Partager

Hémobartonellose du chat ou mycoplasmose - Symptômes et traitement

 
Par Antoine Decrouy. 21 août 2020
Hémobartonellose du chat ou mycoplasmose - Symptômes et traitement

Voir les fiches de Chats

L'hémobartonellose du chat, connue aussi comme mycoplasmose ou anémie infectieuse féline est une maladie causée par la bactérie parasitaire Mycoplasma haemofelis qui passe généralement inaperçue chez les individus qui en souffrent, toutefois, dans les cas les plus graves se manifeste comme une anémie grave chez les chats, qui peut finir par causer la mort de l'individu.

Dans cet article Hémobartonellose du chat ou mycoplasmose - Symptômes et traitement de PlanèteAnimal nous allons prendre le temps de tout vous dire à propos de l'hémobartonellose du chat, ses symptômes les plus connus et le traitement recommandé. Toutefois, si vous suspectez que votre chat souffre d'une anémie infectieuse féline, il sera fondamental que vous alliez chez le vétérinaire afin qu'il puisse réaliser un diagnostic différentiel.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Parasite du chat - symptômes, traitement et contagion

Hémobartonellose du chat

La mycoplasmose du chat (Mycoplasma felis), aussi connue comme anémie infectieuse féline, est une maladie qui peut se transmettre au travers de la piqûre d'ectoparasites infectés, c'est-à-dire qu'il s'agit des parasites qui se trouvent sur la peau des animaux. Les vecteurs les plus courants sont les puces et les tiques, c'est pourquoi il est si important que vous déparasitiez correctement votre félin.

Toutefois, elle peut également apparaître à cause d'une transmission iatrogène, comme une conséquence à la suite d'un acte médical, plus concrètement, au travers de la transfusion de sang contaminé.

Hémobartonellose du chat ou mycoplasmose - Symptômes et traitement - Hémobartonellose du chat

Causes de l'hémobartonellose du chat

Une fois qu'il entre dans le flux sanguin au travers de la piqûre de puces et de tiques infectées, le Mycoplasma haemofelis s'adhère partiellement à la superficie des globules rouges causant son hémolyse, c'est-à-dire, les détruisant et provoquant ainsi l'apparition de l'anémie chez le chat.

Des études affirment qu'ont été identifiés deux sous-espèces différentes d'Haemobartonella felis : une forme grande relativement pathogène et plus dangereuse, qui cause une anémie sévère, et une autre plus petite et moins virulente.

Il convient de surligner le fait que, même en ayant été au contact de la bactérie, il existe des animaux qui ne développent la maladie et qui sont asymptomatiques : ils n'ont pas de symptômes. Dans ce cas, nous parlons d'animaux porteurs qui ne manifestent pas la maladie mais qui peuvent la transmettre.

Cette pathologie peut aussi être latente et ne se manifester que quand le chat est plus faible, stressé ou immunodéprimé, par exemple chez des animaux qui souffrent du virus d'immunodéficience féline ou la péritonite infectieuse féline, car cette bactérie profite de la faiblesse de l'animal pour se reproduire.

Transmission de l'hémobartonellose du chat

La transmission de l'hémobartonellose du chat se produit par contact au ou travers de la salive. Toutefois, les interactions qui impliquent une agression, comme les bagarres, les morsures ou les coups de griffes peuvent finalement causer la transmission, car dans ces cas les animaux peuvent être exposés au sang d'un animal infecté. N'importe quel félin peut souffrir de cette pathologie, peu importe son âge, sa race ou son sexe.

Selon plusieurs études, les mâles semblent être plus prédisposés à en souffrir que les femelles, ceci est principalement dû aux bagarres de rue, spécialement au printemps et en été, quand le nombre de puces et de tiques est plus important, augmentant ainsi le risque d'infestation.

Hémobartonellose du chat ou mycoplasmose - Symptômes et traitement - Transmission de l'hémobartonellose du chat

Symptômes de l'hémobartonellose du chat

Alors que certains chats montrent des signes cliniques évidentes, d'autres non, car le tout dépend de la pathogénie de l'agent, de sa capacité de provoquer la maladie, de l'état de santé de l'animal et de la quantité d'agent inoculé durant les bagarres ou la piqûre.

Ainsi, l'infection peut être asymptomatique, comme une anémie légère, ou peuvent apparaître des symptômes cliniques évidents. A continuation nous vous présentons une liste des symptômes de l'hémobartonellose du chat:

  • Anémie
  • Dépression
  • Faiblesse généralisée
  • Élargissement de la rate
  • Anorexie
  • Perte de poids
  • Déshydratation
  • Muqueuses blanches
  • Muqueuses jaunes
  • Fièvre

Diagnostic de l'hémobartonellose du chat

Pour identifier le parasite, le vétérinaire fera les suivants tests :

  • Frottis sanguin
  • Réaction de polymérisation en chaîne (PCR)

Toutefois, il peut arriver que la technique de PCR moléculaire ne soit pas disponible dans notre pays ou notre clinique et que le frottis sanguin ne fonctionne pas, ce qui rend la présence du Mycoplasma chez le chat difficile à reconnaître. De même, les spécimens dont le test PCR est positif peuvent être porteurs de la maladie mais ne pas la manifester activement, auquel cas il ne sera pas nécessaire de les traiter.

Le vétérinaire peut également suggérer une hémogramme ou une numération globulaire complète (CBC) pour visualiser en détail l'état général de l'animal et ainsi aider à établir un diagnostic définitif.

Le diagnostic différentiel de cette pathologie est généralement très compliqué, raison pour laquelle il faut prendre en compte tous les aspects possibles, y compris l'historique clinique, les symptômes cliniques, les différents tests et les examens complets. En outre, cette maladie ne doit pas être juste envisagée pour les chats anémiques, mais pour tous les chats ayant des antécédents récurrents d'infestation parasitaire.

Hémobartonellose du chat ou mycoplasmose - Symptômes et traitement - Diagnostic de l'hémobartonellose du chat

Traitement de l'hémobartonellose du chat

De manière générale, le traitement indiqué face à l'hémobartonellose du chat consiste en l'administration d'antibiotiques chez le chat, de corticoïdes, une fluidothérapie et, dans certains cas, une transfusion. N'oubliez pas que le traitement doit toujours être prescrit par un vétérinaire qui ajustera la dose selon le poids, les besoins du chat, son histoire clinique et les résultats des tests.

Un traitement adéquat et personnalité, ainsi qu'un traitement de support, sont fondamentaux pour s'assurer du succès du traitement ainsi que la qualité de vie de votre félin. De plus, un diagnostic rapide est essentiel afin d'espérer avoir un traitement qui marche bien.

L'hémobartonellose du chat est curable ?

L'anémie infectieuse féline est curable, en plus, un animal soigné ne présentera plus aucun symptôme de cette maladie. Toutefois, les chats qui ont battu cette pathologie se convertissent en porteurs asymptomatiques pour une durée indéfinie.

Prévention de l'hémobartonellose du chat

La principale mesure de protection contre cette maladie est d'éviter la présence d'ectoparasites au travers du déparasitage du chat. Bien que, en raison des fortes chaleurs, le printemps et l'été sont les époques les plus à risques, cette routine doit être suivie durant toute l'année. n outre, nous devons respecter le calendrier de vaccination du chat pour éviter que certaines maladies à médiation immunitaire ne déclenchent des mycoplasmes.

La castration du chat est également conseillée, car elle favorise la réduction des comportements en lien avec l'agressivité et le marquage.

Hémobartonellose du chat ou mycoplasmose - Symptômes et traitement - Prévention de l'hémobartonellose du chat

Cet article est purement informatif, sur PlanèteAnimal nous n'avons pas les compétences pour prescrire des traitements vétérinaires ni réaliser aucun diagnostic. Nous vous invitons à amener votre animal chez le vétérinaire s'il présente les symptômes d'une fébrilité ou d'une maladie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Hémobartonellose du chat ou mycoplasmose - Symptômes et traitement, nous vous recommandons de consulter la section Maladies parasitaires.

Bibliographie
  • Coelho, P. C. M. S. Angrimani, D. S. R. Marques, E. S. (2011) Micoplasmose Em Felinos Doméstico: Revisão De Literatura. Revista científica eletrônica de medicina veterinária – ISSN: 1679-7353, 16, p.1-1
  • Kewish, K. E. Appleyard, G.D. Myers, S.L. Kidney, B.A.. Jackson, M.L. (2004) Mycoplasma haemofelis and Mycoplasma haemominutum detection by polymerase chain reaction in cats From Saskatchewan and Alberta. Can Vet J 45(9), p.749–75
  • Martinez, M.S. Charas dos Santos, I.F. Kolber, M. (2016) Análise Hematológica Em Gatos Domésticos (Felis Silvestris Catus) Diagnosticados Com Micoplasmose Em Osasco, São Paulo – Brasil. Revista Lusófona de Ciência e Medicina Veterinária. 8, p.1-9
  • Walker Vergara, R. Morera Galleguillos, F., Gómez Jaramillo, M. Pereira Almosny, NR. Arauna Martínez, P. Grob Behne, P. Acosta-Jamett, G. Müller, A. (2016) Prevalence, Risk Factor Analysis, And Hematological Findings Of Hemoplasma Infection In Domestic Cats From Valdivia, Southern Chile. Comp Immunol Microbiol Infect Dis. 46:20-6

Écrire un commentaire sur Hémobartonellose du chat ou mycoplasmose - Symptômes et traitement

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Hémobartonellose du chat ou mycoplasmose - Symptômes et traitement
1 sur 5
Hémobartonellose du chat ou mycoplasmose - Symptômes et traitement

Retour en haut