 12 février 2024
Pyomètre chez le chien - Causes, symptômes et traitement

Voir les fiches de Chiens

Le pyomètre canin est une infection de l'utérus et qui peut survenir chez les chiennes de tout âge. Il est qualifié d'ouvert ou de fermé, en fonction de l'état du col de l'utérus, et peut être plus ou moins grave. Le principal problème en matière de diagnostic est que les symptômes qu'elle provoque sont souvent non spécifiques, c'est-à-dire qu'ils sont communs à différentes pathologies. Cela peut retarder le diagnostic et, par conséquent, le traitement.

Dans cet article de PlanèteAnimal, nous vous disons tout sur le pyomètre chez le chien, ses principaux symptômes, ses causes et son traitement.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Pyodermite chez le chat - Causes, symptômes et traitement

Qu'est-ce que le pyomètre chez le chien ?

Le pyomètre canin est une infection bactérienne localisée dans l'utérus, où s'accumulent du pus et d'autres sécrétions. Il s'agit donc d'une affection qui ne peut toucher que les chiennes, à condition qu'elles soient intactes et non stérilisées. Elle peut survenir chez des chiennes de tout âge, dès lors qu'elles ont eu au moins une chaleur, mais elle est plus fréquente après l'âge de cinq ans. Chez certaines chiennes, le pyomètre est bénin, mais chez d'autres, il est grave, très grave, voire mortel. Il est donc essentiel pour le diagnostic de consulter un vétérinaire dès que l'on soupçonne que notre chienne souffre d'un pyomètre.

Il existe deux types de pyomètre chez le chien :

  • Ouvert : du pus et d'autres matières provenant de l'utérus peuvent s'écouler. On observe alors un écoulement vaginal semblable à de la soupe de tomate, ce qui permet de supposer assez rapidement qu'il s'agit d'un pyomètre, et donc d'agir au plus vite.
  • Fermé : il s'agit du cas le plus grave, car le pus et les sécrétions sont accumulés et retenus à l'intérieur de l'utérus, qui s'élargit, et ne peuvent pas s'évacuer. Il peut y avoir des douleurs dans le bas-ventre. Le diagnostic est plus difficile à poser, car les symptômes ne sont pas spécifiques et ne comprennent pas de pertes vaginales. L'utérus peut se rompre et provoquer une péritonite, ce qui compromet gravement la vie de la chienne.

Causes du pyomètre chez le chien

Le pyomètre apparaît après l'œstrus, pendant la période dite diestrale. Une affection connue sous le nom d'hyperplasie kystique de l'endomètre peut survenir au cours de cette période. Elle consiste en une série de modifications de la couche interne de l'utérus, qui s'épaissit, se remplit de liquide et forme des vésicules. Elle est due à l'effet prolongé des niveaux élevés de l'hormone progestérone pendant les 8 à 10 semaines de l'œstrus. Ces changements créent un environnement idéal pour la croissance des bactéries. Celles-ci atteignent l'utérus lorsque le col se détend avec l'arrivée d'une nouvelle période d'œstrus ou œstrus réceptif. En conséquence, l'infection connue sous le nom de pyomètre se produit.

Symptômes du pyomètre chez le chien

Le principal problème de cette pathologie est la difficulté à l'identifier, car les symptômes initiaux sont souvent totalement aspécifiques. Cela conduit à les confondre avec d'autres maladies, voire à ce que les soignants les considèrent comme peu importants.

Les signes suivants font généralement partie du tableau clinique du pyomètre chez la chienne et apparaissent plusieurs semaines après l'œstrus :

  • Perte d'appétit.
  • Léthargie, dépression et apathie.
  • Taches vaginales purulentes en cas de pyomètre ouvert. Elles peuvent être confondues avec l'œstrus.
  • Polydipsie, c'est-à-dire une augmentation de la consommation d'eau.
  • Une polyurie, c'est-à-dire une augmentation de la quantité d'urine éliminée. La chienne peut uriner à l'intérieur si elle n'a pas suffisamment l'occasion de sortir.
  • Déshydratation.
  • Vomissements et diarrhée.
  • Fièvre, température normale ou inférieure à la normale.
  • Choc, si la chienne n'est pas traitée, l'évolution peut être très défavorable. Dans certains cas, l'utérus se rompt et son contenu se déverse dans la cavité abdominale, provoquant une péritonite. Une septicémie ou une infection généralisée du sang peut également se produire. Il est difficile de se remettre de ces situations.

Dans la vidéo suivante, nous expliquons comment savoir si votre chien est malade.

Comment soigner le pyomètre chez le chien ? - Le traitement

Le traitement le plus courant de cette pathologie est l'intervention chirurgicale. L'opération du pyomètre chez les chiennes est l'ovariohystérectomie, c'est-à-dire l'ablation de l'utérus et des ovaires. Cette chirurgie du pyomètre canin est donc similaire à la stérilisation qui est effectuée sur une base programmée chez de nombreuses chiennes. Nous disons similaire car, bien que les mêmes organes soient prélevés dans les deux cas, l'intervention est toujours compliquée lorsqu'il y a une infection en cours. D'abord à cause de l'état de la chienne. Elle n'est plus en bonne santé et il peut être nécessaire de la stabiliser, selon les symptômes qu'elle présente, avant même d'envisager de pouvoir l'opérer. En revanche, l'utérus est infecté, enflammé et contient plus de sang, ce qui complique l'extraction et fait courir un plus grand risque à la chienne.

Médicaments pour le pyomètre chez le chien

Une autre option qui n'est envisagée que dans les cas les plus bénins et à cou ouvert est l'administration d'antibiotiques pour le pyomètre chez le chien et de prostaglandine pour stimuler l'évacuation du pus. En plus de l'antibiothérapie, il peut également être nécessaire de drainer et de laver le matériel contenu dans l'utérus. Mais, comme on dit, ce n'est pas un traitement suffisant pour les infections les plus graves et ce n'est pas toujours suffisant pour résoudre l'infection. De plus, il faut tenir compte du fait que les chiennes récupérées sont plus à risque de souffrir à nouveau de pyomètre. Malheureusement, toutes les chiennes ne survivent pas à cette infection. Le traitement n'est pas toujours suffisant ou n'est pas administré à temps.

Rétablissement après une intervention chirurgicale pour un pyomètre canin

Le rétablissement après une intervention chirurgicale pour un pyomètre est relativement simple. Dès que l'état de la chienne est stabilisé, elle peut rentrer à la maison. Il faudra la surveiller pour qu'elle ne touche pas la plaie et ne fasse pas de mouvements brusques qui pourraient l'ouvrir. En fonction de l'état du chien, le vétérinaire prescrira des antibiotiques, des analgésiques et des anti-inflammatoires. En outre, il faut vérifier que l'incision cicatrise correctement. Tout signe de maladie doit être signalé au vétérinaire.

Existe-t-il un traitement naturel pour le pyomètre canin ?

Non, le pyomètre est une infection qui nécessite toujours l'intervention d'un vétérinaire, même dans les cas bénins. Comme il s'agit d'une infection bactérienne, elle nécessite au moins des antibiotiques, qui ne peuvent être choisis, prescrits et administrés que par un vétérinaire. Il n'existe donc pas de remède maison contre le pyomètre chez le chien.

Pyomètre chez le chien - Causes, symptômes et traitement - Comment soigner le pyomètre chez le chien ? - Le traitement

Prévention du pyomètre chez le chien

Comme nous l'avons expliqué, le pyomètre est une infection utérine qui ne nécessite qu'un seul utérus pour se déclencher. Par conséquent, la prévention de cette maladie grave, voire mortelle, passe par la castration ou l'ovariohystérectomie. L'ablation de l'utérus et des ovaires doit être effectuée avant le premier œstrus, vers l'âge de six mois, afin de prévenir des infections telles que celle décrite ici et d'autres problèmes tout aussi graves tels que le cancer du sein. En effet, à chaque chaleur, la probabilité de tumeurs mammaires, par exemple, augmente. Cette procédure permet également d'éviter les grossesses non désirées et les problèmes liés aux hormones, qui sont assez fréquents chez les chiennes entières.

Outre le pyomètre, la castration permet d'éviter l'apparition de tumeurs mammaires, comme nous l'avons vu plus haut, de tumeurs ovariennes ou de grossesses ou pseudo-grossesses psychiques. Il convient également de rappeler que les œstrogènes administrés comme contraceptifs sont associés à un risque accru de pyomètre, raison pour laquelle ils ne sont pas recommandés. En revanche, si notre chienne est en bonne santé et qu'elle présente des symptômes que nous ne savons pas à quoi attribuer, nous devons nous rendre chez le vétérinaire sans perdre de temps.

Après avoir lu cet article de PlanèteAnimal sur le Pyomètre chez le chien - Causes, symptômes et traitement, découvrez également :

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Pyomètre chez le chien - Causes, symptômes et traitement, nous vous recommandons de consulter la section Maladies bactériennes.

Bibliographie
  • Carlson y Giffin. 2002. Manual práctico de veterinaria canina. Madrid. Editorial el Drac.

Vidéos en lien avec Pyomètre chez le chien - Causes, symptômes et traitement

1 sur 2
Vidéos en lien avec Pyomètre chez le chien - Causes, symptômes et traitement

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Pyomètre chez le chien - Causes, symptômes et traitement
1 sur 2
Pyomètre chez le chien - Causes, symptômes et traitement

Retour en haut