menu
Partager

Canidé - Définition, liste, alimentation, environnement et reproduction

 
Par Nick A. Romero H.. 10 novembre 2021
Canidé - Définition, liste, alimentation, environnement et reproduction

Les canidés appartiennent à la famille Canidae, qui compte sur une large variété d'espèces. Ces animaux ont des sens hautement développés et ils ont une longue histoire relationnelle avec les êtres humains, car c'est dans cette famille que se trouvent les principaux animaux de compagnie ; les chiens domestiques.

Dans cet article Canidé - Définition, liste, alimentation, environnement et reproduction de PlanèteAnimal, on a eu envie de vous parler des canidés pour que vous puissiez comprendre leur diversité et découvrir leurs caractéristiques, leur alimentation, leur habitat et leurs habitudes reproductives. C'est pourquoi, si vous avez des doutes à propos des canidés, il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter une bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Chondrichtyens - Caractéristiques, reproduction et liste

Classification des canidés

La famille Canidae est divisée en trois sous-familles : Hesperocyoninae, Borophaginae et Caninae. Néanmoins, les deux premières sont éteintes, de sorte que présentement il n'y a plus que la dernière, qui regroupe tous les canidés vivants.

Comme il est courant dans la taxonomie de certains groupes, il y a eu quelques divergences. La classification suivante est la plus largement acceptée pour les canidés :

  • Classe : Mammifères
  • Ordre : Carnivores
  • Sous-ordre : Caniformia
  • Famille : Canidae
  • Sous-famille : Caninae
  • Genres :
    • Atelocynus
    • Canis
    • Cerdocyon
    • Chrysocyon
    • Cuon
    • Lycalopex
    • Lycaon
    • Nyctereutes
    • Otocyon
    • Speothos
    • Urocyon
    • Vulpes

Entre tous les genres cités ci-dessus, on retrouve 35 espèces et une très large variété de sous-espèces, au sein desquelles il existe des relations controversées. Les canidés d'aujourd'hui diffèrent par leur physique, leurs préférences en matière d'habitat et leurs habitudes.

Évolution des canidés

Les relations évolutives des canidés ont été entachées de controverses et d'incertitudes, car, par exemple, certaines relations ne sont pas complètement claires. En revanche, dans le cas des loups et des canidés d'Amérique du Sud, on peut douter qu'ils constituent un groupe monophylétique, c'est-à-dire qu'ils aient tous évolué à partir d'un groupe commun. De plus, l'aspect phylogénétique de certaines espèces n'a pas été découvert.

Les canidés se répartissent aujourd'hui sur tous les continents à l'exception de l'Antarctique, mais les archives fossiles indiquent que les premiers membres de la famille des canidés sont apparus à l'Éocène en Amérique du Nord et qu'ils y sont restés jusqu'à la fin du Miocène, époque à laquelle ils ont migré au travers du détroit de Béring vers l'Europe et l'Asie. Ensuite, dans l'Ancien Monde, les canidés ont divergé et ont créé une grande variété d'espèces grâce à l'acquisition, par exemple, d'habitudes différentes. La radiation évolutive de ces animaux s'est aussi produite dans les Amériques. On estime qu'en général, l'histoire évolutive des canidés a connu trois radiations majeures, deux dans le nord du Nouveau Monde et une en Eurasie.

Caractéristiques des canidés

Comme nous l'avons dit précédemment, les variétés des espèces ont différentes caractéristiques, néanmoins, il existe certaines caractéristiques partagées par l'ensemble des canidés :

  • Leurs adaptations leur ont permis d'être plus résistant que rapide.
  • Ils ont un sens de l'odorat et de l'ouïe hautement développés, alors que leur vue est plus mauvaise.
  • Anatomiquement, ils sont caractérisés par leur poitrine profonde et leur long museau.
  • De manière générale, ils ont des pattes plutôt longues.
  • Ils ont généralement 5 doigts sur les pattes avants et 4 sur les pattes arrières. Il y a toutefois certaines exceptions.
  • Ce sont des animaux digitigrades, c'est-à-dire qu'ils marchent sur leurs orteils et ne supportent pas l'articulation du talon.
  • A différence des félins, les griffes des chiens ne se rétractent pas.
  • L'os pénien, ou baculum, des mâles est bien développé.
  • La région faciale du crâne est allongée.
  • Ils ont entre 38 et 42 dents. Les canines sont grandes mais non spécialisées, les molaires sont utilisées pour le broyage et les carnassières sont très puissantes.
  • Ils ont généralement de la fourrure sur le corps entier.
  • La taille et le poids varient également en fonction des espèces.
  • Les habitudes grégaires varient d'un groupe à l'autre.
Canidé - Définition, liste, alimentation, environnement et reproduction - Caractéristiques des canidés

Liste de canidés

Ces animaux forment un large groupe composé de plusieurs genres, dans lesquels se distinguent différents types de canidés :

Genre Atelocynus

La seule espèce de ce genre est le chien des buissons aux oreilles courtes (Atelocynus microtis), une espèce qui a été classée dans plusieurs genres, mais elle a finalement été identifiée indépendamment. Elle a une grosse tête et des pattes plutôt courtes avec une membrane interdigitale. Sa robe présente plusieurs colorations sombres avec différents schémas entre individus. Il est natif de certains pays d'Amérique du Sud.

Genre Canis

Ce genre est très varié et c'est peut-être l'un des plus connus parce que c'est celui qui regroupe les canidés les plus connus comme : les loups, les chiens, les coyotes, les chacals et les dingos. Ils sont généralement d'une taille moyenne à grande, mais il y a certaines exceptions, surtout dans le groupe des chiens domestiques. Ils ont des dents puissants et bien développées, des oreilles et des queues courtes en relation à la taille du corps. La couleur de leur fourrure varie d'un groupe à l'autre.

Découvrez plus de races de loups !

Genre Cerdocyon

Ce genre inclut à un type de canidé connu comme renard des sables (Cerdocyon thous), qui est une espèce native d'Amérique du Sud. Son apparence est similaire à celle des renards, qui comprend une combinaison de couleurs telles que le gris, le rougeâtre, le noir et le blanc. C'est un animal de taille petite à moyenne.

Genre Chrysocyon

Le loup à crinière (Chrysocyon brachyurus) est la seule espèce de ce genre. Il est originaire d'Amérique du Sud et, avec une longueur pouvant atteindre 1,3 mètre et une hauteur de près d'un mètre, il est considéré comme le plus grand de toute la région. Sa longue fourrure est de couleur rouge-doré.

Genre Cuon

Connu sous le nom de Dhole (Cuon alpinus), il est originaire de plusieurs pays de la région et constitue la seule espèce du genre. Il se caractérise par une taille moyenne pouvant atteindre environ 45 cm de longueur et 50 cm de hauteur. Son museau est exceptionnellement épais et la couleur de sa fourrure varie selon la région qu'il habite, allant du rouge rouille au gris brunâtre ou au rouge uniforme.

Genre Lycalopex

Ce genre correspond à certains animaux connus sous le nom de renards, bien qu'ils ne soient pas les seuls à qui l'on attribue ce nom commun. Ce genre regroupe six espèces et toutes sont endémiques à l'Amérique du Sud :

  • Renard de Magellan (Lycalopex culpaeus)
  • Renard de Darwin (Lycalopex fulvipes)
  • Renard gris d'Argentine (Lycalopex griseus)
  • Renard d'Aszara (Lycaolepx gymnocercus)
  • Renard du désert austral (Lycaolepx sechurae)
  • Renard chenu (Lycalopex vetulus)

La couleur du pelage, le poids et la taille varient selon l'espèce. Ces renards peuvent être gris avec du noir ou du jaune, rougeâtres ou gris brunâtre, et leur poids varie de 1,8 à 14 kg.

Genre Lycaon

Ce genre ne regroupe d'un seul type de canidé, le Lycaon (Lycaon pictus). Son nom scientifique signifie "loup peint ou orné", une référence à son pelage qui présente une coloration noire, brune, rougeâtre et blanche. Saviez-vous que le motif qui orne le pelage d'un Lycaon est unique chez chaque individu ? Il mesure un peu plus d'un mètre de long et pèse entre 18 et 36 kg.

Genre Nyctereutes

Le chien viverrin (Nyctereutes procyonoides) est un autre type de canidé et le seul de ce genre. Originaire d'Asie, c'est un animal particulier dont les caractéristiques le font ressembler à un petit renard ou à un raton laveur. Il a un corps de couleur brun jaune dans certains cas, avec des combinaisons de noir et de blanc sur la face. Il mesure jusqu'à 68 cm de long et pèse entre 4 et 10 kg.

Genre Otocyon

Le Renard à oreilles de chauve-souris (Otocyon megalotis) est un canidé originaire de certaines régions d'Afrique et la seule espèce du genre. Sa particularité réside dans ses énormes oreilles, qui mesurent plus de 10 cm, qui sont décollées et qui sont à l'origine de son nom. Une autre particularité est sa dentition, puisqu'il possède un plus grand nombre de dents que les autres mammifères. Sa coloration est brun jaunâtre, combinée dans certaines zones à des tons clairs et noirs.

Genre Speothos

Communément appelé chien des buissons (Speothos venaticus), cette espèce est originaire du Panama à l'Argentine. Il est le seul du genre et c'est un petit animal qui mesure jusqu'à 75 cm de long pour un poids maximum de 7 kg. Cet animal a un pelage est brun qui s'assombrit vers la queue et les pattes, tandis qu'un cercle de poils clairs ou blancs se forme près de la gorge.

Genre Urocyon

Au sein de ce genre de canidés se trouvent deux espèces, connues sous le nom de renard gris (Urocyon cinereoargenteus) et de Renard gris insulaire (Urocyon littoralis). La première vit du Canada au Venezuela, tandis que la seconde est endémique aux Etats-Unis. Le renard gris pèse de 2 à 9 kg et se caractérise par une combinaison de couleurs blanche, noire, rouge et grise. Le renard gris insulaire est assez petit et il ne pèse qu'autour de 2 kg. Il est de couleur gris-blanc avec des taches de couleur feu ou jaune et blanc.

Genre Vulpes

C'est dans ce genre qu'on retrouve les animaux qu'on appelle les "vrais renards" et qui comprend 12 espèces différentes :

  • Renard du Bengale (V. bengalensis)
  • Renard de Blanford (V. cana)
  • Renard du Cap (V. chama)
  • Renard corsac (V. corsac)
  • Renard du Tibet (V. ferrilata)
  • Renard polaire (V. lagopus)
  • Renard nain (V. macrotis)
  • Renard pâle (V. pallida)
  • Renard famélique (V. rueppellii)
  • Renard véloce (V. velox)
  • Renard roux (V. vulpes)
  • Fennec (V. zerda)

Leur taille varie entre 5 et 11 kg. Ils se caractérisent par de longues queues et une fourrure abondante. Ils ont un motif triangulaire noir entre les yeux et la truffe, et le bout de la queue est d'une couleur différente du reste du corps. Leur habitat varie selon l'espèce.

Découvrez-en plus sur les différents types de renards !

Canidé - Définition, liste, alimentation, environnement et reproduction - Liste de canidés

Où vivent les canidés ?

Comme nous l'avons prouvé jusqu'à maintenant, les canidés sont un groupe très large qui, bien qu'ils partagent certaines caractéristiques, sont extrêmement différents les uns des autres. En ce sens, l'habitat est une de ces différences, car ces mammifères peuvent vivre dans différents types d'écosystèmes, comme les jungles, savanes et zones arides et arctiques.

Ainsi, pour exemple, le chien des buissons aux oreilles courtes vit dans la jungle amazonienne ; les loups, selon l'espèce, vivent dans les régions arides, les forêts, les prairies et l'Arctique ; les coyotes habitent les déserts, les prairies, les pentes des montagnes et les forêts ; les renards sont des canidés qui vivent dans une grande variété d'habitats, du désert à l'Arctique.

Que mangent les canidés - Alimentation

Les canidés appartiennent à l'ordre des carnivores, en effet, ils dépendent de ce type d'alimentation pour se nourrir correctement et survivre. Cependant, beaucoup d'entre eux ne sont pas des carnivores stricts, car ils peuvent aussi être omnivores, mais la viande est et restera toujours leur principale source d'alimentation. D'autre part, beaucoup sont aussi des charognards, surtout lorsque les proies se font rares.

Les canidés sont des chasseurs et, dans certains cas, les principaux prédateurs de leur habitat. Ils comptent généralement les uns sur les autres pour chasser, et ont donc tendance à mener cette activité avec le groupe ou le troupeau qu'ils forment.

Reproduction des canidés

Tous les canidés ont une reproduction sexuelle et sont des mammifères placentaires. Les techniques reproductives des canidés varient selon le groupe. Toutefois, il est possible de mentionner quelques caractéristiques communes qui les séparent et différencient des autres mammifères. De manière générale, ils sont très territoriaux et ils le sont surtout quand ils ont des petits. Ils sont généralement monogames et certains restent avec le même partenaire jusqu'à ce qu'un de deux meurt.

Dans certains cas, la possibilité de se reproduire est un privilège pour le couple alpha qui fonde le troupeau. D'autre part, ils ont tendance à creuser des tanières ou à utiliser une tanière abandonnée pour que la femelle puisse avoir ses petits. Une fois nés, ils s'occupent pendant plus d'un an des petits, qui sont généralement nombreux et totalement dépendants des parents et même du groupe familial qui les aide à s'occuper et à se nourrir. Les femelles n'ont généralement qu'une seule chaleur pendant la période de reproduction et la gestation chez les petites espèces est d'environ 50 jours, tandis que chez les espèces plus grandes, elle est de 60 jours ou un peu plus.

Exemples d'habitudes reproductives des canidés

Pour comprendre un peu mieux les caractéristiques de reproduction mentionnées ci-dessus, examinons quelques exemples :

  • Les loups, par exemple, sont monogames et seul le couple alpha se reproduit ; le reste de la meute peut le faire s'il se retire de la meute et fonde son propre groupe.
  • Le chacal doré (Canis aureus) présente une caractéristique intéressante dans sa dynamique de reproduction, à savoir que, en plus d'être strictement monogame, il existe un ou deux membres auxiliaires qui, bien que sexuellement matures, ne se reproduisent pas, mais restent avec les parents pour les aider à s'occuper de la nouvelle portée.
  • Enfin, nous pouvons mentionner que dans le groupe des vrais renards, nous trouvons des espèces qui ont plus d'un partenaire.
Canidé - Définition, liste, alimentation, environnement et reproduction - Reproduction des canidés

État de conservation des canidés

Selon l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature, de nombreuses espèces de canidés sont en état de risque. Les menaces qui pèsent sur eux sont la chasse directe et la perte de leur habitat. Plusieurs groupes ont été considérés comme dangereux et nuisibles pour les animaux domestiques, mais cela vient directement du fait de la diminution des proies naturelles, par exemple, dans le cas des loups, qui se voient obligés d'attaquer le bétail à cause du manque de leurs proies.

Voyons quelques états de conservation de certains canidés :

  • Renard roux (V. vulpes) : quasi menacé.
  • Loup d'Abyssinie (Canis simensis) : en danger.
  • Loup rouge (Canis rufus) : en danger critique d'extinction.
  • Dhole (Cuon alpinus) : en danger.
  • Renard de Darwin (Lycalopex fulvipes) : en voie de disparition.
  • Lycaon (Lycaon pictus) : en voie de disparition.
  • Renard gris insulaire (Urocyon littoralis) : quasi menacé.
  • Chien des buissons (Speothos venaticus) : quasi menacé.
  • Loup à crinière (Chrysocyon brachyurus) : quasi menacé.
  • Chien des buissons aux oreilles courtes (Atelocynus microtis) : quasi menacé.

Aidez à protéger les animaux en voie de disparition !

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Canidé - Définition, liste, alimentation, environnement et reproduction, nous vous recommandons de consulter la section Curiosités du monde animal.

Références
  1. Don E. Wilson & DeeAnn M. Reeder (editores). (2005). Mammal Species of the World. A Taxonomic and Geographic Reference (3.a ed.). Disponible sur : http://www.departments.bucknell.edu/biology/resources/msw3/browse.asp?id=14000691
  2. Fuentes, J. y Muñoz, J. (2012). Filogenia de los cánidos actuales (Carnívora: Canidae) mediante análisis de congruencia de caracteres bajo parsimonia. Revista Actualidades Biológicas. Disponible sur : http://www.scielo.org.co/scielo.php?pid=S0304-35842012000100007&script=sci_arttext
  3. Garrido, G. y Arribas, A. (2008). Generalidades sobre los carnívoros del Villafranquiense superior en relación con el registro fósil de Fonelas P-1. Disponible sur : https://web.archive.org/web/20130927194322/http://www.igme.es/internet/museo/investigacion/paleontologia/Fonelas/ficheros%20pdf/6%20Fonelas%20P-1%20Generalidades%20carnivoros%20Villafranquiense.pdf
Bibliographie
  • Fahey, B. y P. Myers 2000. Canidae. Animal Diversity Web. Disponible sur : https://animaldiversity.org/accounts/Canidae/
  • Leite-Pitman, M.R.P. & Williams, R.S.R. (2011). Atelocynus microtis. The IUCN Red List of Threatened Species 2011: e.T6924A12814890. https://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.2011-2.RLTS.T6924A12814890.en
  • UICN (2021). Lista Roja de Especies Amenazadas de la UICN. Disponible sur : https://www.iucnredlist.org.

Photos de Canidé - Définition, liste, alimentation, environnement et reproduction

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Canidé - Définition, liste, alimentation, environnement et reproduction
1 sur 12
Canidé - Définition, liste, alimentation, environnement et reproduction

Retour en haut