menu
Partager

Un chat peut-il vivre dehors toute l'année ?

 
Par Giuseppe Antonio Terlizzi, Vétérinaire. 26 avril 2021
Un chat peut-il vivre dehors toute l'année ?

Voir les fiches de Chats

Les chats sont des animaux résistants qui savent réguler leur température corporelle. Ainsi, ils savent s'adapter en cas de chaleur extrême ou lorsqu'il fait froid, en hiver. Si le printemps est synonyme de belle saison et de retour des beaux jours, c'est aussi une saison trompeuse ! Ne dit-on pas "en avril ne te découvre pas d'un fil ?". En effet, les dictons n'existent pas par hasard ; un beau jour ne signifie pas que des températures plus clémentes sont dorénavant la norme, et il vaut mieux ne pas baisser sa garde au printemps au risque d'attraper un rhume !

Il en va de même pour les chats, vous vous demandez peut-être s'il est désormais sûr pour un chat de dormir à l'extérieur et de vivre principalement dehors. Les chats vivent-ils les saisons, et notamment l'hiver, de la même manière que nous ? Peut-on laisser un chat dormir dehors ? Un chat peut-il vivre dehors toute l'année ? Dans ce nouvel article de PlanèteAnimal nous répondons à ces questions en détail. Restez avec nous jusqu'à la fin !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Les soins de base de l'âne

Les origines du chat et leur résistance au froid

Avant de nous aventurer dans le monde fascinant de la température d'un chat, la thermorégulation du chatet de sa résistance au climat hivernal, essayons de comprendre un peu les origines du plus aimé des félins domestiques. Pour évaluer l'origine des animaux domestiques, on part généralement du moment de leur domestication par l'homme : c'est le moment qui marque le début de la coévolution entre ces deux espèces totalement différentes mais qui, au fil des siècles, ont trouvé des points de rencontre pour une coexistence agréable. Dans l'imaginaire commun, lorsque l'on pense aux premières preuves du début de la cohabitation entre l'homme et le chat, les premières pensées évoquées sont peuplées de pyramides, de sarcophages et de divinités anthropomorphes.

En 3000 avant J.-C., en Égypte, le chat était vénéré comme une divinité et ses représentations nous font comprendre la richesse de son existence à cette époque. Ce qui nous intéresse, ce n'est pas tant le statut noble du chat dans le passé (statut que le chat, avouons-le, a conservé jusqu’à nous jours) que son origine génétique qui a des répercussions sur sa résistance aux basses températures. L'ancêtre de notre chat domestique est représenté par felis lybica (chat sauvage d'Afrique du Nord) qui, au fil du temps, a enrichi son patrimoine génétique en s'accouplant avec d'autres espèces de félins, comme felis chaus (chat de la jungle) ou le chat sauvage européen (felis sylvestris). Les différences anatomiques entre ces spécimens ne sont pas significatives mais elles le sont certainement en ce qui concerne leur origine, leur diffusion et leur adaptation géographique. Dans le domaine de l'évolution génétique, nous avons l'habitude d'entendre parler de deux facteurs qui, en interagissant l'un avec l'autre, influencent la consolidation de nouveaux caractères et adaptations chez les espèces : le génotype et le phénotype. Dans le premier cas, nous parlons du patrimoine génétique qui, hérité des parents et catalysé par le sujet unique, donne lieu à l'apparence physique extérieure : le phénotype.

Il existe cependant une autre variable qui influence la lente évolution des êtres vivants et qui peut déterminer leur consécration taxonomique ou même leur extinction : le paratype. Ce facteur est attribuable à toutes les variables environnementales qui peuvent potentiellement interagir et influencer la vie de tout être vivant. Connaissez-vous l'exemple des girafes ? Il fut un temps où les girafes avaient le cou court et se nourrissaient des feuilles de petits arbustes d'un peu plus d'un mètre de haut. Un changement soudain de l'environnement a déterminé le développement anormal de ces plantes qui se sont trouvées, hélas, hors de portée de ce mammifère africain. Certains spécimens sont morts tandis que d'autres se sont adaptés en faisant un effort pour atteindre au moins les feuilles les plus basses : de cette façon (au fil des décennies) l'effort d'extension a conduit à l'allongement du cou des girafes, faisant d'elles les animaux que nous connaissons tous et toutes aujourd'hui.

Cet exemple explique comment l'environnement influence l'apparence et la fonctionnalité du corps des êtres vivants. Pour en revenir au chat, évaluons l'évolution du pelage de ce félin au fil des siècles suite aux traversées décrites ci-dessus et à l'adaptation aux différents microclimats du monde. La température du chat a évolué au fil des siècles, jusqu’à atteindre une technique raffinée de thermorégulation, les chats devenant ainsi capables de s'adapter à différentes températures : ils sont devenus des organismes homéothermes.

Un chat peut-il vivre dehors toute l'année ? - Les origines du chat et leur résistance au froid

Les chats souffrent-ils du froid ?

L'homéothermie est définie comme un sujet capable de maintenir une température stable lorsque les conditions climatiques extérieures varient. Plus précisément, nous parlons d'un contrôle thermique dicté en grande partie par le système nerveux adapté au métabolisme de base nécessaire. Ce dernier est le premier processus qui aboutit à la production de chaleur endogène au détriment de la consommation d'énergie. Il est important de souligner que cette capacité de régulation devient effective après les trois premières semaines de vie, pas avant, lorsque le chat commencera à stabiliser sa température à environ 39 °C. Si vous avez un chat à la maison, vous aurez remarqué qu'en hiver, votre chat n'aime pas particulièrement sortir, mais préfère rester au chaud à la maison. Bien sûr, ce tempérament ne reflète pas toujours la physiologie : notre félin domestique est parfaitement capable de se protéger du froid.

Un chat utilise d’abord son pelage comme barrière contre le froid (une caractéristique que le chat sphynx, lui, ne peut pas mettre en pratique). En effet, le poil du chat protège le corps de l'animal par ses capacités thermo-isolantes. Les chats mettent en place différentes méthodes pour contrer le froid en modifiant, adaptant et modulant à volonté le poil et la peau : ils font varier le pouvoir isolant de leur pelage de façon instantanée, en relevant ou abaissant le poil (horripilation ou piloérection). Cela amène les muscles érecteurs contenus dans le follicule à soulever les poils du pelage en les contractant et en emprisonnant une couche d'air chauffée par le corps, ce qui constitue une excellente isolation thermique. En résumé, un chat en bonne santé, bien nourri et peu habitué à l'environnement extérieur peut facilement vivre dans un régime semi-extensif (un peu à la maison et un peu dehors). Certes, notre chat préfère sûrement la chaleur de notre foyer, mais cela ne signifie pas qu’il ne puisse pas résister aux températures extérieures.

Bien sûr, certaines précautions s'imposent : nous pouvons construire niche pour chat extérieur en hiver ou préparer un abri contre les conditions météorologiques directes telles que le vent, la pluie ou la neige. Il est nécessaire de préciser que oui, les chats souffrent du froid, mais cela ne signifie pas qu'ils ne peuvent pas le combattre. Nous oublions parfois les origines et les capacités de nos animaux en humanisant à l'extrême leurs habitudes. Les vénérer comme les anciens Égyptiens, en élevant leur figure à la toute-puissance divine est peut-être exagéré, nous devons les traiter pour ce qu'ils sont : des carnivores domestiques qui, dans la nature, survivraient en chassant et en trouvant des refuges adaptés dans le dédale des forêts avec une ténacité et élégance que seuls les félins possèdent.

Peut-on laisser un chat dormir dehors ?

La réponse à cette question est ambivalente, car cela dépend non seulement de la température et du climat dans votre région, mais aussi de vos conditions. Si vous vivez dans une région où l'hiver est plutôt doux et que vous avez un jardin, vous pouvez parfaitement laisser votre chat dormir dehors, il convient alors d'instaurer une routine et d'installer une niche pour chat à l'extérieur pour qu'il puisse y dormir et identifie cette cabane comme sa chambre à coucher.

En outre, fiez-vous à votre intuition et observez le comportement et le langage corporel de votre chat pour reconnaître les symptômes d'un chat qui a froid ou, dans le cas contraire, d'un chat qui souffre d'un coup de chaleur. Il est important dans ces cas de savoir comment agir et de le faire rapidement. En cas de doute, nous vous recommandons toujours d'appeler votre vétérinaire ou de vous rendre directement dans votre clinique vétérinaire.

Pour en savoir plus sur le sujet, nous vous recommandons de consulter les articles suivants : Comment rafraichir un chat - 10 conseils efficaces et Comment les chats transpirent-ils ?

Un chat peut-il vivre dehors toute l'année ?

Comme nous l'avons déjà mentionné, un chat peut vivre dehors toute l'année, cependant, il s'agit généralement de chats errants et de chats à moitié sauvages qui sont habitués aux rudes conditions extérieures. En outre, un chat qui vit à l'extérieur toute l'année est très souvent un chat à l'espérance de vie plus courte, car il n'a personne pour se soucier de sa santé, l'emmener chez le vétérinaire et le faire vacciner.

Comment habituer un chat à sortir dehors ? Si vous avez un grand jardin et que vous souhaitez habituer votre chat à sortir dehors, vous pouvez l'encourager en cachant des récompenses dans votre jardin pour que le chat les sente et les cherche. Ce peut être une très bonne activité de distraction, même si les chats sont des explorateurs innés et aiment découvrir leurs alentours sans avoir besoin d'encouragements. Comme dit plus haut, si vous souhaitez que votre chat dorme dehors et que vous craignez qu'il n'ait froid en hiver vous pouvez lui construire une niche, mais comment faire une cabane pour chat l'hiver ? Sur PlanèteAnimal nous vous expliquons comment constuire une niche en palette, qui peut aussi bien servir pour un chien ou un chat !

Cet article est terminé ! Nous espérons vous avoir informé un peu plus sur les habitudes d'un chat et sur sa santé. À bientôt sur PlanèteAnimal !

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Un chat peut-il vivre dehors toute l'année ?, nous vous recommandons de consulter la section Soins basiques.

Vidéos en lien avec Un chat peut-il vivre dehors toute l'année ?

1 sur 3
Vidéos en lien avec Un chat peut-il vivre dehors toute l'année ?

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Un chat peut-il vivre dehors toute l'année ?
1 sur 2
Un chat peut-il vivre dehors toute l'année ?

Retour en haut