menu
Partager

Requin-lézard

11 juin 2021
Requin-lézard

Dans les océans, nous trouvons de grands prédateurs tels que le requin-lézard (Chlamydoselachus anguineus), qui est l'une des deux espèces existantes de la famille des Chlamydoselachidae. Bien qu'il soit largement distribué dans les océans Atlantique et Pacifique, sa présence dans ces zones est très irrégulière.

Il est considéré comme un fossile vivant en raison de ses caractéristiques primitives qui n'ont pas changé au fil du temps. C'est une espèce peu visible et sa principale caractéristique est sa ressemblance avec un lézard, qui lui a donné son nom commun. Pour en savoir plus sur ce poisson cartilagineux, continuez à lire ce fichier que nous vous présentons sur PlanèteAnimal.

Origine
  • Afrique
  • Amerique
  • Asie
  • Europe
  • Oceanie
  • Australie
  • Chili
  • Espagne
  • Etats Unis
  • France
  • Guyane
  • Japon
  • Maroc
  • Norvège
  • Nouvelle Zélande
  • Pérou
  • Portugal
  • Royaume Uni
  • Surinam
  • Taïwan

Caractéristiques du requin-lézard

Ces requins vivent sur Terre depuis environ 80 millions d'années sans que ne se soient produits des changements évidents de leur anatomie, c'est pourquoi ils sont considérés comme des fossiles vivants. Cependant, ces caractéristiques anatomiques sont bénéfiques pour cette espèce, de sorte qu'elles lui ont permis de vivre si longtemps dans les océans.

L'une de ses principales caractéristiques est la présence d'un grand nombre de dents, possédant jusqu'à 300 structures dentaires, assez tranchantes et mortelles pour sa proie. Les dents se trouvent dans leurs fortes mâchoires articulées, leur favorisant la possibilité de dévorer de gros animaux.

Son corps long a des nageoires dans la région dorsale, pelvienne et anale, cette dernière est plus grande que la dorsale. En outre, il a également d'autres nageoires frangées au niveau des 6 paires de fentes branchiales. Sa couleur est brun foncé, il peut mesurer jusqu'à 3 mètres de long et a une apparence d'anguille ou de lézard.

Habitat du requin-lézard

Le requin-lézard est une espèce démersale ou benthopélagique, il habite donc les profondeurs de l'océan, bien que dans certains cas il ait également été signalé comme pélagique, c'est-à-dire dans les zones moins profondes, probablement pour rechercher des proies.

Les températures de son habitat sont variables, des eaux froides comme l'Arctique de Norvège ou des îles britanniques, aux eaux plus chaudes comme le Suriname, la Guyane et la Guyane française. Bien qu'il n'y ait pas de données précises sur l'évolution de sa population, l'un des endroits où il est le plus vu se trouve au Japon, où il a été observé à faible profondeur.

En raison du fait que la pêche en eaux profondes se soit considérablement répandue dans plusieurs des pays qui correspondent à l'aire de répartition de cette espèce, les scientifiques s'inquiètent de plus en plus quant à ses chances de survie.

Habitudes du requin-lézard

Le requin-lézard est une espèce qui n'est pas commune à observer, il y a donc peu de traces de son comportement. Bien qu'il puisse être présent à des profondeurs de 20 à 1 500 mètres, ils préfèrent généralement vivre entre 500 et 1 000 mètres de profondeur. Lorsqu'ils montent dans des zones moins profondes, ils le font la nuit.

Cette espèce de requin n'est pas dangereuse pour les humains, bien qu'elle puisse causer des blessures importantes aux mains des scientifiques lors de leur manipulation à des fins d'étude. Ce sont des animaux solitaires et lents dont l'espérance de vie est d'environ 25 ans. Cependant, comme il n'a pas été gardé en captivité à des fins de recherche, ces informations doivent encore être corroborées.

Alimentation du requin-lézard

Les requins-lézards sont de féroces chasseurs. Il est très difficile pour une proie de s'échapper lorsqu'elle est attrapée, car il lui saute agilement dessus, pliant son corps comme un serpent avant de capturer la victime. Dans de nombreux cas, ils avalent la proie entière et, lorsque ce n'est pas possible, ils la tiennent avec leur grand nombre de dents acérées, dont il est impossible de se détacher.

Ils se camouflent généralement assez bien grâce à leur couleur et chassent la nuit. Ce sont des animaux carnivores avec une alimentation variée, ils se nourrissent généralement de :

  • Poissons.
  • Poulpes
  • Calamar
  • D'autres requins.

Reproduction du requin-lézard

Le requin-lézard est une espèce vivipare et sa période de gestation est estimée entre 1 et 2 ans. Ils peuvent produire de 2 à 15 descendants à chaque gestation, et ceux-ci peuvent mesurer jusqu'à 60 cm de longueur. La fécondation est interne, donc les deux individus doivent s'unir pour que le mâle puisse introduire les spermatozoïdes qu'ils atteignent les oviductes de la femelle. Le processus se produit grâce à une manœuvre de leur corps, dans laquelle le mâle tient la femelle.

Le requin-lézard est probablement matrotrophique, c'est-à-dire que les embryons éclosent de l'œuf à l'intérieur de la mère et y restent pendant une longue période de temps, se nourrissant du jaune de leur propre œuf. Cette espèce n'est pas connue pour avoir des saisons fixes pour se reproduire.

Etat de conservation du requin-lézard

L'Union internationale pour la conservation de la nature a identifié le requin-lézard dans la catégorie la moins préoccupante. Cependant, les rapports indiquent que bien que ce ne soit pas une espèce particulièrement persécutée, la pêche au chalut dans les eaux profondes a augmenté, de sorte que les prises accidentelles de ce requin peuvent également augmenter. En fait, des accidents de ce type ont été mis en évidence et les individus capturés sont finalement utilisés pour produire de la farine de poisson.

Dans certains pays où vivent ces requins, il existe certaines restrictions sur le chalutage en haute mer, ce qui réduit le risque de capture accidentelle. Au Japon, cet animal peut être vu sur les marchés alimentaires et dans les aquariums, bien qu'il s'agisse d'une espèce qui ne devrait pas être gardée en captivité.

Le requin-lézard n'est pour le moment pas considéré comme en danger d'extinction, cependant, étant donné sa présence sporadique, il est difficile d'établir ses niveaux de population avec précision. Actuellement, dans l'Union européenne, il existe des mesures qui établissent une limite de capture nulle pour toutes les espèces de requins, une mesure qui profite à cette espèce. Dans les zones du sud et de l'est de l'Australie, les zones de pêche inférieures à 700 mètres de profondeur sont fermées, un aspect qui favorise de nombreuses espèces, y compris le requin en question.

Il est essentiel de surveiller en permanence les niveaux de pêche dans les océans au niveau mondial, car c'est l'une des causes qui affectent considérablement les populations d'animaux marins.

Photos de Requin-lézard

Articles en relation

Met en ligne la photo de ton Requin-lézard

Mets la photo de ton animal en ligne

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Quelle note donneriez-vous à cette fiche de race ?

Requin-lézard
Requin-lézard

Retour en haut